Excerpt for Tita et Lilly by , available in its entirety at Smashwords

Tita et Lilly

Nuria Garcia Arteaga

http://www.nuriawriter.nl

nuriagarciarteaga@yahoo.nl

Publié par Nuria García Arteaga chez Smashwords

Copyright © 2017 Nuria Jiménez Ramírez

Alto de la Luna 852

Brena, Lima 5

Traduction: J. Galan

Couverture: Dan van Gtz www.enumaelishdesigns.deviantart.com
Graphic Art: Clive Thompson www.getclive.com
Edition: Nuria Jiménez Ramirez

Audios prologue et epilogue: Nuria Jiménez Ramirez

Musique:
I Partie: Prologue A.Vivaldi, Concierto A-Moll A. Burdyug/A.Fesenko –
Epilogue Juan C. Chávez Contreras, Perú
II Partie: Prologue–Cum Dederit, A. Vivaldi
Epilogue II Partie
F. Lai, J.L. Dabadie, France

Epilogue Partie I et II: Trio élégiaque No. 1 in G minor, S. Rachmaninov

Academie de l'Orchestre de Paris-Eleves du CNSMDP
Audios Mix et mastering audio: Gustavo Adolfo Chávez Reyes
www.criterioestudios.com

Photos: Nuria Jiménez Ramirez, Lima Antigua, Jocelyne Galan.


Ce livre ne peut être dupliqué, redistribué, ou vendu sans la permission écrite de l’auteur.

L’auteur se décharge de toute responsabilité quant à l’utilisation du contenu de ce livre, et de toute mauvaise interprétation. Toute ressemblance avec des personnes ou des institutions est juste une coïncidence.

Smashwords Edition, License Notes

This ebook is licensed for your personal enjoyment only. This ebook may not be re-sold or given away to other people. If you would like to share this book with another person, please purchase an additional copy for each recipient. If you’re reading this book and did not purchase it, or it was not purchased for your use only, then please return to Smashwords.com and purchase your own copy. Thank you for respecting the hard work of the author.

Contenu

Première partie

Deuxieme partie

A propos de l’auteur

Première partie

https://soundcloud.com/gladys-nuria-jimenez-ramirez/tita-et-lilly-prologue-i-partie

Nous sommes aux « 13 monnaies » le seul restaurant de Lima qui propose des couverts en argent et des coupes de cristal, le tout racheté à l’une des anciennes demeures qui ont été dépecées par la crise qui les fouette. Les lampes de bronze me rappellent celles que j’ai vues dans un quelconque musée, elles sont installées à bonne distance des convives ainsi que les bougies qui nous éclairent. Il est sept heures du soir et le restaurant est quasi désert.

- La dernière fois que nous avons dîné ensemble, c’était avant que tu ne partes avec Manuel en Espagne, comment était-ce ? Que s’est-il passé lorsque vous étiez là-bas ?

- C’était son idée de partir en Espagne, moi j’ai laissé mon travail dans la compagnie aérienne pour le suivre. D’après lui, quitter le Pérou était le seul moyen afin que sa femme accepte le divorce.

Nous étions allées ensemble à l’entretien de la compagnie aérienne qui cherchait des hôtesses de l’air qui parleraient au moins trois langues parce que de nouvelles liaisons pour l’Europe allaient s’ouvrir. Nous fûmes acceptées toutes les deux. Tu suivis immédiatement les cours nécessaires pour commencer ton travail d’hôtesse. En moins de six mois tu étais attachée aux vols de première classe. La délicatesse et la culture que tu mettais à parler Espagnol, Anglais, et Français enchantaient les européens. Avant que tu ne commences à travailler sur Air-Pérou, nous avions l’habitude d’aller déjeuner au Club Militaire situé aux portes de la Place San Martin ou au restaurant du deuxième étage de l’aéroport Georges Chavez. Parfois tu m’invitais car ta famille avait une meilleurs situation que la mienne.

Lorsque nous allions à la plage de la Herradura, ton port d’africaine de couleur cannelle, avec une impressionnante poitrine qui défiait la gravité, une mince ceinture qui se terminait entre deux fesses inusitées et ton visage de déesse d’ébène mettait les hommes dans un état d’alerte maximale. Ce dimanche nous y étions allées pour essayer de supporter les 35 degrés qui assommaient la capitale. Je fus témoin de l’espèce de panique qui saisit les femmes et les hommes qui ne pouvaient te quitter des yeux lorsque tu quittas le short et la blouse pour laisser apparaître un bikini, qui bien que caché, ne pouvait masquer l’énorme sex-appeal qui se dégageait de ton corps.


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-3 show above.)