Excerpt for Production orale DELF B2 by , available in its entirety at Smashwords



Production orale DELF B2



Published by Stéphane Wattier at Smashwords

Copyright 2017 Stéphane Wattier



Also by Stéphane Wattier, available at ebook retailers everywhere:

Objectif DELF B2

Production écrite DELF B2





Table des matières



Bienvenue

INTRODUCTION

Présentation de l'épreuve

Compétences attendues

Comment parlez-vous ?

Besoin d'un modèle ?

Point stratégie

Production guidée : introduction

1. PRÉPARER LE MONOLOGUE

1.1. Analyser le sujet

1.2. Chercher des idées

1.3. Préparer un plan

1.4. Production guidée, étape 1

1.5. Point stratégie

2. PRÉSENTER LE MONOLOGUE

2.1. Introduire un exposé

2.2. Développer des arguments

2.3. Relier des arguments

2.4. Conclure un exposé

2.5. Production guidée, étape 2

2.6. Point stratégie

3. CONTRÔLER SA PRODUCTION

3.1. Quels sont les critères d'évaluation ?

3.2. Contrôler le contenu

3.3. Production guidée, étape 3

3.4. Corriger ses erreurs

3.5. Production guidée, étape 4

3.6. Point stratégie

PRODUCTIONS LIBRES

4. L'entretien

4.1. Anticiper

4.2. Réagir

4.3. Point stratégie

BILAN

ANNEXES

Thèmes essentiels

Fonctions essentielles

Grammaire essentielle

Marqueurs essentiels

Liens utiles

Outils





Bienvenue !

Ce livre est né d'une longue d'expérience. En effet, depuis 20 ans que je prépare aux examens du diplôme élémentaire de langue française (DELF) B2, j'ai appris à connaître les difficultés que rencontrent les candidats. D'une part, les formations dans les écoles de français sont souvent chères et peu adaptées à vos besoins personnels. D'autre part, les manuels de préparation sont difficiles à utiliser sans les explications du professeur.

C'est pourquoi j'ai décidé d'écrire ce livre qui comprend :

Des activités pour développer, selon votre niveau et à votre rythme, les compétences essentielles pour réussir à l'examen de production orale.

Des explications claires et détaillées, des corrigés précis avec des commentaires.

Des stratégies et des idées d'activités pour continuer à améliorer votre français quand vous aurez fini ce livre.

Par ailleurs, travailler avec un livre ne veut pas dire travailler seul. Vous pourrez à tout moment poser des questions et échanger avec d'autres lecteurs sur le forum.

Enfin, certaines des activités dans ce livre sont accompagnées de documents audio. Je vous invite dès maintenant à les télécharger sur cette page.

Et n'hésitez pas à me contacter pour me donner votre avis sur ce livre ! Bonne préparation !

Stéphane Wattier.

Professeur de français à Hanoï (VIETNAM) et examinateur habilité du DELF - DALF. Passionné par l’apprentissage des langues sur Internet, anime depuis toujours des forums et des groupes sur Facebook.

Du même auteur :

Objectif DELF B2

Production écrite DELF B2

Contact :

Commun français

Twitter

Facebook

Linkedin



Table des matières



Introduction

Présentation de l'épreuve

Regardons d’abord la description officielle de l’épreuve de production orale :

Présentation et défense d’un point de vue à partir d’un court document déclencheur. 30 minutes de préparation. 20 minutes de passation.

Qu’est-ce que c’est un point de vue ?

Vous devrez exprimer votre opinion sur un problème. Comme pour l'épreuve de production écrite, il s'agit d'argumenter. Attention : argumenter, ce n’est pas donner des informations. Il ne faut pas écrire une liste de faits et d’exemples. Argumenter, c’est :

justifier une opinion en développant des idées ;

illustrer ses idées par des exemples précis ;

présenter ses idées dans un ordre efficace.

Surtout, argumenter c’est toujours communiquer. Le but est de convaincre. Les examinateurs ne jugeront pas vos idées, mais votre capacité à les exposer et à les défendre.

Qu'est-ce que c'est un document déclencheur ?

Vous devrez préparer l'exposé de votre point de vue à partir d'un document. Il s'agit d'un extrait d'un article de presse de 150 mots environ. Ce document sert seulement à introduire le sujet. Vous ne devrez pas étudier le texte dans le détail.

Quelle forme doit prendre ma production orale ?

L'épreuve comprend 2 parties distinctes. Dans un premier temps, vous devrez présenter votre point de vue sous la forme d'un exposé, appelé monologue suivi, d'une durée de 10 minutes environ. C'est un exercice assez formel qui doit comporter une introduction, un développement et une conclusion. Dans la deuxième partie de l'épreuve, un examinateur vous posera des questions. L'oral prend alors la forme d'un débat.

Comment cela se déroule concrètement ?

L'examen suit les étapes suivantes :

1. Vous êtes appelé dans la salle de préparation.

2. Vous devez choisir rapidement entre 2 sujets, c'est-à-dire entre 2 documents (extraits d'article de presse). La consigne de l'exercice est toujours la même, alors ne perdez pas de temps à la lire : vous dégagerez le problème soulevé par le document que vous avez choisi. Vous présenterez votre opinion sur le sujet de manière claire et argumentée et, si nécessaire, vous la défendrez au cours du débat avec l’examinateur.

3. Vous avez 30 minutes pour préparer votre exposé, c'est-à-dire écrire sur un brouillon un plan détaillé que vous utiliserez pour guider votre exposé. Vous n'avez le droit à aucun document pour vous aider. Par ailleurs, n'essayez pas d'écrire un texte. Vous n'avez pas le temps et, pendant la passation, si vous commencez à lire sur votre brouillon des phrases entièrement rédigées, les examinateurs vous arrêteront immédiatement !

4. Vous vous rendez dans la salle de passation où vous attendent 2 examinateurs. N'oubliez pas de saluer avec un sourire. C'est très important ! Vous leur montrez vos papiers (convocation, carte d'identité...). Normalement, on ne vous demande pas de vous présenter. En principe, on vous rappelle rapidement l'organisation de l'épreuve.

5. Ne lisez pas l'article de presse aux examinateurs. Présentez tout de suite votre exposé. Il ne doit être ni trop long, ni trop court. 9-10 minutes, c'est l'idéal. Vous pouvez bien sûr consulter votre plan, mais n'oubliez pas de regarder les examinateurs. Pendant ce temps, ils n'interviennent pas, ne posent pas de question, sauf si vous restez silencieux trop longtemps ou si vous êtes hors sujet.

6. Votre exposé terminé, commence le débat avec un examinateur tandis que l'autre prend des notes. En fait, l'examinateur parle peu. Il vous pose des questions pour vous inviter à confirmer, compléter, défendre votre point de vue, etc. Il peut aussi jouer à être contre vous. La forme est plutôt celle d'un entretien et c'est ce mot que j'utiliserai dans ce livre.

7. À la fin de l'examen, vous rendez le document et votre brouillon. Il est inutile de demander votre note... Les examinateurs ne vous donneront aucun résultat !



Table des matières



Compétences attendues

Qu’est-ce que vous devez savoir faire pour réussir l’épreuve de production orale ? Autrement dit, quels sont les objectifs à suivre pour votre préparation ?

Compétence générale

Vous devez être capable :

d'exprimer un point de vue détaillé sous la forme d'un exposé préparé, clair et cohérent, avec une prononciation assez naturelle ;

de répondre à des demandes de précision et défendre votre point de vue, avec assez d'aisance pour que la conversation se déroule sans tension.

L'épreuve comprend 2 parties différentes, qui nécessitent des compétences différentes.

I. L'exposé (monologue suivi)

Pour exprimer un point de vue détaillé, clair et bien organisé, vous devez savoir :

Planifier l'exposé :

Dégager une problématique à partir d'un article de presse

Rechercher rapidement des idées et des exemples

Préparer un plan détaillé

Présenter l'exposé :

Introduire et conclure

Développer des arguments

Utiliser des connecteurs

Utiliser des transitions entre les parties

II. L'entretien

Pour l'entretien, vous devez savoir :

Comprendre les questions de l'examinateur

Apporter des précisions

Reformuler des idées

Confirmer un point de vue

Exprimer un accord ou un désaccord

Exprimer des sentiments

* Zoom sur la notion d'aisance *

Une des conditions pour réussir l'examen est de parler avec assez d'aisance. Qu'est-ce que l'aisance exactement ? En voici l'excellente définition de Hilde SCHMITT-GEVERS : « Une production aisée ne contient ni trop de pauses ni trop d'hésitations, de répétitions ou d'interjections. Le débit doit être acceptable et le récepteur ne doit pas trop s'impatienter ni se concentrer avant de comprendre le message. En un mot, rien ne doit gêner le décodage. » (La notion d'aisance dans la production et la réception orales en langue étrangère, Mélanges Crapel N°21, 1993).

*

Autrement dit, au niveau B2, on attend que vous parliez de manière assez naturelle. Même si des erreurs ou des maladresses sont encore tolérées, l'examinateur ne doit pas avoir de difficulté à vous comprendre.

Quel niveau de langue ?

Au niveau B2, comme il s'agit d'un exposé, il faut savoir parler dans un registre assez formel. Vous devez savoir dire des phrases complexes et utiliser un vocabulaire assez riche et précis.

Vous devez aussi contrôler les erreurs les plus fréquentes. À partir du B2, on tolère moins les erreurs de conjugaison sur les verbes courants par exemple.

Notez bien que ce livre n'est pas un cours de français général. Son objectif est de vous préparer à l'examen. Par conséquent, nous travaillerons en priorité sur les compétences de l'exposé et de l'entretien. Nous ne pouvons pas étudier dans ce livre toute la grammaire et le vocabulaire nécessaires au niveau B2. Toutefois, j’ai prévu des activités de langue pour vous signaler les points essentiels et pour vous permettre de vous tester.

De plus, vous pourrez consulter dans les annexes une description détaillée du vocabulaire et de la grammaire à connaître. Lisez-la attentivement, essayez de distinguer ce que vous connaissez déjà et ce que vous devez encore apprendre.



Table des matières



Comment parlez-vous ?

Apprendre à bien parler en général, et préparer le DELF B2 en particulier, demande d’utiliser de bonnes stratégies. Vous trouverez dans ce livre des points stratégie pour vous aider à améliorer votre oral en français.

Mais commençons par un petit test sur vos stratégies. Lesquelles utilisez-vous déjà ?

* Définition *

Une stratégie est une « bonne pratique » ou technique qui vous aide à organiser votre préparation, réaliser des activités ou contrôler les résultats.

*

Activité

Lisez cette liste de stratégies et vérifiez si vous les utilisez. Puis, lisez mes conseils dans les pages suivantes.

1. Vous écoutez régulièrement du français.

2. Vous observez les règles d'organisation.

3. Vous pratiquez souvent l'oral seul.

4. Vous pensez en français quand vous parlez.

5. Vous trouvez normal de parler dans une langue étrangère.

6. Vous n'avez pas peur de faire des erreurs.

7. Vous vous évaluez régulièrement.

8. Vous repérez vos erreurs de langue.

9. Vous vous enregistrez souvent.

10. Vous travaillez souvent l'oral avec un ami.

11. Vous savez à qui demander quand vous rencontrez une difficulté.





Voici mes conseils...

1. Vous écoutez régulièrement du français.

La compréhension et la production sont très liées. En écoutant du français, vous développez votre vocabulaire et vous mémorisez des modèles de phrases. De plus, les sujets imposés dans les examens comme le DELF B2 sont toujours pris dans l'actualité. Il est donc nécessaire de s'informer par la radio ou la télévision. Mais pratiquez aussi pour le plaisir bien sûr, en regardant des films ou en écoutant des chansons. Vous trouverez des exemples de médias francophones dans les liens utiles.

2. Vous observez les règles d'organisation.

Il est important de savoir observer et analyser. Quand vous écoutez un exposé argumentatif par exemple, notez comment les idées s'enchaînent, comment on conclut... Analysez également les différences entre l'écrit et l'oral. À l'oral, on tolère plus facilement les répétitions, les hésitations, etc.

3. Vous pratiquez souvent l'oral seul.

Cela vous étonne ? Pourtant, se parler mentalement (dans sa tête) est un exercice qui n'a que des avantages. D'abord, vous pouvez pratiquer partout (dans le bus pour aller à l'université...). Ensuite, imaginer un dialogue ou un exposé dans sa tête permet de s'entraîner sans stress. C'est enfin un excellent moyen de mémoriser et de savoir ce que vous avez encore besoin d'apprendre.

4. Vous pensez en français quand vous parlez.

C’est indispensable ! Préparer des phrases « dans sa tête » en langue maternelle puis traduire mot à mot en français donne de mauvais résultats. Pensez plutôt par notions et fonctions, c’est-à-dire avec des phrases modèles. Par exemple, comment on exprime la conséquence en français ? Quelles phrases avez-vous déjà en mémoire ? Vous trouverez en annexe la liste des fonctions essentielles pour l'argumentation au niveau B2.

5. Vous trouvez normal de parler dans une langue étrangère.

Vous vous trouvez bizarre quand vous parlez en français ? Vous craignez d'être ridicule ? C'est normal ! Mais cela veut dire aussi que vous manquez un peu de pratique... À partir du niveau B2, parler français doit devenir une routine et même, je l'espère, un plaisir ! Pensez qu'apprendre une langue c'est s'ouvrir à une autre culture. En général, cela entraîne des changements positifs !

6. Vous n'avez pas peur de faire des erreurs.

La peur de faire des erreurs peut être bonne ou mauvaise. Mauvaise, si elle vous bloque dans l'expression. Faire des erreurs est normal. C’est comme cela que l’on apprend. Donc, parlez le plus possible et ne cherchez pas la perfection. En revanche, cette peur est bonne, si elle vous pousse à apprendre toujours plus, à contrôler vos erreurs, surtout pendant un examen !

7. Vous vous évaluez régulièrement.

En fait, cette stratégie est valable dans tous les domaines. Pour faire des progrès rapides, il faut se poser beaucoup de questions. Après un exposé par exemple, repassez-vous le « film » dans la tête : est-ce que j'ai bien utilisé les connecteurs ? Est-ce que mes arguments étaient clairs ? Est-ce que les auditeurs avaient l'air convaincus, etc. Vous pourrez vous entraîner à l'autoévaluation dans la section 3.2. Contrôler le contenu.

8. Vous repérez vos erreurs de langue.

Connaissez-vous vos erreurs les plus fréquentes ? Est-ce que vous vous écoutez quand vous parlez ? Est-ce que vous corrigez une erreur quand vous la remarquez ? Cette capacité d'autocorrection est très appréciée lors des examens. Vous pourrez vous y entraîner dans la section 3.4. Corriger ses erreurs.

9. Vous vous enregistrez souvent.

Je sais bien que l'exercice peut être très pénible... mais il est très efficace. Enregistrez le plus possible vos productions orales. Même des productions courtes comme la répétition de phrases modèles, cela vous aidera à les mémoriser. Réécoutez vos productions avec un objectif précis et différent à chaque fois : une écoute pour vérifier le contenu, une autre pour repérer les problèmes de prononciation, etc.

10. Vous pratiquez souvent l'oral avec un ami.

De nombreux scénarios sont possibles pour travailler l'oral en tandem (par 2). Ensemble, vous pouvez chercher des idées, débattre en jouant des rôles opposés (l'un est pour une solution X, l'autre contre). Vous pouvez également évaluer vos productions selon des critères précis et en justifiant les notes que vous donnez. Ces échanges sont toujours enrichissants. Vous trouverez dans chaque point stratégie de ce livre des idées pour travailler en tandem.

11. Vous savez à qui demander quand vous rencontrez une difficulté.

Quand on apprend une langue étrangère, il est important de pouvoir travailler avec d’autres étudiants ou si possible avec un francophone de naissance. Pouvez-vous facilement poser des questions à votre professeur ? Travaillez-vous souvent avec des amis ? Participez-vous à des groupes en ligne ? N'oubliez pas qu'un forum est à votre disposition à cette adresse.



Table des matières



Besoin d’un modèle ?

Je vous propose d’observer « en direct » un exemple d’examen. Plus exactement, je vais préparer un exposé (30 minutes) et en même temps, expliquer ce que je fais et pourquoi je le fais. Vous pourrez ensuite écouter mon exemple d'exposé (10 minutes environ).

Prenons le sujet suivant, sur le thème du travail :

La majorité des Français favorables au télétravail

Selon une enquête Ipsos menée en ligne, 65 % des employés de bureau plébiscitent le travail à domicile, alors qu'ils ne sont que 24 % à le pratiquer. Parmi ses avantages, les sondés mettent en avant le bien-être. Le télétravail permettrait en effet de réduire les embouteillages et de choisir son rythme de vie, deux arguments auxquels les habitants de la région parisienne attachent beaucoup d'importance. En revanche, les salariés sont sceptiques en ce qui concerne les contacts professionnels. 44 % estiment en effet que le télétravail nuit aux relations entre collègues.

D'après 20 minutes, le 03.11.2016.

1. Je planifie mon exposé.

1.1. J’analyse le sujet.

Dans ce type d'exercice, l'analyse du sujet n'a qu'un seul but : poser une problématique qui va guider votre exposé. L'article n'est qu'un point de départ pour la discussion. On ne vous demande pas d'expliquer le texte. On ne vous demande pas de le résumer. Vous avez seulement besoin de :

dégager le problème soulevé dans le texte ;

relever rapidement les informations essentielles ;

formuler une problématique.

Quel est le problème ?

Cet article, bien que très informatif, pose un problème qui peut être sujet de débat : les avantages et les inconvénients du télétravail pour les employés. Le télétravail se dit aussi travail à distance ou travail à domicile. Il désigne toutes les situations où l'employé ne travaille pas dans les locaux de son entreprise.

Quelles sont les informations essentielles ?

La source de cet article (nom du journal, date) n'est pas très utile ici. En revanche, le contexte de rédaction de l'article est important pour bien le comprendre. À quelle occasion est-il écrit ? Je note que le texte présente les résultats d'un sondage réalisé par l'institut Ipsos. Selon celui-ci, les Français sont majoritairement pour le télétravail. Je peux relever 2 avantages cités : réduction des embouteillages et meilleur rythme de vie. Je relève aussi cet inconvénient : le manque de contacts professionnels.

Je ne suis pas du tout obligé de traiter ces avantages et inconvénients dans mon exposé. Mais ils seront utiles pour ma recherche d'idées. Je vais pouvoir les développer, les compléter ou les contester...

Quelle problématique ?

Un exposé argumentatif doit toujours répondre à une question. Cette question permet de guider les idées, de ne pas partir dans tous les sens. Elle aide les auditeurs à comprendre mon point de vue. À la fin de mon exposé, je dois avoir répondu clairement à cette question.

Souvent, plusieurs problématiques sont possibles. Mais il faut toujours rester près du problème soulevé dans le texte. Cet article m'invite à formuler une problématique très simple, par exemple : pour ou contre le télétravail ? Ou bien un peu plus précise : faut-il encourager les entreprises à développer le télétravail ?

* Définitions *

Le thème est le domaine général où se situe un texte : le monde du travail.

Le sujet est ce dont parle l'article de façon générale : le télétravail.

Le problème est un aspect du sujet, sur lequel on échange des arguments : les avantages du télétravail pour les employés.

La problématique est la question à laquelle un exposé argumentatif essaie de répondre : le télétravail est-il une solution d'avenir ?

*

1.2. Je cherche des idées.

Je commence par noter le plus vite possible toutes les idées et les exemples que je trouve, sans les classer. Je vais donc chercher des arguments favorables (avantages) et des arguments défavorables (inconvénients) au télétravail. Je n'oublie pas de chercher aussi des exemples.

Arguments favorables :

C'est écologique : on réduit les déplacements en voiture.

C'est un gain de temps : je ne passe plus des heures dans le métro.

C'est plus d'autonomie : je peux organiser mes horaires de travail.

Une meilleure vie de famille : on peut consacrer plus de temps à ses enfants.

L'entreprise gagne plus : le salarié moins stressé est plus productif.

L'entreprise fait des économies : moins de bureaux, moins de frais généraux (électricité, etc.).

Arguments défavorables :

Des problèmes de contrôle pour l'entreprise : comment être vraiment certain qu'un employé travaille ?

Risque de solitude : le télétravail diminue les contacts professionnels.

Confusion vie professionnelle/vie privée : un travailleur à domicile risque d'être plus souvent dérangé par sa famille.

Pas toujours économique pour l'employé : des frais peuvent passer à sa charge (Internet, etc.)

1.3. Je prépare un plan.

Un plan est indispensable pour exprimer mon opinion de façon claire et organisée. Avec une problématique de type pour ou contre, c'est assez simple. Tout dépend de mon opinion (ma conclusion) générale. Suis-je pour ou contre ? Si je suis pour, il est préférable de garder mes arguments favorables pour la deuxième partie. C'est souvent plus efficace.

Ensuite, j'essaie de classer mes idées le mieux possible pour éviter les répétitions.

Par ailleurs, je n'oublie pas comment on note un plan. Mon plan doit être assez détaillé et précis. Mais, présenter un exposé n'est pas lire un texte à voix haute. Je ne dois pas essayer d'écrire des phrases (et je ne le peux pas en 30 minutes !).

Voici mon plan :

I. Inconvénients du télétravail

1. Manque de contact

1.1. Risque de solitude. Travail en solo, difficile à supporter pour de nombreuses personnes. Nécessité de ménager des temps de rencontre. Voir également les espaces collectifs de travail.

1.2. Problème d'efficacité. Difficultés du travail en équipe. Prévoir des temps de réunion.

2. Confusion vie privée/vie professionnelle

2.1. Risque de dérangement. Pour la famille, le travailleur à domicile est toujours disponible. Sollicitations fréquentes pour des problèmes domestiques. Passer un « contrat » avec les membres de la famille.

2.2. Manque de repères. Responsabilité de son emploi du temps. Apprendre à se discipliner, mais aussi à se ménager des plages de repos suffisantes.

II. Avantages du télétravail

1. Avantages économiques

1.1. Pour l'entreprise : réduction des frais de fonctionnement (eau, électricité, bureaux). Meilleure productivité de l'employé, moins stressé chez lui.

1.2. Pour l'employé : réduction des frais de transport. Moins de repas à l'extérieur. Mais bien négocier avec la direction le remboursement des charges (Internet, téléphone, etc.).

2. Meilleure qualité de vie

2.1. Meilleur rythme de vie. Moins de temps passé dans les transports. Moins de fatigue et de stress. Plus de temps pour sa famille.

2.2. Moins de pollution. Plus de télétravail, moins de transport. Solution efficace de lutte contre la pollution si on peut la généraliser.

2. Je présente mon exposé.

Je dispose d'environ 10 minutes pour présenter mon exposé. Je prends donc le temps de développer mes arguments et de les illustrer par des exemples. Je consulte mon plan pour ne rien oublier. Mais je n'oublie pas de parler naturellement et de regarder les examinateurs. Enfin, je pense à contrôler mes erreurs. Je n'hésite pas à refaire une phrase si elle est incorrecte.

Voilà pour finir un modèle d'exposé que je vous invite à écouter :

Écoutez le document 1



Table des matières



Point stratégie

Vous venez de voir dans le modèle d’épreuve les différentes étapes à réaliser pour planifier un exposé. 30 minutes de préparation, c'est très court ! Je vois trop souvent des candidats qui ne sont pas prêts quand ils arrivent devant les examinateurs.

C'est pourquoi je vous conseille vivement d'apprendre dès maintenant à organiser votre temps.

Activité

Selon vous, combien de temps pouvez-vous réserver à chaque étape ?

1. Analyser le sujet :

2. Chercher des idées :

3. Préparer le plan :





Mon conseil...

Voici donc un exemple de répartition possible pour vous aider :

1. Analyser le sujet : 5 minutes environ

2. Chercher des idées : 10 minutes environ

3. Préparer le plan : 15 minutes environ

Ce sont seulement des suggestions, car l’organisation du temps reste un problème personnel. C’est à vous de choisir la durée qui vous convient pour chaque étape.

Pendant votre préparation à l’examen, je vous conseille d’essayer certains sujets de ce livre en temps limité. Contrôlez combien de temps vous mettez à chaque étape. Petit à petit, vous verrez que cela deviendra automatique !



Table des matières



Production guidée : introduction

Dans les 3 premiers chapitres de ce livre, je vais vous aider à réaliser un premier exposé, pas à pas, en 3 étapes essentielles :

1. Préparer

2. Présenter

3. Contrôler

Toutes les activités que vous ferez vous aideront à réaliser cet exposé.

Les 2 premières étapes sont les mêmes qu'à l'examen. La section 3. Contrôler sa production est là pour vous aider à améliorer vos productions orales en vous entraînant à l'autocorrection.

À la suite de cette production guidée, vous pourrez continuer à vous entraîner avec des sujets de production libre.

Voici le sujet de la production guidée. Je vous conseille de copier ce sujet, car vous aurez besoin de le revoir à chaque étape.

Sujet de la production guidée

MOOC ou master ?

Les MOOC (acronyme de l'anglais massive online open courses), ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous, ont connu un essor considérable ces cinq dernières années. Leur offre variée et leur flexibilité en feraient même des concurrents potentiels aux masters. Pour répondre au problème des abandons massifs, les MOOC mettent en place des attestations de suivi, voire des certificats payants. Certains cours offrent même la possibilité d'obtenir des crédits ECTS, que les étudiants pourront faire valoir dans leur cursus universitaire.

Mais produire un MOOC coûte cher (50 000 euros environ), ce qui incite la plupart des établissements à cibler un public très large. Par conséquent, selon Mathieu Cisel, auteur d'une thèse récente sur le sujet, « 70 % des MOOC sont des cours introductifs », qui ne sont pas en mesure de concurrencer les masters. Cependant, des universités américaines essaient actuellement de bâtir des cursus entiers, en séquençant une dizaine de cours.

D'après Sophie Blitman, Le Monde, 26.01.2017



Table des matières

****



1. Préparer le monologue

Reprenons la consigne que vous trouverez certainement à l'examen, c'est toujours la même :

Vous dégagerez le problème soulevé par le document que vous avez choisi. Vous présenterez votre opinion sur le sujet de manière claire et argumentée et, si nécessaire, vous la défendrez au cours du débat avec l’examinateur.

Comme vous pouvez le constater, la préparation (ou planification) de votre exposé est indispensable. Vous devrez d'abord comprendre le problème posé par le document et ensuite, préparer vos idées en vue d'un exposé clair et argumenté.

L'objectif final de cette étape est de préparer un plan détaillé, sous forme de notes, que vous consulterez pendant votre exposé pour être sûr de ne rien oublier.

L’étape de préparation peut être divisée en 3 mouvements :

1. Analyser le sujet, pour dégager une problématique ;

2. Chercher des idées, pour développer votre opinion ;

3. Préparer un plan, pour organiser le déroulement de votre monologue.





1.1. Analyser le sujet

L'épreuve de production orale du DELF B2 commence en fait par... une compréhension écrite. Vous devez en effet lire un court article de presse. Mais comment le lire ?

L'article de presse sert à introduire le sujet du débat. La compréhension du document n'est pas votre but, c'est seulement un moyen. Sa lecture, qui doit être rapide, vous permettra :

de relever des informations utiles pour l'introduction de votre exposé ;

de relever des idées que vous pourrez utiliser dans votre argumentation.

de dégager une problématique pour guider votre exposé ;

Autrement dit, vous devrez vous poser les 3 questions suivantes :

Quel est le problème ?

C'est le sujet général du document. Il est souvent exprimé dans le titre de l'article. Cela doit vous permettre de le dégager rapidement. Si vous ne comprenez pas le titre, pas de panique ! Vous avez encore la lecture du texte et en particulier du ou des mots-clés qui sont répétés. Essayez ensuite de reformuler mentalement ce problème avec vos propres mots : ce texte évoque le problème de...

Quelles sont les informations essentielles ?

Je recommande toujours à mes étudiants de repérer d'abord le contexte de rédaction. C'est une information utile pour l'argumentation, mais également une aide à la compréhension du texte. Par exemple, cet article a-t-il été écrit suite à la publication d'un rapport ? à un sondage ? à un événement ? etc. La source (auteur, journal, date) servira pour votre introduction. Dans certains cas, la date peut être utile pour situer des actions ou vos propres arguments. Par exemple : depuis l'écriture de cet article, le gouvernement a pris de nouvelles mesures. Enfin, vous pouvez relever des informations importantes pour votre recherche d'idées : des mesures prises, des solutions proposées, des exemples...

Quelle problématique choisir ?

C'est l'étape finale de votre analyse. Le monologue du DELF B2 est un exercice assez formel, avec une introduction, un développement et une conclusion. Vous avez donc besoin d'organiser votre argumentation par une idée directrice. C'est le rôle de la problématique. Je recommande de la formuler sous forme de question. Par exemple : comment lutter contre le réchauffement climatique ? Elle va guider votre recherche d'idées et la préparation de votre plan. Ne l'abandonnez pas au milieu de l'exposé ! À la fin, vous devez avoir répondu clairement à cette question.

* Conseil *

Pensez à formuler une problématique assez large, qui permet de traiter les aspects variés d'un sujet et surtout de confronter différentes opinions. Évitez les problématiques qui se limitent à un seul aspect d'un problème. Par exemple, une question avec Pourquoi... vous limite à un exposé technique sur les causes. N'oubliez pas que vous présentez une opinion, pas un exposé informatif !

*

Activité 1

Lisez le sujet de la production guidée et répondez aux questions suivantes.

A. Le sujet général de l'article est :

1. Le développement des MOOC

2. Les avantages des MOOC

3. Le développement des masters

4. Les avantages des masters

B. Quelle définition des MOOC pouvez-vous trouver dans l'article ?

C. Quels sont les mots de l'article qui appartiennent au lexique universitaire ?

D. Essayez de reformuler le problème avec vos propres mots.

E. Quelle reformulation du problème vous semble la meilleure ?

1. Les MOOC américains concurrencent les masters français.

2. Le boom des MOOC s'explique par leurs certifications payantes.

3. Les MOOC pourraient concurrencer les masters universitaires.

4. Les étudiants pourront bientôt choisir entre un MOOC ou un master.





Corrigé de l'activité 1

A.1

B. Ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous.

C. master, cours, crédits ECTS, cursus universitaire, université. (Attention, à l'université on obtient des diplômes. Le terme de certificat y est rarement utilisé.)

D. Réponse libre. Vous pouvez comparer votre réponse avec le corrigé de la question E.

E.3 (notez bien le conditionnel présent. C'est une possibilité, pas encore une réalité. C'est pourquoi la réponse 1 est incorrecte.)





Activité 2

Repérez les informations essentielles dans l'article et répondez aux questions suivantes.

A. Le contexte de rédaction de l'article est :

1. La sortie d'un nouveau MOOC

2. La publication d'une thèse

3. La rentrée universitaire

4. La suppression des masters

B. Quels avantages des MOOC pouvez-vous relever dans l'article ?

C. Si les MOOC peuvent difficilement concurrencer les masters, c'est :

1. parce qu'ils coûtent trop cher à produire.

2. parce qu'ils coûtent trop cher à l'étudiant.

3. parce que le niveau des cours est trop bas.

4. pour toutes les raisons citées ci-dessus.





Corrigé de l'activité 2

A. 2 (l'article mentionne un chercheur, auteur d'une thèse et cite des réponses qu'il a sans doute données lors d'une interview. La réponse 3 est impossible au vu de la date de l'article. En France, la rentrée universitaire a lieu en octobre.)

B. Variété des cours, flexibilité (l'étudiant peut organiser son temps comme il le veut), possibilité de certifications.

C. Réponses 1 et 3 (comme on peut le lire dans la citation de Mathieu Cisel, 70 % des MOOC sont des cours introductifs, pour attirer le plus grand nombre de personnes.)





Activité 3

C'est le moment de passer à la problématique qui va guider votre exposé... Répondez aux questions suivantes.

A. Formuler votre problématique sous la forme d'une question.

B. Quelles problématiques vous semblent acceptables ? (plusieurs réponses possibles)

1. Faut-il interdire les MOOC à l'université ?

2. Les MOOC peuvent-ils concurrencer les masters ?

3. Comment réduire les coûts de production d'un MOOC ?

4. Les MOOC peuvent-ils attribuer des diplômes ?

5. Quels sont les avantages et les inconvénients d'un MOOC ?

6. Quelles sont les raisons du succès des MOOC ?

7. Comment améliorer la qualité des MOOC ?





Corrigé de l'activité 3

A. Réponse libre. Vous pouvez comparer votre réponse avec celle de la question B.

B. Les problématiques acceptables sont 2, 4 et 7.

Commentaires :

Les problématiques 2 et 4 sont assez identiques. La 4 présente l'avantage d'être plus ouverte tout en restant dans les limites du sujet. Elle permet de traiter de la concurrence avec les masters, mais aussi avec d'autres diplômes comme la licence, etc. La problématique 7 est une autre façon intéressante de poser le problème. Il s'agira surtout de trouver des solutions pour élever les MOOC au même niveau que les formations universitaires.

Si vous choisissez la problématique 1, l'examinateur peut vous reprocher d'être trop loin du sujet posé par l'article. Les 3 et 6 ne traitent qu'un aspect du sujet et elles demandent beaucoup de connaissances techniques. Enfin, évitez d'utiliser les mots avantages et inconvénients comme dans la problématique 5. L'expression est un peu « scolaire ». De plus, vous devez exposer une opinion, l'exprimer clairement, pas établir une liste d'avantages et d'inconvénients.



Table des matières



1.2. Chercher des idées

30 minutes pour préparer un exposé, c'est court ! Parler pendant 10 minutes, c'est long ! Savoir trouver rapidement beaucoup d'idées est donc une capacité essentielle. Heureusement, tout le monde est capable de trouver des idées.

On ne répètera jamais assez que la créativité se travaille régulièrement. Pour avoir toujours des idées, il faut être curieux, observer ce que font les autres et prendre le temps de s’informer.

Mais c'est aussi une question de méthode. Les techniques de recherche d'idées sont variées. À vous d'adopter celles que vous préférez. Le plus important, bien entendu, est de ne jamais oublier votre problématique.

Voici 4 techniques qui ont prouvé leur efficacité :

Partir des idées du texte

Mobiliser son expérience personnelle

Explorer les différents aspects

Varier les points de vue

* Conseil *

À cette étape, il faut être très spontané. Notez très vite le maximum d'arguments avec leurs exemples. N'essayez pas encore de les classer. Vous le ferez à l'étape suivante (préparer un plan).

*

Voyons maintenant ces techniques de recherche d'idées dans le détail. Après la description de chaque technique, une activité vous permettra de la pratiquer immédiatement sur notre sujet de production guidée.

Technique 1 : Partir des idées du texte

Nous l'avons vu, vous commencez la préparation par la lecture d'un article de presse qui a pour but de poser le problème. Je rappelle que vous n'êtes pas obligé d'exploiter les informations dans le texte. Mais pourquoi ne pas emprunter des idées si elles sont intéressantes ?

En effet, vous pouvez les développer. Par exemple, si le document évoque les dangers d'une nouvelle technologie, essayez d'en trouver d'autres. Ou encore, si un texte propose des mesures contre un problème, vous pouvez en continuer la liste.

Mais vous pouvez également critiquer des idées du texte. Vous pouvez chercher des exemples pour contredire ou relativiser l'opinion de l'auteur. Par exemple, si un produit ou un service sont considérés de manière très négative, vous essaierez d'en montrer les aspects positifs.

Activité 1

Relisez l'article de notre production guidée. Essayez de développer et de critiquer certaines idées du texte. Voici quelques pistes pour vous aider, mais vous pouvez bien entendu chercher d'autres idées.

A. Un des avantages des MOOC évoqués est la flexibilité. Pouvez-vous l'expliquer et l'illustrer par des exemples précis ?

B. L'article évoque le problème des abandons massifs. Quelles en sont les causes selon vous ?

C. Les certifications sont présentées comme une mesure contre l'abandon. Est-ce vraiment efficace selon vous ?

D. Certains cours proposent des crédits ECTS. Quelles critiques pourriez-vous faire contre cette pratique ?

Technique 2 : mobiliser son expérience personnelle

Posez-vous des questions sur l’expérience personnelle que vous avez du sujet. Avez-vous déjà rencontré une situation identique ? Ou un membre de votre famille, un de vos amis ? Qu’est-ce que vous avez ressenti ? Quelle opinion en avez-vous gardée ? Pouvez-vous décrire un exemple concret ? Est-ce que la situation présente des différences dans votre pays ? Cette dernière question est souvent posée par les examinateurs pendant l'entretien.

Activité 2

Faites un point sur votre expérience des MOOC. Voici des exemples de questions que vous pouvez vous poser :

A. Les établissements (universités, écoles...) de votre pays proposent-ils des MOOC ?

B. Connaissez-vous des MOOC dans votre domaine universitaire ou professionnel ? Ont-ils une bonne réputation ? Pour quelles raisons ?

C. Avez-vous déjà suivi un MOOC ? Décrivez-le brièvement et exposez ses points forts et ses points faibles.

D. Si vous n'avez jamais suivi ce type de cours, aimeriez-vous le faire ? Pourquoi ?

Technique 3 : explorer les aspects

Un bon moyen d’élargir un sujet, c’est de considérer un problème sous le maximum d’aspects, que vous pourrez ensuite explorer en vous posant des questions. Par exemple :

Aspect économique : quels coûts ?

Aspect juridique : quelles lois ?

Aspect politique : quelles décisions ?

Aspect environnemental : quels risques de pollution ?

Aspect éducatif : quelles mesures de prévention ?

Aspect sanitaire : quels risques pour la santé ?

Activité 3

Quels aspects d'un MOOC sont traités dans l'article ? Quels autres aspects sont possibles selon vous ? Posez au moins une question pour chacun des aspects que vous trouverez.

Technique 4 : varier les points de vue

Cette méthode est utile pour nuancer votre opinion et donc trouver plus de choses à dire. Identifiez les personnes concernées par un problème et imaginez-vous à leur place. Par exemple, pour un sujet relatif à l’éducation, quelle est l’opinion possible :

des élèves ?

des professeurs ?

du directeur de l’école ?

des parents ?

Activité 4

Quelles sont les motivations des établissements qui proposent des MOOC ? Quelles sont les motivations principales des étudiants qui les suivent ? Quelles autres personnes peuvent être concernées par ce type de cours selon vous ?





Corrigé de l'activité 1

A. Un des avantages des MOOC le plus souvent évoqué est la flexibilité. En effet, ces cours à distance permettent aux inscrits de se connecter aux heures qui leur conviennent, le soir et le week-end par exemple pour les personnes qui ont une activité professionnelle. Il est possible d'ailleurs de suivre ces cours d'où l'on veut, y compris lorsque l'on est en voyage. Toutefois, il convient de relativiser cette flexibilité pour certains cours qui demandent de respecter un planning très strict avec des devoirs à rendre dans les délais imposés.

B. Les raisons des abandons massifs peuvent être les suivantes :

Beaucoup de personnes s'inscrivent à un MOOC parce qu'il fait le « buzz » sur les réseaux, mais ils n'ont pas vraiment la motivation de le suivre.

Travailler en ligne demande de l'autodiscipline. Les étudiants habitués à étudier sous la contrainte d'un professeur rencontrent beaucoup de difficultés quand ils se retrouvent seuls !

L'offre des MOOC est maintenant très riche et on peut être tenté de s'inscrire à beaucoup de cours en même temps. Finalement, on ne les suit pas faute de temps.

C. Lutter contre l'abandon n'est pas facile. L'offre de certifications est d'une efficacité relative, car il s'agit souvent d'une simple attestation de réussite, dont la valeur est surtout symbolique.

D. La principale critique que l'on peut faire à l'attribution de crédits ECTS à distance, c'est le risque de fraude. Comment être certain que c'est bien cet étudiant qui a passé l'examen et pas un autre à sa place ?

Corrigé de l'activité 2

Réponses libres.

Corrigé de l'activité 3

Les aspects traités dans cet article sont les aspects économiques (coûts de production) et les aspects pédagogiques (offre, flexibilité, abandons...). On peut traiter d'autres aspects comme :

L'aspect social : les MOOC sont-ils devenus un phénomène de société ? Quelle vision en donne la presse ? Qu'en pense le public ?

L'aspect de l'emploi : qui crée les MOOC ? Quel est le rôle des enseignants ? Qu'en pensent les enseignants des universités ?

L'aspect politique : les MOOC sont-ils encouragés par les gouvernements ? Si oui, quelles sont leurs motivations ?

Corrigé de l'activité 4

Les motivations possibles des établissements qui proposent des MOOC :

Les utiliser comme moyen de promotion

Attirer les étudiants étrangers

Favoriser l'éducation pour tous

Les motivations possibles des étudiants qui suivent des MOOC :

Suivre un cours qui n'est pas proposé dans leur université

Participer à un cours avec des étudiants du monde entier

Développer des compétences utiles dans leur métier

D'autres personnes peuvent être concernées par les MOOC, comme les professeurs d'université. Certains peuvent avoir peur de perdre leur poste ou accepter difficilement d'utiliser les nouvelles technologies, des méthodes d'enseignement innovantes. D'autres au contraire peuvent y trouver l'occasion de développer leur réputation.

* En bref *

Chercher des idées, vous l’avez compris, c’est se poser activement beaucoup de questions, toutes les questions possibles. Vous avez une idée de solution ? Analysez-là : est-ce qu’elle coûte cher ? Est-ce que tout le monde va l’accepter ? De cette manière, vous trouverez toujours des choses à dire pendant les 20 longues minutes de l'examen.

*

Table des matières



1.3. Préparer un plan

Rappelons-le : on vous demande à l'examen d'exprimer une opinion personnelle, claire et argumentée. Il s'agit donc d'un exposé de type argumentatif, qui doit comprendre une introduction, un développement et une conclusion. Pour être clair, il est nécessaire de préparer un plan, c’est-à-dire d'organiser la présentation des idées que vous avez trouvées à l'étape précédente.

Mais quels sont les avantages d'un plan concrètement ?

Pour votre lecteur, c’est une aide à la compréhension. Un exposé bien organisé est agréable à écouter et facile à suivre. On reconnaît rapidement les différentes parties, la conclusion, etc. On comprend sans difficulté votre opinion personnelle sur le sujet.

Pour vous, c’est une aide à la production. Avec un plan, vous évitez les listes d’idées sans logique, les répétitions, les oublis. De plus, l’organisation des textes argumentatifs est toujours un peu la même en français. Vous pouvez apprendre des « modèles » de plans qui font gagner du temps le jour de l’examen.


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-34 show above.)