Excerpt for Le Message Authentique De Dieu by , available in its entirety at Smashwords




LE MESSAGE

AUTHENTIQUE

DE DIEU


(AVEC AIDES A LA

COMPREHENSION A LA FIN DU

TEXTE)









Cette publication ne doit pas être vendue.



VERSION DE LAUSANNE

(REVISEE)


Cette version reste fidèle au texte

grec reçu.




TOUS DROITS RESERVES

POUR TOUS PAYS

©2017

dryvongeoffrion@hotmail.com


Office de la propriété intellectuelle du Canada





ISBN 978-0-9952954-3-8






Comparé à d’autres documents

anciens, celui-ci détient

le plus d’appuis



Chapitre 1


1Au commencement le Message existait déjà. Le Message était auprès de Dieu; oui, le Message était Dieu lui-même. 2C’est lui qui était au commencement auprès de Dieu. 3Toutes choses ont été faites par le Message, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. 4C’est en lui que la vie existait, et cette vie était la Lumière de ce monde. 5Et la Lumière continue à briller dans les ténèbres, parce que les ténèbres n’ont pas pu s’en emparer.

6Un homme envoyé par Dieu s’est présenté, son nom était Jean. 7Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à propos de la Lumière, pour que tous croient par lui. 8Il n’était pas lui-même la Lumière, mais il est venu pour rendre témoignage à propos de la Lumière.

9Le Message était la vraie Lumière qui, en venant dans le monde, éclaire toute personne. 10Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, pourtant le monde ne l’a pas connu. 11Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas accueilli. 12Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le droit de devenir enfants de Dieu, 13puisqu’ils ne sont pas nés d’une descendance humaine, ni d’un désir sensuel, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

14Et le Message est devenu un être humain et a habité au milieu de nous, plein de grâce et de vérité. On a contemplé sa gloire, une gloire comme doit être celle du Fils unique qui vient d’auprès du Père.

15Jean lui a continuellement rendu témoignage, en disant d’une voix forte et avec émotion: C’est de lui que je disais: Celui qui vient après moi m’a précédé, parce qu’il existait déjà avant moi!

16Et on a tous reçu de son abondance, et grâce après grâce. 17En effet, la loi a été donnée par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. 18Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique qui est auprès du Père est celui qui l’a fait connaitre.

19Et voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs ont envoyé de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander: Qui es-tu, toi? 20Il a déclaré ouvertement et ne l’a pas nié, il a déclaré clairement: Moi, je ne suis pas le Christ. 21Ils lui ont demandé: Quoi donc! Es-tu Elie, toi? Et il a dit: Je ne le suis pas. Es-tu le Prophète? Et il a répondu: Non. 22Ils lui ont donc demandé: Qui es-tu? On doit donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même? 23Moi, a-t-il dit, je suis «la voix de celui qui crie dans la région d’Aravah: Redressez le chemin du Seigneur», comme a dit le prophète Esaïe. 24Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens.

25Et ils l’ont interrogé encore: Pourquoi donc tu continues à immerger ces gens si tu n’es pas le Christ, ni Elie ni le Prophète? 26Moi, leur a répondu Jean, je les immerge dans l’eau, mais au milieu de vous il y en a un que vous, vous ne connaissez pas. 27C’est lui qui vient après moi, lui qui m’a précédé, et moi je ne suis pas digne de détacher la courroie de sa sandale.

28Ces choses se sont passées à Bethabara, à l’autre côté du Jourdain, où Jean immergeait.

29Le lendemain, Jean a vu Jésus venir à lui et a dit: Voilà l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. 30C’est à propos de lui que moi je disais: Après moi vient un homme qui m’a précédé parce qu’il existait déjà avant moi. 31Et moi, je ne le connaissais pas bien, mais c’est pour qu’il soit présenté à Israël que je suis venu immerger dans l’eau.

32Et Jean a rendu ce témoignage: J'ai observé l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et s’arrêter sur Jésus. 33Moi, je ne le connaissais pas bien, mais celui qui m’a envoyé immerger dans l’eau m’a dit: Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est lui qui immerge les gens dans l’Esprit saint. 34Et moi, j’ai observé et témoigné que c’est lui qui est le Fils de Dieu.

35Le lendemain, Jean se tenait là encore avec deux de ses disciples. 36Il a vu Jésus passer et a dit: Voilà l’Agneau de Dieu. 37Et les deux disciples l’ont entendu parler et ont suivi Jésus. 38Jésus s’est tourné, a regardé ceux qui le suivaient et leur a demandé: Que cherchez-vous? Ils lui ont répondu: Rabbin--ce qui, traduit, signifie: Professeur--où habites-tu? 39Il leur a dit: Venez voir. Ils sont allés, ont vu où il habitait et sont restés avec lui ce jour-là. C’était vers quatre heures de l’après-midi.

40André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu Jean parler et qui avaient suivi Jésus. 41Il a premièrement cherché et trouvé son frère Simon et lui a dit: On a trouvé le Messie--ce qui se traduit: le Christ. 42Et il l’a conduit à Jésus. Jésus l’a regardé et a dit: Toi, tu es Simon, le fils de Jonas, tu seras appelé Céphas--ce qui se traduit: Pierre.

43Le lendemain, Jésus a décidé d’aller dans la Galilée. Il a trouvé Philippe et lui a dit: Suis-moi, dès ce moment et toujours. 44Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. 45Alors Philippe a trouvé Nathanaël et lui a dit: On a trouvé celui que Moïse a décrit dans la loi, et que les prophètes ont annoncé, Jésus de Nazareth, le Fils de Joseph. 46Et Nathanaël lui a demandé: Quelque chose de bon peut provenir de Nazareth? Philippe lui a répondu: Viens voir. 47Jésus a vu Nathanaël venir à lui et a dit de lui: Voilà vraiment un Israélien en qui il n’y a pas de fraude. 48Nathanaël lui a demandé: D’où me connais-tu? Jésus lui a répondu: Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je te voyais. 49Rabbin, lui a dit Nathanaël, c’est toi le Fils de Dieu! C’est toi le Roi d’Israël! 50Jésus lui a répondu: Parce que je t’ai dit que je te voyais sous le figuier, tu crois? Tu verras de plus grandes choses que celles-ci. 51Il lui a dit aussi: Amen. Amen. Je vous dis qu’à l’avenir vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.


Chapitre 2


1Le troisième jour, il y a eu des noces à Cana, dans la Galilée, et la mère de Jésus était là. 2Jésus et ses disciples avaient aussi été invités aux noces. 3Et quand le vin a manqué, la mère de Jésus lui a dit: Ils n’ont pas de vin. 4Jésus lui a répondu: Quel rapport entre moi et toi, femme? Mon heure n’est pas encore arrivée. 5Sa mère a dit aux serviteurs: Tout ce qu’il vous dira, faites-le. 6Et il y avait là six vases de pierre destinés à la purification des Juifs, et contenant chacun une centaine de litres. 7Jésus leur a dit: Remplissez d’eau les vases. Et ils les ont remplis jusqu’au bord. 8Ensuite il leur a dit: Puisez maintenant et apportez-en à l’organi-sateur du repas. Et ils lui en ont apporté. 9Quand l’organisateur du repas a gouté l’eau devenue du vin, il ne savait pas d’où il provenait, mais les serviteurs qui avaient puisé l’eau, eux le savaient. Alors l’organisateur du repas a appelé le marié 10et lui a dit: Tout homme sert premièrement le bon vin, puis le moindre après qu’on a beaucoup bu; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant!

11Jésus a fait ce premier de ses signes miraculeux à Cana, dans la Galilée. Il a révélé sa gloire et ses disciples ont cru en lui.

12Ensuite il est descendu à Capernaüm, lui, sa mère, ses frères et ses disciples, mais ils ne sont pas restés là longtemps. 13La fête juive du Passage était proche, et Jésus est monté à Jérusalem. 14Il a trouvé dans la Place du temple les gens qui vendaient des bœufs, des moutons et des colombes, et les changeurs qui étaient assis. 15Il a fait un fouet avec des cordes, et les a tous chassés de la Place du temple, incluant les moutons et les bœufs. Il a répandu la monnaie des changeurs et renversé les tables. 16Et il a dit à ceux qui vendaient les colombes: Enlevez ces choses d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de marché! 17Et ses disciples se sont souvenus que c’est écrit: «Le zèle pour ta maison m’a dévoré.»

18Les Juifs ont donc pris la parole et lui ont demandé: Quel signe miraculeux vas-tu nous montrer pour justifier de telles actions? 19Jésus leur a répondu: Démolissez ce temple, et dans trois jours je le relèverai. Les Juifs ont dit: 20Il a fallu quarante-six ans pour construire ce temple, et toi, dans trois jours tu le relèveras! 21Mais il parlait, lui, du temple de son corps. 22C’est pourquoi, lorsqu’il s’est réveillé d’entre les morts, ses disciples se sont souvenus qu’il leur avait dit ça, et ils ont cru à l’Ecriture et à la déclaration que Jésus avait faite.

23Et pendant que Jésus était à Jérusalem pour la fête du Passage, beaucoup de gens ont cru en son nom, en observant les signes miraculeux qu’il accomplissait. 24Mais Jésus, lui, n’avait pas confiance en eux, parce qu’il les connaissait tous. 25Et en réalité, il n’avait pas besoin qu’on lui rende témoignage de l’homme, parce que lui-même connaissait ce qui était dans l’homme.


Chapitre 3


1Il y avait un homme d’entre les pharisiens du nom de Nicodème, un chef des Juifs. 2Cet homme est venu de nuit à Jésus et lui a dit: Rabbin, on sait que tu es un enseignant qui vient de Dieu, parce que personne ne peut continuer à faire les signes miraculeux que tu fais si Dieu n’est pas avec lui. 3Jésus lui a répondu: Amen. Amen. Je te le dis: A moins que quelqu’un ne soit né de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu. 4Nicodème lui a demandé: Comment un homme peut naitre quand il est vieux? Peut-il, une deuxième fois, entrer dans le ventre de sa mère et naitre? 5Jésus a répondu: Amen. Amen. Je te le dis: A moins que quelqu’un ne naisse d’eau et d’Esprit, il ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu. 6Ce qui est de naissance humaine est physique, et ce qui est né de l’Esprit est spirituel. 7Ne sois pas étonné si je t’ai dit qu’il vous faut une nouvelle naissance. 8Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient, ni où il va. C’est le cas de toute personne qui est née de l’Esprit. 9Nicodème lui a demandé: Comment ça peut se produire? 10Jésus lui a répondu: C’est toi l’enseignant d’Israël et tu ne connais pas ces choses! 11Amen. Amen. Je te dis: on répète ce qu’on sait et on rend témoignage de ce qu’on a vu; et vous ne recevez pas notre témoignage.

12Si je vous parle des choses terrestres et vous ne croyez pas, comment croirez-vous si je vous parle des choses célestes? 13Personne n’est monté au ciel, excepté celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. 14Et tout comme Moïse dans la région inhabitée a élevé le serpent, il faut aussi que le Fils de l’homme soit élevé, 15pour que tous ceux qui mettent leur confiance en lui ne périssent pas, mais qu’ils aient la vie éternelle. 16Oui, Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, pour que tous ceux qui mettent leur confiance en lui ne périssent pas, mais qu’ils aient la vie éternelle. 17En effet, Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18Celui qui met sa confiance en Jésus n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas mis sa confiance dans le nom du Fils unique de Dieu. 19Et voici l’accusation: la Lumière est venue dans le monde, mais les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la Lumière, parce que leurs actions étaient mauvaises. 20Donc, toute personne qui fait le mal déteste la Lumière et ne vient pas à la Lumière, pour éviter que ses actions soient réprimandées. 21Mais celui qui pratique la vérité vient à la Lumière, pour que ses actions soient vues, parce qu’elles sont faites en accord avec Dieu.

22Ensuite Jésus est allé dans la Judée avec ses disciples. Il a séjourné là avec eux et il immergeait. 23Jean immergeait aussi à Enon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau, et on venait pour être immergés; 24puisque Jean n’avait pas encore été jeté en prison.

25Puis une contestation a surgi entre des disciples de Jean et des Juifs à propos de la purification. 26Et ils sont venus à Jean et lui ont dit: Rabbin, celui qui était avec toi à l’autre côté du Jourdain, et à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui immerge, et tous vont à lui. 27Jean a répondu: Un homme ne peut rien recevoir, à moins que ça ne lui soit donné du ciel. 28Vous êtes vous-mêmes mes témoins, j’ai dit: Moi, je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui. 29Celui qui a la mariée est le marié, mais l’ami du marié, qui se tient debout et qui l’entend, est ravi de joie à cause de la voix du marié. Donc, cette joie que j’ai est complète. 30Il faut qu’il continue à augmenter, et que je continue à diminuer.

31Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous; celui qui est de la terre est de la terre, et il parle comme étant de la terre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, 32et il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, mais personne n’ac-cepte son témoignage. 33Celui qui accepte son témoignage a certifié que Dieu est vrai, 34parce que celui que Dieu a envoyé parle les paroles de Dieu, et ce n’est pas avec mesure que Dieu lui donne l’Esprit. 35Le Père aime le Fils et a mis toutes choses entre ses mains. 36Celui qui met sa confiance dans le Fils a la vie éternelle; celui qui refuse de mettre sa confiance dans le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu restera sur lui.


Chapitre 4


1Le Seigneur a appris que les pharisiens avaient entendu dire que Jésus continuait à faire et à immerger plus de disciples que Jean. 2Pourtant Jésus n’immergeait pas lui-même, mais c’était plutôt ses disciples. 3Alors il a quitté la Judée et est allé encore dans la Galilée. 4Mais il fallait qu’il passe par la Samarie.

5Il est donc arrivé à une ville de la Samarie appelée Sichar, près du champ que Jacob avait donné à son fils Joseph. 6Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, épuisé du voyage, s’était donc assis au bord du puits. C’était environ midi. 7Une femme de la Samarie est arrivée pour puiser de l’eau, et Jésus lui a dit: Donne-moi à boire. 8En effet, ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des provisions. 9La femme samaritaine lui a donc dit: Quoi! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une femme et une Samaritaine! Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. 10Jésus lui a répondu: Si tu connaissais le cadeau de Dieu et qui est celui qui te demande à boire, tu lui aurais demandé toi-même et il t’aurait donné de l’eau vive. 11Seigneur, lui a dit la femme, tu n’as rien pour puiser et le puits est profond. Tu la prendras donc où, cette eau vive? 12Tu n’es pas, toi, plus grand que notre père Jacob! Il nous a donné ce puits, et il en a bu lui-même avec ses fils et ses troupeaux. 13Jésus lui a répondu: Toute personne qui continue à boire de cette eau aura encore soif, 14mais celui qui boira, une seule fois, de l’eau que moi je lui donnerai n’aura absolument plus soif, jamais. Au contraire, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15Seigneur, lui a dit la femme, donne-moi cette eau pour que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. 16Va, lui a dit Jésus, appelle ton mari et viens ici. 17La femme a répondu: Je n’ai pas de mari. Jésus lui a dit: Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari, 18parce que tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. Ce que tu as dit est la vérité. 19Seigneur, lui a dit la femme, je m’aperçois que tu es un prophète. 20Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous dites, vous, que c’est à Jérusalem qu’est l’endroit où il faut adorer. 21Femme, lui a dit Jésus, crois-moi, l’heure s’approche où vous n’adorerez le Père, ni sur cette montagne, ni à Jérusalem. 22Vous adorez, vous, ce que vous ne connaissez pas; nous on adore ce qu’on connait, parce que le salut vient des Juifs. 23Mais l’heure s’approche, et elle est déjà arrivée, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont de tels adorateurs que le Père cherche. 24Dieu est esprit et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. 25Je sais, lui a dit la femme, que le Messie doit venir, celui qui est appelé Christ. Quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26Jésus lui a dit: Moi, qui te parle, «JE SUIS».

27A ce moment ses disciples sont arrivés, et ont été étonnés qu’il parlait avec une femme. Mais personne n’a demandé: Que cherches-tu? Ou: Pourquoi parles-tu avec elle?

28Alors la femme a laissé sa cruche, est allée dans la ville et a dit aux gens: 29Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait! Peut-être qu’il est le Christ! 30Ils sont donc sortis de la ville et sont venus à lui.

31Mais pendant ce temps-là, les disciples continuaient à le supplier: Rabbin, mange! 32Mais il leur a dit: Moi j’ai à manger une nourriture que vous, vous ne connaissez pas. 33Les disciples se demandaient donc entre eux: Quelqu’un lui aurait apporté à manger? 34Jésus leur a dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’achever son œuvre. 35Vous ne dites pas, vous, qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la récolte? Voici, je vous le dis, levez vos yeux et regardez bien les campagnes, elles sont déjà blanches pour la récolte. 36Celui qui récolte reçoit un salaire et amasse du fruit pour la vie éternelle, pour que celui qui sème et celui qui récolte se réjouissent ensemble. 37En effet, dans ce cas ce dicton est vrai: L’un sème et l’autre récolte. 38Moi, je vous ai envoyés récolter où vous n’avez pas travaillé jusqu’à l’épuisement; d’autres se sont épuisés, et vous êtes entrés dans leur travail.

39Beaucoup de Samaritains de cette ville ont cru en Jésus à cause des paroles de la femme qui rendait ce témoignage: Il m’a dit tout ce que j’ai fait! 40Alors quand les Samaritains sont venus à Jésus, ils l’ont supplié sans arrêt de rester avec eux. Et il est resté là deux jours. 41Un beaucoup plus grand nombre ont cru à cause du message de Jésus, 42et on disait à la femme: Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit qu’on croit, puisqu’on a entendu nous-mêmes, et on sait que c’est lui qui est vraiment le Sauveur du monde, le Christ.

43Après ces deux jours, il est parti de là et est allé dans la Galilée, 44parce que Jésus lui-même rendait témoignage qu’un prophète n’est pas honoré dans sa propre patrie. 45Quand il est arrivé dans la Galilée, les Galiléens l’ont accueilli, parce qu’eux aussi étaient allés à la fête, et avaient vu toutes les choses qu’il avait faites à Jérusalem pendant cette fête.

46Jésus est donc revenu à Cana, dans la Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Et il y avait à Capernaüm un officier de la Cour qui avait un fils malade. 47Quand cet officier a entendu dire que Jésus était venu de la Judée dans la Galilée, il est allé à lui et l’a supplié de descendre et guérir son fils, parce qu’il allait mourir. 48Jésus lui a donc dit: Si vous ne voyez pas des signes miraculeux et des prodiges, vous ne croirez pas du tout? 49L’officier de la Cour lui a dit: Seigneur, descends maintenant, avant que mon enfant meure! 50Va, lui a dit Jésus, ton fils va vivre. Cet homme a cru la déclaration que Jésus lui avait faite et est parti. 51Et comme déjà il descendait chez lui, ses esclaves sont venus à sa rencontre et lui ont apporté ce message: Ton enfant va vivre. 52Alors il s’est informé d’eux à quelle heure il s’était trouvé mieux, et ils lui ont dit: Hier, à une heure de l’après-midi, la fièvre l’a quitté. 53Le père a donc reconnu que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils va vivre. Alors il a cru, lui et tous les gens de sa maison.

54Jésus a fait ce deuxième signe miraculeux quand il est arrivé de la Judée dans la Galilée.


Chapitre 5


1Après ça, il y a eu une fête des Juifs, et Jésus est monté à Jérusalem. 2Et dans Jérusalem, près de la porte des moutons, il y a un réservoir d’eau appelé en hébreu Béthesda. 3Ce réservoir a cinq portiques, où était couchée une grande foule de malades, d’aveugles, de boiteux et de gens qui avaient des membres atrophiés, et tous attendaient le mouvement de l’eau; 4parce qu’un ange descendait de temps en temps dans le réservoir et agitait l’eau. Alors le premier qui entrait après que l’eau avait été agitée était guéri, peu importe la maladie qui le détenait.

5Mais il y avait là un homme qui était atteint d’une maladie depuis trente-huit ans. 6Jésus l’a vu couché, et sachant qu’il en était atteint déjà depuis longtemps, il lui a demandé: Veux-tu être guéri? 7Seigneur, lui a répondu le malade, je n’ai personne pour me jeter dans le réservoir quand l’eau est agitée, et pendant que moi j’y vais, un autre descend avant moi. 8Lève-toi, lui a dit Jésus, emporte ton lit et marche; 9et à l’instant même l’homme a été guéri, et il a emporté son lit et a marché. Mais c’était un jour de sabbat.

10Les Juifs disaient donc à celui qui avait été guéri: C’est le jour du sabbat, il ne t’est pas permis d’emporter ton lit! 11Il leur a répondu: Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit: Emporte ton lit et marche. 12Alors ils lui ont demandé: Qui est l’homme qui t’a dit: Emporte ton lit et marche? 13Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était, parce que Jésus avait disparu dans la foule qui était là.

14Plus tard, Jésus l’a trouvé dans la Place du temple et lui a dit: Te voilà guéri. Ne pèche plus, pour éviter que pire ne t’arrive.

15Cet homme est allé et a annoncé aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. 16C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus et cherchaient à le tuer, parce qu’il persistait à faire ces choses le jour du sabbat. 17Mais Jésus leur a répondu: Mon Père travaille jusqu’à maintenant, et moi aussi je travaille. 18Alors pour cette raison les Juifs cherchaient encore plus à le tuer, parce que pas seulement il persistait à ébranler le sabbat, mais aussi il continuait à appeler Dieu son propre Père; il se faisait donc l’égal de Dieu.

19Jésus leur a répondu: Amen. Amen. Je vous le dis: Le Fils ne peut rien faire de lui-même, à moins de voir le Père l’accomplir. Toutes les choses que le Père fait, le Fils aussi les fait de la même manière. 20Et puisque le Père a de l’affection pour le Fils, il lui montre continuellement tout ce que lui-même fait, et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, pour que vous soyez émerveillés. 21En effet, tout comme le Père réveille les morts et les fait vivre, le Fils aussi fait vivre ceux qu’il veut. 22Et le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, 23pour que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils, n’honore pas le Père qui l’a envoyé. 24Amen. Amen. Je vous le dis encore, celui qui a l’habitude d’écouter mes paroles et de croire celui qui m’a envoyé, il a la vie éternelle, et il ne fera jamais face au jugement, mais il est déjà, et pour toujours, passé de la mort à la vie.

25Amen. Amen. Je vous le répète, l’heure s’approche, et elle est déjà là, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. 26En effet, comme le Père a la vie en lui-même, il a aussi donné au Fils d’avoir la vie en lui-même. 27Et il lui a donné aussi l’autorité d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. 28Ne soyez pas étonnés de ça, parce que l’heure s’approche où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront. 29Et ceux qui auront pratiqué le bien, se relèveront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal, se relèveront pour le jugement.

30Moi, je ne peux rien faire de moi-même. Je juge d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé.

31Si je suis seul à rendre témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. 32C’est un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai.

33Vous, vous avez envoyé des délégués vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. 34En ce qui me concerne, je ne cherche pas le témoignage des hommes, mais je dis ces choses pour que vous soyez sauvés. 35Jean, lui, était la lampe qui brule et qui brille, et vous, vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière. 36Mais moi j’ai un témoignage qui est plus grand que celui de Jean; parce que les œuvres que le Père m’a données pour les achever, ces œuvres mêmes que je fais continuellement sont mes témoins que le Père m’a envoyé. 37Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, ni vu sa forme, 38et ses paroles n’habitent pas en vous, parce que vous ne croyez pas celui qu’il a envoyé.

39Vous scrutez continuellement les Ecritures parce que vous, vous pensez avoir par elles la vie éternelle, mais ce sont elles qui rendent témoignage de moi! 40Pourtant vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie.

41Je ne reçois pas mon honneur des hommes, 42en plus je vous connais, vous n’avez pas l’amour pour Dieu en vous. 43Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas. Si un autre vient en son propre nom, lui, vous le recevrez. 44Comment pourrez-vous croire, vous qui avez l’habitude de recevoir l’honneur les uns des autres et qui ne cherchez pas l’honneur qui vient de Dieu seul?

45Ne pensez pas que c’est moi qui vous accusera devant le Père; celui qui vous accuse c’est Moïse, sur qui vous comptez. 46En effet, si vous aviez cru Moïse, vous m’auriez cru aussi, parce qu’il a écrit de moi. 47Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment allez-vous croire mes paroles?


Chapitre 6

1Après ça, Jésus est allé à l’autre côté du lac de Galilée, ou de Tibériade. 2Et une grande foule le suivait, parce que les gens voyaient les signes miraculeux qu’il faisait sur les malades. 3Puis Jésus est monté sur la montagne, et là il s’est assis avec ses disciples. 4La fête juive du Passage était proche. 5Quand Jésus a levé les yeux et s’est aperçu qu’une grande foule venait à lui, il a demandé à Philippe: Où on va acheter des pains pour qu’ils aient à manger? 6Jésus disait ça pour le mettre à l’épreuve, parce qu’il savait, lui, ce qu’il allait faire. 7Philippe lui a répondu: Deux cent deniers de pain ne leur suffiraient pas pour que chacun d’eux en reçoive un peu. 8Un de ses disciples, André, le frère de Simon Pierre, lui a dit: 9Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons grillés, mais ça pour tant de monde? 10Et Jésus a dit: Faites ces gens s’allonger par terre. Il y avait beaucoup d’herbe dans cet endroit, alors les hommes se sont allongés, au nombre d’à peu près cinq mille. 11Puis Jésus a pris les pains et, après avoir remercié son Père, il les a distribués aux disciples, et les disciples, à ceux qui étaient allongés; et aussi des poissons grillés, autant qu’ils en ont voulu. 12Et lorsqu’ils ont été rassasiés, il a dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui sont restés, pour que rien ne se perde. 13Ils les ont donc ramassés, et ont rempli douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge qui restaient de trop à ceux qui avaient mangé.

14Après avoir vu le signe miraculeux que Jésus avait a fait, ces gens ont dit: Cet homme est vraiment le Prophète qui devait venir dans le monde! 15Mais quand Jésus a compris qu’ils allaient venir l’enlever de force pour le faire roi, il s’est retiré encore sur la montagne, tout seul.

16Le soir venu, ses disciples sont descendus au bord du lac, 17et sont montés dans un bateau pour aller à l’autre côté du lac, à Capernaüm. Il faisait déjà sombre et Jésus ne les avait pas rejoints. 18Et comme il soufflait un grand vent, le lac était turbulent. 19Après avoir ramé quatre ou cinq kilomètres, ils ont aperçu Jésus qui marchait sur le lac et s’approchait du bateau, et ils ont eu peur. 20Mais Jésus leur a dit: Moi, «JE SUIS», arrêtez d’avoir peur! 21A ce moment, ils ont voulu le prendre dans le bateau, et aussitôt le bateau est arrivé au rivage, à l’endroit où ils allaient.

22Le lendemain, la foule qui se tenait à l’autre côté du lac a vu qu’il n’y avait pas eu d’autre barque excepté la seule dans laquelle ses disciples étaient montés. Jésus n’était pas entré avec ses disciples dans la barque, mais ses disciples étaient allés seuls. 23D’autres barques étaient venus de Tibériade, près de l’endroit où le Seigneur avait remercié son Père et la foule avait mangé le pain. 24Donc, quand ils ont vu que ni Jésus ni ses disciples n’étaient là, ils sont aussi montés dans des bateaux et se sont rendus à Capernaüm, à la recherche de Jésus. 25Ils l’ont trouvé à l’autre côté du lac et lui ont demandé: Rabbin, quand es-tu arrivé ici? 26Jésus leur a répondu: Amen. Amen. Je vous le dis, ce n’est pas parce que vous avez vu des signes miraculeux que vous me cherchez, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27Ne travaillez pas pour la nourriture périssable, mais pour la nourriture qui se conserve pour la vie éternelle, celle que le Fils de l’homme vous donnera, parce que c’est lui que le Père, Dieu lui-même, a marqué de son sceau. 28Ils lui ont demandé: Qu’est-ce qu’on doit continuellement faire pour accomplir les œuvres de Dieu? 29L’œuvre de Dieu, leur a répondu Jésus, c’est de mettre votre confiance en celui que le Père a envoyé. 30Alors ils lui ont dit: Mais toi, quel signe miraculeux fais-tu donc, qu’on puisse voir et te croire? Quelle œuvre vas-tu faire? 31Nos ancêtres ont mangé la manne dans la région inhabitée, comme c’est écrit: «Il leur a donné le pain du ciel à manger.» 32Jésus leur a dit: Amen. Amen. Je vous le dis: Moïse ne vous a pas donné le pain qui vient du ciel, mais mon Père vous donne le vrai Pain qui vient du ciel. 33En effet, le Pain de Dieu est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde. 34Alors ils lui ont dit: Seigneur, donne-nous toujours ce Pain-là! 35Jésus leur a dit: Je suis, moi seul, le Pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura absolument pas faim, et celui qui croit en moi n’aura absolument pas soif, jamais! 36Mais je vous l’ai dit, vous m’avez vu et vous ne croyez pas. 37Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi, je ne le jetterai absolument pas dehors. 38En effet, je suis descendu du ciel pour faire, pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. 39Et la volonté du Père qui m’a envoyé est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le relève au dernier jour. 40En effet, la volonté de celui qui m’a envoyé, est que toute personne qui contemple le Fils et met sa confiance en lui ait la vie éternelle, et moi, je la relèverai au dernier jour.

41Les Juifs murmuraient à cause de lui parce qu’il avait dit: Je suis, moi seul, le Pain descendu du ciel. 42Mais eux disaient: N’est-il pas Jésus, le Fils de Joseph? On connait son père et sa mère. Comment donc cet homme continue à dire: Je suis descendu du ciel? 43Jésus leur a donc répondu: Arrêtez de murmurer entre vous! 44Personne ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire pas, et moi, je le relèverai au dernier jour. 45C’est écrit dans les prophètes: «Et ils seront tous enseignés par Dieu.» Donc, toute personne qui a entendu le Père et a appris de lui, vient à moi. 46Ce n’est pas qu’on ait vu le Père, sauf bien entendu celui qui est de Dieu, lui il a vu le Père.

47Amen. Amen. Je vous le dis: Celui qui met sa confiance en moi a la vie éternelle. 48Je suis, moi seul, le Pain de la vie. 49Vos pères ont mangé la manne dans la région inhabitée et ils sont morts. 50C’est ce Pain-ci qui descend du ciel, pour que celui qui en mange ne meure pas. 51Je suis, moi seul, le Pain vivant, celui qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce Pain, il vivra éternellement. Et le Pain que je donnerai, c’est mon corps, que je donnerai pour la vie du monde.

52Les Juifs se disputaient donc entre eux et demandaient: Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger? 53Et Jésus leur a dit: Amen. Amen. Je vous le dis: Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. 54Celui qui continuellement mange ma chair et boit mon sang a déjà la vie éternelle, et je le relèverai moi-même au dernier jour. 55En effet, ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56Celui qui continue à manger ma chair et boire mon sang reste en relation avec moi et moi avec lui. 57Tout comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis à cause du Père, de la même manière, celui qui continue à me manger vivra aussi à cause de moi. 58C’est ce Pain-ci qui est descendu du ciel, et il n’est pas comme la manne que vos ancêtres ont mangée et sont morts; celui qui mange ce Pain-ci vivra éternellement!

59Il a dit ça dans la congrégation, lorsqu’il enseignait à Capernaüm.

60Après l’avoir entendu, beaucoup de ses disciples ont dit: Ce discours est difficile à comprendre! Qui peut l’écouter? 61Mais Jésus savait en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, et il leur a dit: Vous êtes en état de choc à cause de ça? 62Et si vous observez le Fils de l’homme monter où il était auparavant...? 63C’est l’Esprit qui fait vivre, la chair ne sert à rien. Les paroles que je vous dis sont esprit et sont vie. 64Mais, au milieu de vous, il y en a qui ne me font pas confiance. En effet, Jésus savait dès le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le trahirait. 65Et il a affirmé: C’est pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi, à moins que ça ne lui soit donné par mon Père.

66Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se sont retirés et n’ont pas continué de marcher avec lui. 67Jésus a donc demandé aux Douze: Vous ne voulez pas partir, vous aussi, n’est-ce pas? 68Simon Pierre lui a répondu: Seigneur, à qui on irait? Tu as des paroles de vie éternelle. 69Et nous, on croit et on sait par expérience que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. 70Jésus leur a répondu: N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze? Et l’un de vous est un diable. 71Il parlait de Judas Iscariote, fils de Simon, parce que c’était lui qui allait le trahir, lui qui était l’un des Douze.


Chapitre 7


1Après ça, Jésus a parcouru la Galilée; il ne voulait pas parcourir la Judée parce que les Juifs cherchaient à le tuer.

2Mais la fête juive du Dressage des tentes était proche. 3Alors ses frères lui ont dit: Pars d’ici et rends-toi dans la Judée, pour que tes disciples aussi remarquent les œuvres que tu fais continuellement. 4Personne n’agit en cachette s’il cherche à être connu. Si tu fais ces choses, montre-toi au monde! 5Donc, même ses frères ne croyaient pas en lui. 6Mon temps, leur a dit Jésus, n’est pas encore arrivé, mais votre temps est toujours prêt. 7Le monde ne peut pas vous détester; mais moi, il me déteste, parce que c’est moi qui continue à rendre de lui le témoignage que ses actions sont mauvaises. 8Montez, vous, à cette fête. En ce qui me concerne, je ne monte pas encore à cette fête parce que mon temps n’est pas encore arrivé.

9Et, après leur avoir dit ça, il est resté dans la Galilée.

10Mais, une fois ses frères montés, il est aussi monté lui-même à la fête, pas publiquement, mais comme en secret.

11Les Juifs le cherchaient pendant la fête et demandaient: Où est-il? 12Dans les foules, il y avait une grande rumeur à propos de lui. Certains disaient: C’est un homme de bien, mais d’autres disaient: Non, au contraire, il égare le peuple. 13Mais à cause de la crainte qu’on avait des Juifs, personne ne parlait ouvertement de lui.

14Vers le milieu de la fête, Jésus est monté à la Place du temple et a enseigné. 15Etonnés, les Juifs ont demandé: Comment connait-il si bien les Ecritures, lui qui n’a pas étudié? 16Jésus leur a répondu: Mon enseignement n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. 17Si quelqu’un veut mettre en pratique la volonté de Dieu, il saura si cet enseignement est de Dieu, ou si je parle de ma propre initiative. 18Celui qui parle de sa propre initiative cherche sa propre gloire, mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai et il n’y a pas d’injustice en lui. 19Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi? Et aucun de vous ne met en pratique la loi. Pourquoi cherchez-vous à me tuer? 20Tu as un démon, a répondu la foule, qui cherche à te tuer? Jésus leur a répondu: 21J’ai fait une œuvre, une seule, et à cause de ça vous êtes tous étonnés! 22Pourtant Moïse vous a donné la circoncision--qui ne vient pas de Moïse mais des premiers ancêtres--et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. 23Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat pour que la loi de Moïse ne soit pas ébranlée, pourquoi vous vous irritez contre moi parce que j’ai complètement guéri un homme le jour du sabbat? 24Ne jugez pas d’après l’apparence, mais jugez d’un jugement juste.

25Quelques-uns des habitants de Jérusalem disaient: N’est-ce pas celui qu’eux voulaient tuer? 26Et regardez! Il parle ouvertement, et ils ne lui disent rien! Les chefs auraient-ils vraiment reconnu qu’il est réellement le Christ? 27Mais on sait d’où il vient, pourtant quand le Christ viendra, personne ne saura d’où il vient. 28Jésus, qui enseignait dans la Place du temple, a donc dit d’une voix forte et avec émotion: Oui, vous me connaissez et vous savez d’où je viens! Pourtant ce n’est pas de ma propre volonté que je suis venu. Au contraire, celui qui m’a envoyé est vrai, et vous ne le connaissez pas. 29Mais moi je le connais parce que je viens de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. 30Ils ont donc cherché à l'arrêter, mais personne n’a mis la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore arrivée.

31Plusieurs dans la foule ont cru en lui et demandaient: Quand le Christ sera venu, il ne fera pas plus de signes miraculeux que cet homme a fait, n’est-ce pas? 32Les pharisiens ont entendu le peuple qui murmurait ces choses à propos de Jésus. Alors les pharisiens et les grands prêtres ont envoyé des officiers pour l'arrêter.

33Jésus a donc dit à tous: Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m’en vais à celui qui m’a envoyé. 34Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas; et vous ne pouvez pas venir où moi je serai. 35Les Juifs se demandaient donc entre eux: Où doit-il aller pour qu’il devienne introuvable? Il ira peut-être dans la dispersion chez les Grecs, et enseignera les Grecs? 36Que signifie cette déclaration qu’il a faite: Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas; et vous ne pouvez pas venir où moi je serai?

37Le dernier et le grand jour de la fête, Jésus s’est tenu debout et a dit d’une voix forte et avec émotion: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive! 38C’est comme l’Ecriture a dit, si quelqu’un continue à mettre sa confiance en moi, des fleuves d’eau vive couleront continuellement du fond de lui-même. 39Il a dit ça de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui mettraient leur confiance en lui, parce que l’Esprit saint n’avait pas encore été répandu, puisque Jésus n’avait pas encore été élevé dans la gloire.

40Après avoir entendu cette affirmation, plusieurs dans la foule disaient: Il est vraiment le Prophète! 41D’autres disaient: C’est le Christ! Et d’autres demandaient: Mais le Christ vient-il de la Galilée? 42L’Ecriture n’a-t-elle pas dit que le Christ vient de la descendance de David, et de Bethléhem, le village où était David? 43Il y a donc eu de la division dans la foule à cause de Jésus. 44Et quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne n’a mis la main sur lui.

45Les officiers se sont donc rendus chez les grands prêtres et les pharisiens, qui leur ont demandé: Pourquoi ne l’avez-vous pas amené? 46Les officiers ont répondu: Jamais un homme n’a parlé comme cet homme! 47Les pharisiens ont répliqué: N’avez-vous pas été, vous aussi, égarés? 48Est-ce qu’un seul des chefs ou des pharisiens a cru en lui? 49Mais ce peuple, qui ne connait pas la loi, ce sont des maudits.

50Nicodème, celui qui était venu de nuit à Jésus, et qui était l’un d’eux, leur a demandé: 51Notre loi ne juge pas un homme sans l’avoir premièrement entendu, et sans qu’on ait pris connaissance de ce qu’il a fait, n’est-ce pas? 52Ils lui ont répondu: Et toi, tu es aussi de la Galilée? Tu te renseignes et tu verras qu’aucun prophète ne vient de la Galilée.

53Et chacun est allé dans sa maison.


Chapitre 8

1Après, Jésus est allé à la montagne des Oliviers. 2Et très tôt le matin il est retourné à la Place du temple, et tout le peuple est venu à lui. Il s’est assis et s’est mis à les enseigner. 3Alors les spécialistes de la loi et les pharisiens lui ont amené une femme qu’ils avaient surprise en adultère. Et, après l’avoir placée au milieu d’eux, 4ils ont dit à Jésus: Professeur, cette femme a été surprise en flagrant délit d’a-dultère. 5Moïse dans la loi nous a commandé de lapider de telles femmes. Toi donc, que dis-tu? 6En réalité eux disaient ça pour le tenter, dans le but d’avoir de quoi l’accuser devant les tribunaux. Mais Jésus s’est baissé et a écrit du doigt sur la terre. 7Et comme eux persistaient à l’interroger, il s’est redressé et leur a dit: Que celui de vous qui est sans péché lance le premier la pierre contre elle. 8Et il s’est baissé encore et a écrit sur la terre. 9Alors ceux qui ont entendu ça ont été repris par leur conscience, et sont sortis l'un après l’autre, en commençant par les plus vieux jusqu’aux derniers. Et Jésus a été laissé seul avec la femme qui était là au milieu. 10Alors Jésus s’est relevé et n’a remarqué personne excepté la femme. Il lui a demandé: Femme, où sont-ils tes accusateurs? Personne ne t’a condamnée? 11Elle a répondu: Personne, Seigneur. Et Jésus lui a dit: Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et ne pèche plus.

12Alors Jésus leur a parlé encore. Il a dit: Je suis, moi seul, la Lumière du monde. Celui qui a l’habitude de me suivre ne marchera absolument pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de la vie. 13Alors les pharisiens lui ont dit: Toi tu rends témoignage de toi-même, ton témoignage n’est pas vrai. 14Jésus leur a répondu: Même si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, parce que je sais d’où je suis venu et où je vais. Mais vous, vous ne savez pas d’où je viens ni où je vais. 15Vous, votre jugement est superficiel, mais moi, je ne juge personne. 16Et s’il m’arrive de juger, mon jugement est vrai, parce que je ne suis pas seul, mais il y a moi et le Père qui m’a envoyé. 17Et il est même écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai. 18Moi je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m’a envoyé rend aussi témoignage de moi. 19Ils lui ont donc demandé: Où est ton Père? Jésus a répondu: Vous ne connaissez ni moi ni mon Père, si vous m’aviez connu, vous auriez aussi connu mon Père.

20Jésus a dit ces paroles dans le trésor, lorsqu’il enseignait dans la Place du temple. Et personne ne l’a arrêté parce que son heure n’était pas encore arrivée.

21Alors Jésus leur a dit encore: Moi je vais partir, et vous me chercherez, mais vous mourrez dans votre péché; vous, vous ne pouvez pas venir où moi je vais. 22Les Juifs ont donc dit: Il va se tuer? Puisqu’il dit: Vous, vous ne pouvez pas venir où moi je vais. 23Et Jésus leur a dit: Vous, vous êtes d’en bas, mais moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde, moi, je ne suis pas de ce monde. 24C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, «JE SUIS», vous mourrez dans vos péchés. 25Alors ils lui ont demandé: Qui es-tu, toi? Et Jésus leur a répondu: Ce que je vous ai dit dès le début. 26J’ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger, mais celui qui m’a envoyé est vrai, et les choses que moi j’ai entendues de lui, je les dis au monde.

27Ils n’ont pas compris qu’il leur parlait du Père.

28Jésus leur a donc dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, à ce moment-là vous saurez que moi, «JE SUIS», et que je ne fais rien de moi-même, mais que je dis ces choses comme mon Père m’a enseigné. 29Et celui qui m’a envoyé est avec moi. Le Père ne m’a pas laissé seul, parce que moi, je fais toujours ce qui lui est agréable. 30Pendant qu’il disait ça, plusieurs ont mis leur confiance en lui.

31Jésus a donc dit aux Juifs qui l’avaient cru: Si vous, vous restez dans mon enseignement, vous êtes vraiment mes disciples, 32vous connaitrez par expérience la vérité et la vérité vous rendra libres. 33Ils lui ont répondu: On est la descendance d’Abraham, et on n’a jamais été esclaves de personne. Comment peux-tu dire, toi, qu’on deviendra libres? 34Jésus leur a répondu: Amen. Amen. Je vous dis que tout homme qui pratique le péché est esclave du péché. 35Et l’esclave ne reste pas éternellement dans la maison, mais le fils reste éternellement. 36Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres. 37Je sais que vous êtes la descendance d’Abraham. Pourtant vous cherchez à me tuer, parce que mes paroles ne pénètrent pas en vous. 38Moi, je parle de ce que j’ai vu chez mon Père, et vous, vous faites ce que vous avez vu chez votre père. 39Ils lui ont répondu: Notre père, c’est Abraham. Jésus leur a dit: Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. 40Mais maintenant vous cherchez à me tuer, moi, un homme qui vous a dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Abraham n’a pas fait ça. 41Vous, vous faites les actions de votre père. Ils lui ont dit: On n’est pas nés de fornication, nous; on n’a qu’un père, qui est Dieu. 42Jésus leur a dit: Si Dieu était votre Père vous m’aimeriez, parce que c’est de Dieu que je suis sorti et je viens de sa part. Je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. 43Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez pas écouter mes paroles. 44Vous, vous êtes nés d’un père qui est le diable, et vous voulez accomplir les convoitises de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il vomit le mensonge, il parle de son propre cœur, parce qu’il est menteur et le père du mensonge. 45Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas! 46Qui de vous me déclarera coupable de péché? Et si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? 47Donc, celui qui est né de Dieu écoute les paroles de Dieu. Vous, vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu.

48Alors les Juifs lui ont répondu: Est-ce qu’on ne dit pas avec raison que tu es un Samaritain, et que tu as un démon? 49Moi, a répliqué Jésus, je n’ai pas de démon, au contraire, j’honore mon Père, et vous, vous me déshonorez. 50Moi, ce n’est pas ma gloire que je recherche; il y en a un qui la recherche et qui juge. 51Amen. Amen. Je vous le dis: Si quelqu’un observe avec soin ma parole, il ne verra absolument pas la mort, jamais! 52Les Juifs lui ont donc dit: Maintenant on sait que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis, toi: Si quelqu’un observe avec soin ma parole, il ne goutera absolument pas de la mort, jamais! 53Es-tu, toi, plus grand que notre père Abraham, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Tu te prends pour qui, toi? 54Jésus a répondu: Si je célèbre moi-même ma gloire, ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui célèbre ma gloire, lui que vous dites être votre Dieu. 55Vous n’avez pas commencé à le connaitre, mais moi, je le connais, et si je disais que je ne le connais pas, je serais comme vous, un menteur. Mais je le connais et j’observe avec soin sa parole. 56Votre père Abraham s’est réjoui à la pensée qu’il devait voir mon jour; et il l’a vu et a été ravi. 57Les Juifs lui ont donc dit: Tu n’as pas encore cinquante ans et tu as vu Abraham? 58Jésus leur a dit: Amen. Amen. Je vous le dis: Avant qu’Abraham soit né, moi, «JE SUIS».

59Alors ils ont pris des pierres pour les lancer contre lui, mais Jésus s’est caché et est sorti de la Place du temple en passant au milieu d’eux. C’est de cette manière qu’il s’est éloigné.


Chapitre 9


1Et en chemin, Jésus a vu un homme aveugle de naissance. 2Ses disciples lui ont posé cette question: Rabbin, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? 3Jésus a répondu: Ce n’est pas que cet homme ait péché, ni ses parents, mais c’est pour que les œuvres de Dieu soient révélées en lui. 4Il faut que je fasse les œuvres de celui qui m’a envoyé, pendant qu’il fait jour, parce que la nuit s’approche où personne ne pourra travailler. 5Pendant que je suis dans le monde, je suis la Lumière du monde.

6Après avoir dit ça, il a craché à terre, a fait de la boue avec sa salive, et a appliqué cette boue sur les yeux de l’aveugle, 7puis il lui a dit: Va te laver au réservoir de Siloé--nom qui se traduit par Envoyé. Il est donc allé, s’est lavé et est revenu en voyant clairement.

8Les voisins, et ceux qui l’avaient vu avant lorsqu’il était aveugle, ont donc demandé: N’est-ce pas lui qui était toujours assis pour mendier? 9Les uns disaient: Oui, c’est lui! Mais d’autres disaient: Il lui ressemble. Lui continuait à dire: Je suis cet homme! 10Ils lui ont donc demandé: Comment tes yeux ont-ils été ouverts? 11Il a répondu: Un homme appelé Jésus a fait de la boue, l’a appliquée sur mes yeux et m’a dit: Va au réservoir de Siloé et lave-toi. Je suis allé, je me suis lavé et j’ai reçu la vue. 12Ils lui ont demandé: Où est cet homme? Il a répondu: Je ne sais pas.

13Ils ont conduit celui qui avait été aveugle chez les pharisiens, 14parce que c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. 15Donc, à leur tour, les pharisiens lui ont demandé aussi comment il avait reçu la vue. Et il leur a dit: Il a mis de la boue sur mes yeux, je me suis lavé et je vois. 16C’est pourquoi quelques-uns des pharisiens disaient: Cet homme n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas soigneusement le sabbat. D’autres demandaient: Comment un homme pécheur peut-il continuer à faire de tels signes miraculeux? Et il y avait de la division entre eux. 17Ils ont demandé encore à l’aveugle: Toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux? Et il a répondu: C’est un prophète.

18Les Juifs n’ont donc pas cru qu’il avait été aveugle et avait reçu la vue, jusqu’à ce qu’ils aient appelé les parents de celui qui avait reçu la vue. 19Et ils les ont interrogés: C’est bien lui votre fils, et vous dites qu’il est né aveugle? C’est donc par quel moyen qu’il voit maintenant? 20Ses parents leur ont répondu: On sait bien que c’est notre fils et qu’il est né aveugle, 21mais comment il voit maintenant, on ne sait pas; ou qui lui a ouvert les yeux, nous, on ne sait pas. Il est lui-même assez âgé, interrogez-le et il parlera lui-même de ce qui le concerne. 22Ses parents ont dit ça parce qu’ils craignaient les Juifs, puisque les Juifs avaient déjà décidé que si quelqu’un déclarait ouvertement que Jésus est le Christ, il serait exclu de la congrégation. 23C’est pour cette raison que ses parents ont dit: Il est lui-même assez âgé, interrogez-le. 24Les pharisiens ont donc appelé pour la deuxième fois l’homme qui avait été aveugle, et lui ont dit: Rends gloire à Dieu! On sait bien, nous, que cet homme est un pécheur. 25Il a répondu: S’il est un pécheur, je ne sais pas, mais je suis certain d’une chose, c’est que j’étais aveugle et maintenant je vois. 26Ils lui ont demandé encore: Il t’a fait quoi? Comment a-t-il ouvert tes yeux? 27Il leur a répondu: Je vous l’ai déjà dit et vous ne l’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l’entendre encore? Vous ne voulez pas, vous aussi, devenir ses disciples? 28Alors ils l’ont insulté et ont dit: Toi, tu es son disciple, mais nous, on est disciples de Moïse. 29On a l’assurance que Dieu a parlé à Moïse, mais pour celui-là, on ne sait pas d’où il vient. 30Cet homme leur a répondu: C’est vraiment une chose surprenante que vous ne savez pas d’où il vient, pourtant il m’a ouvert les yeux! 31Et on sait bien que Dieu n’écoute pas les pécheurs, mais si quelqu’un l’honore et a l’habitude de faire sa volonté, celui-là il l’écoute. 32Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle de naissance. 33Si cet homme n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. 34Ils lui ont répondu: Toi, tu es né tout entier dans les péchés et tu nous enseignes! Et ils l’ont jeté dehors.

35Jésus a appris qu’on l’avait jeté dehors, alors il l’a trouvé et lui a demandé: Crois-tu au Fils de Dieu, toi? 36Il a répondu: Seigneur, tu me dis qui il est et je mettrai ma confiance en lui. 37Tu l’as vu, a dit Jésus, et c’est lui-même qui te parle. 38Alors l’homme a dit: Je crois, Seigneur. Et il l’a adoré.

39Puis Jésus a dit: C’est pour un jugement que moi je suis venu dans ce monde, pour que ceux qui ne voient pas voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. 40Ceux des pharisiens qui étaient avec lui ont entendu ça et lui ont demandé: Et nous, on est aussi aveugles? 41Jésus leur a répondu: Si vous étiez aveugles vous n’auriez pas de péché, mais maintenant vous dites: On voit. C’est pourquoi votre péché reste.


Chapitre 10


1Amen. Amen. Je vous le dis: Celui qui n’entre pas par la porte dans l’enclos des moutons, mais qui monte par ailleurs, celui-là est un voleur et un bandit. 2Mais celui qui entre par la porte est le berger des moutons. 3C’est à lui que le portier ouvre, et les moutons entendent sa voix. Il appelle ses propres moutons, chacun par son nom, et les mène à l’extérieur. 4Et quand il a fait sortir ses propres moutons, il marche devant eux, et les moutons le suivent parce qu’ils connaissent sa voix. 5Ils ne suivront absolument pas un étranger, mais ils le fuiront, parce qu’ils ne connaissent pas la voix des étrangers.


Continue reading this ebook at Smashwords.
Download this book for your ebook reader.
(Pages 1-34 show above.)