Excerpt for Laetitia La Petite Sirène Et Arilyane by , available in its entirety at Smashwords

Laetitia La Petite Sirène Et Arilyane

Author : Patrick Huet

Copyright

© Patrick Huet 2017

All rights reserved.

Author of the texte : Patrick Huet.

The cover is a composition of Patrick Huet and the society Micro Application.

Published by : Smashwords edition. The 13 th of february 2017.

This book is licensed for your personnal enjoyment. It may not be se-sold or given away to other people. If you like to share it with another person, please purchase and additional copy to each person you share it with. Thank you for respecting the work of the author.

Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays.

Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

Patrick Huet 73 rue Duquesne 69006 Lyon – France.

www.patrickhuet.net

Début de l'histoire.

Laetitia la petite sirène et Arilyane.

Aucun pêcheur breton, aucun vieux loup de mer n'aurait prédit que ce jour-là put être différent de ceux qu'ils vivaient habituellement.

Certes, nous étions au bord de l'été ; certes, les touristes commençaient à fouler les côtes bretonnes, mais jamais les habitants des environs n'auraient douté un seul instant que le plus stupéfiant n'était pas les habits extravagants de certains visiteurs, ni leur impolitesse, ni leur audace, ni même leurs véhicules ou leurs fanfaronnades.

Non ! Le plus stupéfiant résidait en une petite fille à l'allure des plus ordinaires. Brune, de longs cheveux soyeux retenus sagement par un élastique, elle présentait un visage clair et serein. Bref, une petite fille exactement comme les autres. Et si par hasard quelqu'un s'était interrogé sur l'éclat de ses grands yeux sombres, à aucun moment, il n'était parvenu à déchiffrer leur mystère.

Elle se nommait Laetitia ! Et nul jusqu'à ce jour n'avait réussi à découvrir le formidable secret qui vibrait en elle. Car cette petite fille possédait une faculté rare parmi les humains, celle de se transformer à volonté en sirène dès qu'elle entrait en contact avec de l'eau.

Les seuls êtres qui eurent jamais partagé son secret avaient pour nom, rivières, lacs, ruisseaux, mers et océans. Et si la lumière du jour avait souvent été témoin de ses métamorphoses, elle n'en avait parlé à quelqu'un d'autre.

Laetitia habitait dans un village tout près de Lyon.

En ces beaux jours d'été, elle passait quelques vacances sur les côtes bretonnes où ses parents avaient de la famille.

Assommés par le soleil, les adultes eurent vite fait de s'étendre sur la plage et de sombrer dans un sommeil profond. Au bout d'un moment, Laetitia commença à s'ennuyer.

Elle se leva donc et entreprit la visite des alentours.

Elle gravit des blocs de granit et des dunes de sable fin. La mer scintillait non loin de là. Elle choisit une petite crique à l'abri des regards pour se baigner. L'eau était chaude et caressait son visage avec la douceur délicate d'une amie.

Dès qu'elle pénétra dans la mer, la toile de ses vêtements se métamorphosa en écailles, souples comme du tissu ordinaire, mais solides comme de l'acier. Ses cheveux se dénouèrent et voguèrent autour d'elle aussi nonchalantes que des algues marines.

Son regard s'approfondit. Il devint lac et océan. Il exprimait les vagues rugissantes des tempêtes lointaines et le blanc glacial des banquises arctiques, il contait le fracas démentiel des torrents de montagne et le bleu torride des mers tropicales, il chantait le vert tendre des étangs de la Beauce et l'émeraude brumeuse des fonds marins.

Telle était Laetitia, la petite sirène !

Telle était Laetitia, flèche de cristal dans les vagues perlées des mers bretonnes.

Elle fendait les eaux le visage illuminé de joie, plongeait toujours plus loin au coeur de la mer. Elle s'amusa un moment avec un banc de poissons, avec des bébés crabes et de minuscules écrevisses, puis découvrit, stupéfaite, l'entrée d'une grotte à dix mètres sous la surface.

L'écho d'une lamentation lui parvint. Elle s'y engagea donc. Après avoir suivi un long corridor, elle déboucha bientôt à l'air libre dans une immense caverne. Une petite lampe répandait juste assez de lumière pour que l'on puisse voir.


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-3 show above.)