Excerpt for Tous les six... dans la même pièce by , available in its entirety at Smashwords



Tous les six… dans la même pièce

Pièce de Pauline Sarélot-Le Floc’h

Smashwords Edition

Copyright 2017 Pauline Sarélot-Le Floc’h

Smashwords Edition, License Notes

This ebook is licensed for your personal enjoyment only. This ebook may not be re-sold or given away to other people. If you would like to share this book with another person, please purchase an additional copy for each person. If you’re reading this book and did not purchase it, or it was not purchased for your use only, then please return to Smashwords.com and purchase your own copy. Thank you for respecting the hard work of this author.







Personnages :

Flore : la mariée

Ismaël : le marié

Jasmine : amie des mariés et témoin d’Ismaël

Joshua : frère jumeau de Jasmine, ami des mariés

Lily : amie des mariés et témoin de Flore

Maxence : compagnon de Lily, ami des mariés





Act I : Dans le parc du manoir loué à l’occasion du mariage de Flore et Ismaël

Scène 1 : Jasmine, Lily

Jasmine et Lily sont assises sur un banc, un cocktail à la main.

- Jasmine : A ton avis, ça coûte combien de louer un endroit pareil ?

- Lily : Aucune idée. D’ailleurs, je préfère ne pas savoir. Ça pourrait me faire peur.

- Jasmine : La location du manoir, le vin d’honneur qui est à tomber, le photographe qui mitraille tout le monde, le dîner de ce soir… On a l’air d’être au moins cent cinquante invités, tous les hommes de la famille ont le même costume, la robe de Flore a été faite sur mesure par un créateur, j’ai cru comprendre que pour le bal ils avaient engagé un D-J un peu connu… On doit se situer au moins dans les…

- Lily : N’y pense même pas. Dis-toi juste que nous avons une chance inouïe d’être les invitées et les témoins de ce mariage à gros budget. Tout le monde n’a pas la chance d’assister à ça une fois dans sa vie.

- Jasmine : Mouais. En même temps, les parents d’Ismaël sont riches, et c’est leur fils unique. Je comprends qu’ils aient mis le paquet. Le jour où je me marie, avec mon petit salaire et la radinerie de mes parents, il ne faudra pas vous attendre à ce qu’un type passe l’après-midi à tartiner du foie gras sur du pain d’épices.

- Lily : Moi j’avoue que mon préféré, c’est celui qui ouvre des huîtres depuis une heure.

- Jasmine : Aucun d’entre nous n’osera se marier après ça.

- Lily : Commence par te trouver un mari, avant de complexer sur ton mariage modeste.

- Jasmine : Ismaël essaie de me caser avec un de ses clients. C’est horrible. Le type ne me plait pas du tout, et Ismaël trouve toujours des prétextes débiles pour me l’envoyer. Je lui demande d’arrêter, mais il faut croire que ça l’amuse.

- Lily : Je trouve ça génial que tu travailles avec Ismaël. J’aimerais bien avoir un ami sous la main toute la journée.

- Jasmine : J’ai un boulot qui paye mes factures, Ismaël combine à merveille son rôle de patron et son rôle d’ami, et Flore peut être sûre que son mari ne se tapera pas sa secrétaire, puisque je suis sa secrétaire. Tout le monde y trouve son compte. Je suis surprise que Flore soit la première d’entre nous à se marier.

- Lily : Ca fait huit ou neuf ans qu’ils sont ensemble. Je trouve ça plutôt logique.

- Jasmine : Mais quand on était au lycée, elle disait qu’elle ne se marierait pas avant trente ans. Là, elle en a vingt-huit.

- Lily : Ce qui nous permettra de la chambrer à vie.

- Jasmine : Maxence et toi, ça fait combien de temps ?

- Lily : Presque huit ans. Qu’est-ce que tu leur offres ?

- Jasmine : Le seul cadeau de leur liste qui rentrait à peu près dans mon budget, à savoir un sucrier. Et vous ?

- Lily : Je leur offre le plat à tarte en porcelaine. Maxence s’est contenté de signer la carte.

- Jasmine : Il ne trouve toujours pas de boulot ?

- Lily : Non.

- Jasmine : Il cherche, au moins ?

- Lily : Officiellement, oui. Officieusement, je pars tôt et je rentre tard donc je n’ai aucune idée de ce qu’il fait de ses journées. Mais il m’affirme qu’il cherche. Alors je le crois.

- Jasmine : Tu ne devais pas ralentir le rythme ? Flore m’avait dit que tu essayais de te dégager une demi-journée par semaine pour faire du sport avec elle.

- Lily : Je ne peux pas me payer le luxe de moins travailler tant que Maxence ne ramène pas un centime à la maison. On serait trop justes, financièrement.

- Jasmine : Ca ne te dérange pas de l’entretenir ?

- Lily : Une petite partie de moi a la naïveté de penser qu’il me le revaudra bien un jour. Une grande partie de moi ne se fait pas d’illusion. J’espère qu’il finira par trouver du travail. Je t’abandonne, je vais au petit coin. Et je crois que je vais reprendre un cocktail.

- Jasmine : Dans ce cas, profites-en pour prévenir Maxence que ce soir, c’est lui qui conduit ! (Lily s’en va)



Scène 2 : Jasmine, Flore

Flore arrive à grands pas et s’affale sur le banc à côté de Jasmine.

- Flore : Je n’en peux plus. Dès qu’Ismaël me présente un membre de sa famille, j’ai à peine fini de lui dire bonjour qu’il m’en présente déjà deux autres. Ca fait une heure que ça dure, j’ai dû faire au moins deux cent bises et je suis certaine d’avoir encore des gens à saluer. C’est moi la star de la journée, et je n’ai même pas eu le temps de boire un verre.

- Jasmine : (elle tend son verre à Flore) Tiens. A ta santé, la star.

- Flore : (elle prend le verre et boit tout son contenu) Lily n’était pas avec toi ?

- Jasmine : Si, elle est partie se chercher un autre cocktail. Ça doit être son troisième. On a de l’avance sur toi.

- Flore : (contemplant son verre vide) C’est vrai que c’est bon, ça. Lily allait bien ? Elle avait le moral ?

- Jasmine : Je pense que oui, pourquoi ?

- Flore : J’avais juste peur que ça soit un peu tendu avec Maxence.

- Jasmine : Tu m’étonnes. Ça fait deux ans qu’il s’est installé chez elle parce qu’il n’avait plus un rond, deux ans qu’il est au chômage, ses parents lui ont coupé les vivres et Lily a des doutes sur le fait qu’il cherche sérieusement du boulot. Bonjour l’ambiance.

- Flore : Je n’ai pas peur que ça soit tendu à cause de leur situation, ils sont capables de mettre leurs histoires de côté pour aujourd’hui. Ce qui m’inquiète, c’est la présence de Joshua. J’espère que ça va aller.

- Jasmine : Joshua va probablement faire en sorte de les éviter. Et même s’il se retrouvait face à eux, on est entre gens civilisés. Il n’y aura pas de problème.

- Flore : Ça s’est passé comment, à la mairie ?

- Jasmine : Bien. Joshua s’est caché dans le fond de la salle, Lily était à côté de toi et Maxence juste derrière elle. Ils n’ont pas dû se croiser.

- Flore : Bon. D’un côté je pense qu’il vaut mieux que tout ce petit monde s’évite. D’un autre côté, je me dis que ce mariage pourrait être l’occasion d’enterrer la hache de guerre. Tu ne penses pas que Joshua a très envie de voir Lily ?

- Jasmine : Joshua a beau être mon frère jumeau, nous ne pratiquons pas la télépathie. Donc, j’ignore ce qu’il pense. Tout ce que je sais, c’est que Maxence et Lily sont absents de nos conversations depuis…

- Flore : Depuis huit ans. Déjà. Tu te souviens à quel point on était proches, tous les six ?

- Jasmine : On est toujours proches, Flore. Maxence et Lily ne fréquentent plus Joshua, d’accord. Mais Ismaël, toi et moi, nous fréquentons aussi bien Maxence et Lily que Joshua. On ne fait plus de sorties à six. Mais on passe encore de très bons moments à quatre ou à cinq. C’est tout ce qui compte. Ne sois pas nostalgique.

- Flore : Je sais, mais toute cette histoire me paraît tellement ridicule ! Ça s’est passé il y a huit ans. On était des gamins. Pourquoi ne pas tourner la page ?

- Jasmine : Parce que Maxence est rancunier, parce que Joshua est encore plus rancunier, et parce que Lily a envie d’avoir la paix. S’ils doivent revenir les uns vers les autres, ils le feront en temps voulu. Mais sûrement pas aujourd’hui. Sois patiente. J’adore discuter avec toi, mais il y a Ismaël qui te fait des grands signes.

- Flore : Allez, j’y retourne. (Flore se lève) Surtout ne te goinfre pas trop, on passe à table dans deux heures et ça risque d’être assez copieux. Garde de la place pour le dessert, c’est la seule chose que j’ai eu le droit de choisir. (Flore s’en va)



Scène 3 : Jasmine, Joshua

Joshua vient s’asseoir à côté de Jasmine.

- Jasmine : Ça va ? Tu étais où ?

- Joshua : Dans ma voiture. J’avais un coup de fil à passer.

- Jasmine : Menteur. Tu te cachais.

- Joshua : Ne me fais pas la leçon.

- Jasmine : Je ne te fais pas la leçon. Je te traite juste de menteur.

- Joshua : J’étais vraiment dans ma voiture et j’avais vraiment un coup de fil à passer.

- Jasmine : C’est si dur que ça ?

- Joshua : Honnêtement, je ne sais pas si je vais rester au dîner.

- Jasmine : Oh non, Joshua ! S’il te plait, fais un effort.

- Joshua : J’ai déjà fait l’effort de venir et d’assister à la cérémonie dans son intégralité. Ce n’est pas suffisant ?

- Jasmine : Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le pour Flore et pour Ismaël. Ils t’ont invité. Ils avaient envie que tu sois là. Tu as parlé à Maxence ? Tu as parlé à Lily ?

- Joshua : Bien sûr que non. Tu t’attendais à quoi ? A ce qu’on se claque la bise comme si de rien n’était ?

- Jasmine : Ismaël, Flore et moi, on rêve de te voir claquer la bise à Maxence et Lily comme si de rien n’était. Ça ne sera pas pour aujourd’hui, évidemment. Mais peut-être plus tard ?


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-6 show above.)