Excerpt for Le Sophiste de Platon - Première Partie - Édition Bilingue Inter-Paragraphe Français / Grec Ancien by , available in its entirety at Smashwords

Le Sophiste de Platon




Édition bilingue inter-paragraphe

français / grec ancien

de la première partie (216a-236b)









Copyright 2017 Hermes Language Reference

Smashwords Edition


216.α

{ΘΕΟ.} Κατὰ τὴν χθὲς µολογίαν, Σώκρατες, ἥκοµεν αὐτοί τε κοσµίως

Ainsi que nous en sommes convenus hier, Socrate, nous arrivons ponctuellement, Théétète et moi


καὶ τόνδε τινὰ ξένον ἄγοµεν,

et voici un étranger que nous amenons avec nous


τὸ µὲν γένος ἐξ Ἐλέας,

Natif d’Élée,


ἑταῖρον δὲ τῶν ἀµφὶ Παρµενίδην καὶ Ζήνωνα [ἑταίρων],

il est de l’école de Parménide et de Zénon


µάλα δὲ ἄνδρα φιλόσοφον.

c’est un philosophe.


{ΣΩ.} Ἆρ΄ οὖν, ὦ Θεόδωρε, οὐ ξένον ἀλλά τινα θεὸν ἄγων (λέληθας)

Eh que sais-tu, cher Théodore, si, au lieu d'un étranger, ce n'est pas un dieu que tu nous amènes


κατὰ τὸν Ὁµήρου λόγον λέληθας; ὅς φησιν

suivant ce que dit Homère


ἄλλους 216.β τε θεοὺς τοῖς ἀνθρώποις ὁπόσοι µετέχουσιν αἰδοῦς δικαίας, καὶ δὴ καὶ τὸν ξένιον οὐχ ἥκιστα θεὸν συνοπαδὸν γιγνόµενον

que les dieux, et surtout celui qui protège les étrangers, se sont faits maintes fois les compagnons des mortels justes et vertueux,


ὕβρεις τε καὶ εὐνοµίας τῶν ἀνθρώπων καθορᾶν.

pour venir observer les iniquités et la bonne conduite des hommes


τάχ΄ οὖν ἂν καὶ σοί τις οὗτος τῶν κρειττόνων συνέποιτο

Ainsi, il se pourrait bien que tu eusses en ce moment pour compagnon quelqu'un de ces êtres supérieurs,


φαύλους ἡµᾶς ὄντας ἐν τοῖς λόγοις ἐποψόµενός τε καὶ ἐλέγξων

qui serait venu examiner par lui-même et réfuter nos misérables raisonnements,


θεὸς ὤν τις ἐλεγκτικός.

une sorte de dieu de la réfutation.


{ΘΕΟ.} Οὐχ οὗτος ὁ τρόπος, ὦ Σώκρατες, τοῦ ξένου

Non, Socrate, ce n’est pas là le caractère de cet étranger


ἀλλὰ µετριώτερος τῶν περὶ τὰς ἔριδας ἐσπουδακότων.

il est plus indulgent que les disputeurs de profession.


καί µοι δοκεῖ θεὸς µὲν ἁνὴρ οὐδαµῶς εἶναι,

Quant à moi, si je ne vois pas un dieu en lui


θεῖος µήν·

du moins je le tiens pour divin


πάντας 216.ξ γὰρ ἐγὼ τοὺς φιλοσόφους τοιούτους προσαγορεύω.

je tiens pour tel tout philosophe.


{ΣΩ.} Καὶ καλῶς γε, ὦ φίλε.

Et tu as raison, mon ami.


τοῦτο µέντοι κινδυνεύει τὸ γένος οὐ πολύ τι ῥᾷον ς ἔπος εἰπεῖν εἶναι διακρίνειν

Je crains seulement que cette race d’hommes ne soit guère plus facile à reconnaître


ἢ τὸ τοῦ θεοῦ·

que là race même des dieux.


πάνυ γὰρ ἇνδρες οὗτοι παντοῖοι φανταζόµενοι διὰ τὴν τῶν ἄλλων ἄγνοιαν "<ἐπιστρωφῶσι πόληας>," οἱ µὴ πλαστῶς ἀλλ΄ ὄντως φιλόσοφοι,

Ces personnages (je ne parle pas des faux philosophes, mais des vrais) voyagent de ville en ville, et ignorance les fait paraître sous des aspects très divers.


καθορῶντες ὑψόθεν τὸν τῶν κάτω βίον,

(voyagent de ville en ville) en laissant tomber d’en haut leurs regards sur la vie qu’on mène en ces régions inférieures


καὶ τοῖς µὲν δοκοῦσιν εἶναι τοῦ µηδενὸς [τίµιοι],

Les uns ne font d’eux aucun cas,


τοῖς δ΄ ἄξιοι τοῦ παντός·

les autres en font un cas infini.


καὶ τοτὲ µὲν πολιτικοὶ φαντάζονται,

Ils semblent à ceux-ci des politiques,


τοτὲ δὲ σοφισταί

à ceux-là des sophistes.


τοτὲ δ΄ ἔστιν οἷς δόξαν παράσχοιντ΄ ἂν ς παντάπασιν ἔχοντες µανικῶς.

Enfin il y a des gens qui les prennent tout simplement pour des fous achevés.


τοῦ µέντοι ξένου ἡµῖν ἡδέως ἂν πυνθανοίµην,

Sur quoi, je demanderais volontiers à notre étranger


εἰ φίλον αὐτῷ

avec son agrément


τί ταῦθ΄ οἱ περὶ τὸν ἐκεῖ τόπον ἡγοῦντο καὶ ὠνόµαζον.

, comment on considère et comment on nomme tout cela dans son pays.



Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-5 show above.)