Excerpt for Tomy Et La Médaille Dorée by , available in its entirety at Smashwords

Tomy Et La Médaille Dorée

Author : Patrick Huet

Copyright

© Patrick Huet 2017

All rights reserved.

Author of the texte : Patrick Huet.

The cover is a composition of Patrick Huet and the society Micro Application.

Published by : Smashwords edition. The 7h of february 2017.

This book is licensed for your personnal enjoyment. It may not be se-sold or given away to other people. If you like to share it with another person, please purchase and additional copy to each person you share it with. Thank you for respecting the work of the author.

Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

Patrick Huet 73 rue Duquesne 69006 Lyon – France.

www.patrickhuet.net

Début de l'histoire.

Tomy et la médaille dorée.

C'est merveilleux les vacances lorsqu'on est un jeune enfant. On passe la journée à courir, à sauter, à s'amuser de tout et de rien.

Enfin... quand on a quelque chose avec quoi jouer ou quelqu'un avec qui s'amuser. Dans le cas inverse, le temps paraît bien long.

C'était justement la situation de Tomy en ce début d'après-midi. Il était en vacances chez son oncle - tonton Arnaud. Malheureusement, ce jour-là, son oncle avait dû s'absenter pour deux heures.

Je ne peux pas t'emmener, Tomy. Je reviendrai pour le goûter. Tu es un grand garçon maintenant, tu peux rester deux petites heures sans faire de bêtises, n'est-ce pas ?

Bien sûr, tonton, j'ai 5 ans. Je sais me débrouiller. Et puis, je ne fais jamais de bêtises.

Voilà qui est excellent. Cela dit, je n'en ai pas pour longtemps, à quatre heures je serais de retour.

Eh oui, mais « pas longtemps » pour un adulte, cela signifie une éternité pour un enfant. Après avoir fait le tour de ses jouets, Tomy commença vite à s'ennuyer. Il entreprit alors de visiter chaque pièce l'une après l'autre. Hélas ! il connaissait déjà la maison par coeur. Même la visite des placards ne lui offrit pas beaucoup de nouveautés.

Il jeta un coup d'oeil à l'horloge. Il avait appris à lire les heures. La petite aiguille n'avait pas beaucoup avancé. Qu'elle était lente cette horloge !

Il eut subitement une idée.

« Je vais prendre mes billes »

Il inventa une nouvelle façon d'y jouer, les faire rouler dans le couloir jusqu'à toucher le mur le plus éloigné. Le jeu c'était de le toucher doucement, pas de le frapper.

Il se plaça contre l'un des murs, et hop ! Il les envoyait habilement vers le mur du fond. Chaque fois que l'une d'elles y parvenait, il battait des mains en criant de joie.

Soudain, voilà que l'une d'elles interrompit brutalement son trajet et tomba à travers une fente dans les lames du plancher.

« Oh, ma bille ! »

Il se pencha au-dessus de la fente et tenta de la rattraper avec son petit doigt.

« C'est trop profond. »

Il se pencha plus avant, plaqua son oeil contre la fente et resta muet de surprise. Sous le plancher s'étirait une sorte de long couloir.

« Tonton ne m'a jamais parlé de ce couloir souterrain. Je me demande ce que c'est. »


Peut-être était-ce une entrée secrète creusée depuis une éternité et que personne n'avait découverte. De là où il se trouvait, il ne pouvait voir l'ensemble du souterrain. Apparemment, il n'y avait pas d'autre moyen d'y accéder que par cette fente.

Un éclair frappa le regard de Tomy, un reflet doré si magnifique qu'il s'écria.

« Une médaille. Une médaille en or, là, au fond ! »

Le bijou resplendissait dans la pénombre. Pour qu'il brille à ce point, c'est qu'il était en or, Tomy en était convaincu.

« Je vais la chercher. Tonton Arnaud va être surpris quand il rentrera. »

Un garçon ordinaire n'aurait rien pu faire devant une fente dont la largeur ne dépassait pas celle d'un pouce, pas Tomy. Car, il possédait une formule magique permettant de se transformer et de devenir tout petit.

Il se dressa sur ses pieds et prononça à voix haute.

« Atahi ! Ataho ! »

Il y eut comme un souffle et aussitôt, il devint minuscule. Il s'approcha alors du trou dans le plancher. Ce n'était plus une simple fente, désormais, elle était aussi large que lui. Il y passerait facilement, mais le fond était si loin. Il n'allait quand même pas sauter !

Heureusement pour lui, la paroi du tunnel touchait la fente, il n'aurait qu'à s'y accrocher. Pour un être humain, le mur paraissait presque lisse. Quand on a la chance de se transformer et d'être plus petit que le pouce, les choses les plus infimes deviennent très grosses. Ce qui explique que Tomy voyait dans le mur des quantités de trous et de bosses aussi larges qu'une marche d'escalier.

Il se glissa à travers la fente du plancher et descendit tranquillement d'une marche à une autre.

Tomy adorait ces instants où il pouvait fureter à droite ou à gauche et se faufiler dans des endroits tellement réduits que personne n'y passerait jamais.

Il toucha enfin le sol du couloir.

« Ça m'a l'air d'être un passage secret. J'aimerais bien savoir ce qu'il y a au bout. »


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-4 show above.)