include_once("common_lab_header.php");
Excerpt for Scrivener 3 plus simple: guide francophone de la version 3.0 pour Mac by , available in its entirety at Smashwords


Scrivener 3 plus simple:

guide francophone de la version 3.0 pour Mac



Gaelle Kermen



ACD Carpe Diem 2018


Copyright Gaelle Kermen 2018


Couverture : Adam Molariss 2018 pour Infographics


ISBN : 9791091577281

ACD Carpe Diem 2018 Kerantorec

Smashwords Edition, License Note

This ebook is licensed for your personal enjoyment only. This ebook may not be re-sold or given away to other people. If you would like to share this book with another person, please purchase an additional copy for each recipient. If you’re reading this book and did not purchase it, or it was not purchased for your use only, then please return to your favorite ebook retailer and purchase your own copy. Thank you for resƒpecting the hard work of this author.


Cet ebook est autorisé pour votre plaisir personnel seulement. Il ne peut pas être revendu ou donné à d’autres personnes. Si vous souhaitez partager ce livre avec une autre personne, veuillez acheter une copie supplémentaire pour chaque destinataire. Si vous lisez ce livre sans l’avoir acheté, ou s’il n’a pas été acheté pour votre usage seulement, alors, s’il vous plaît, revenez chez votre vendeur et achetez-lui votre propre copie. Merci de respecter le travail acharné de cet auteur.

Mentions légales

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays. L’auteur ou l’éditeur est seul propriétaire des droits et responsable du contenu de ce livre.

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.


Les marques citées appartiennent à leurs créateurs et éditeurs : Scrivener, Apple, Dropbox, etc.


Clause de Non-Responsabilité


Gaelle Kermen et ACD Carpe Diem ne sauraient être responsables d’une mauvaise compréhension des conseils donnés dans ce guide pratique.


Les liens donnés peuvent avoir été modifiés depuis la publication.

Méthodologie

Le guide Scrivener 3 plus simple concerne la première version MacOS.

Les captures d’écran sont faites sur un Mac mini, version MacOS 10.13.2, High Sierra.

Le logiciel Scrivener 3 est utilisé en français. Tous les écrans sont en français, sauf quelques menus avancés restés en anglais, que je traduis.

Dans la mesure du possible, je n’utilise pas de mots anglais pour faire « style informatique » ou « geek frénétique ». J’utilise de préférence la version française de l’expression. Ne comptez donc pas sur moi pour vous parler du Binder ou d’Outliner, je vous parlerai du Classeur ou du Plan général.

J’ai le goût de la belle langue française et j’espère l’honorer, même si j’écris un guide technique.

Pour aérer la lecture, il m’arrive d’évoquer des souvenirs personnels, si je juge qu’ils peuvent vous être utiles.

Ce livre est le premier écrit en français sur Scrivener 3.


Pour vous servir,

Gaelle Kermen

Glossaire Anglais-Français

Logiciel Scrivener 3


Copyholder : Porte-copie ou clip de document près de l’écran de saisie

Merge : Fusionner deux paragraphes ou chapitres en un seul document ou fichier

Layouts : Présentation ou Disposition

Outliner : Tableau général pour vérifier les sauts de page, le nombre de mots de chaque scène, chapitre, section, partie.

Split : Partage de l’écran ou Scission d’une page en chapitres.


Application iOS


Lors du passage de Scrivener 2 à Scrivener 3, l’application pour iPad et iPhone a été francisée.

Split est devenu : fractionner.

Merge est devenu : fusionner.

Tableau de l’interface de Scrivener 3

Les différentes parties de la présentation de Scrivener ont été mieux francisées. Seuls quelques menus « avancés » restent en anglais.


Barre de Menu en haut (Apple)

Barre d’Outils (personnalisables selon vos besoins)

Classeur (Binder)

Éditeur (Editor)

Inspecteur (Inspector)

En haut de l’éditeur : Barre de mise en forme (de la page d’écriture)

En bas de l’éditeur : Pied de page avec le pourcentage de l’affichage de la page, les infos sur le nombre de mots ou de caractères écrits et les objectifs de la session d’écriture.


Certaines icônes du haut ou du bas de page sont très petites et discrètes pour éviter de surcharger l'interface, il faut apprendre à les repérer pour bien s'en servir. On y trouve des merveilles pour faciliter notre travail au quotidien.

VERSION 3

Introduction

Mes articles et mes guides précédents développent les avantages de Scrivener et les fonctionnalités de base. Scrivener 3 plus simple les complète par les nouvelles manipulations offertes à toute personne ayant besoin d’écrire pour sa carrière professionnelle ou sa satisfaction personnelle.


Depuis la rentrée de septembre 2017, les fans de Scrivener, abonnés au blog de Literature & Latte, recevaient des articles sur les nouvelles possibilités offertes par la version 3 du logiciel pour faciliter l’écriture de nos grands projets. Je revois ces articles avant la sortie du logiciel annoncée pour le 20 novembre 2017 en version MacOS, avant la version pour Windows prévue en 2018.


Comme d’habitude, depuis le premier guide pour les francophones, je vais tester la version 3 et la pousser dans ses retranchements. Je le fais dans l’optique de l’écriture d’un livre, roman, essai ou manuel pratique, peu importe, la structure est la même, en vue de la publication sur les plateformes d’édition numérique. Les conseils sont applicables pour l’élaboration de scénarios, la gestion de dossiers juridiques, journalistiques, administratifs ou pour une thèse de doctorat, puisque c’est à l’occasion de sa propre thèse (PhD Thesis) que Keith Blount a éprouvé le besoin de mettre au point un logiciel plus performant que ce qui existait jusque là, avant 2006.


En écrivant ce guide, je prends les captures d’écran expliquant les nouvelles procédures. Je détaille les manipulations pour Mac. J’envisagerai en leur temps les futures possibilités pour Windows, qui bénéficiera en 2018 de la même version que Mac, passant de Scrivener 1.9.4 à Scrivener 3 directement.


Gaelle Kermen,

Le 19 novembre 2017 avant la sortie de Scrivener 3

Sur ce Nouveau Guide

Ce nouveau guide ne remplace pas les trois précédents guides écrits sur Scrivener pour Mac, Windows et iOS. Il les complète et les actualise. Mes guides Scrivener plus simple restent des références de base sur Scrivener en français, passages obligés d’une bonne initiation au logiciel et son application.


Tous ceux qui font l’économie de l’apprentissage de départ restent à la surface des possibilités offertes par Scrivener. Les rares critiques que j’ai lues à propos de Scrivener venaient de personnes qui manifestement n’avaient pas cherché à approfondir ce que Scrivener apportait de plus ouvert ou plus riche :

  • • la gestion des documents de recherche,

  • le travail de rédaction par notes, idées, chapitre, scène ou concept,

  • l’écriture sans distraction (Composer),

  • la relecture du manuscrit en un document unique (Composite) pour des corrections et formatage plus faciles,

  • l’impression d’un plan, roman, rapport, mémoire ou thèse sur papier,

  • la possibilité de créer de beaux livres (Compilation) à publier et lire sur liseuses ou tablettes.


J’ai l’ambition de contribuer à améliorer les formatages des Ebooks disponibles pour nos nouveaux supports de lecture. Un livre numérique n’est pas un livre homothétique, c’est un vecteur dynamique de lecture, avec ses règles propres parfaitement intégrées par Scrivener. J’insiste donc sur les paramétrages des formatages avec table des matières pour une navigation pratique.


L’Édition papier n’a pas les mêmes exigences. Si on publie sur papier et en numérique, on doit faire deux fichiers différents. Les liens vers les pages Web peuvent être écrits en toutes lettres sur le papier, ils doivent être cliquables en numérique. Sinon, c’est une faute professionnelle au mépris du lectorat.


Scrivener permet de garder un seul manuscrit dans un projet et d’en faire des Compilations différentes adaptées aux formats PDF, ePub ou mobi. Il s’adapte aussi des règles spécifiques de présentation des travaux universitaires.


Scrivener 3 plus simple, guide francophone de la version 3.0 pour Mac vous permet de passer de Scrivener 2 à Scrivener 3 sans dommage, en appréciant ses avantages, nombreux, subtils, parfois discrets, mais très efficaces. La base reste la même, mais tout est facilité avec brio par le développeur Keith Blount de Truro en Cornouailles anglaises. Le développeur anglais a recueilli l’expérience des scrivonautes depuis juin 2006 et a mis son intelligence des besoins des écrivains du monde entier dans la version 3 de son logiciel.


À l’aventure vers de nouveaux espaces d’écritures !

Nouvelle Approche du Guide

Dans ce guide complémentaire des précédents, je donne plus de conseils de prise en main concrète et pratique.


Des exercices pratiques à télécharger

Je vais du plus simple sur l’application mobile, où je continue à écrire avec aisance, au plus complet sur le tableau d’affichage Plan du logiciel de bureau Scrivener 3.

Des exemples sont fournis, à télécharger comme modèles d’exercice, afin que vous sachiez ensuite adapter vos projets à vos besoins.

La table des matières est très détaillée afin que vous trouviez réponse aux questions précises que vous vous posez en cours d’apprentissage. La table des matières est la colonne vertébrale d’un livre. Vous pouvez y revenir souvent et y trouver toujours de nouveaux trucs. La recherche par mots-clés vous fera trouver rapidement un concept qui vous échapperait. Plus besoin d’Index en numérique, la recherche par mots-clés le remplace.


Comment lire ce guide

Un guide n’est pas un roman, c’est un ouvrage de référence, auquel on doit se référer dès qu’on bloque sur quelque chose. On doit le lire et le relire.

L’idéal est de le télécharger sur une tablette, iPad, Android, en mobi si vous l’avez acquis sur Amazon, en ePub, mobi ou PDF si vous l’avez acquis sur d’autres plateformes.

En le lisant, vous mettez des signets aux pages où vous souhaitez revenir. Vous surlignez des citations. Vous annotez certains passages. Vous retrouvez notes et signets près de la table des matières selon le support numérique que vous avez choisi. Vous pouvez « triturer » votre exemplaire du guide selon vos choix, comme vous le faisiez sur papier en cornant les pages ou en mettant en garde-page ou une note. Sauf que ce traitement n’abîme pas votre livre, il l’enrichit.

Vous posez le guide à côté de votre ordinateur de bureau et vous suivez les manipulations prescrites.

En particulier dans la partie PLANIFIER, qui permet de créer le plan de votre projet directement sur le Tableau de Liège ou le Plan général.


Note : pour une meilleure visibilité des images d’écran, il est souhaitable de lire le guide sur tablette en position paysage.

Doit-on passer à Scrivener 3 ?

Je tape ces notes de bureau sur Scrivener 3 sans m’apercevoir du changement.


Il me semble que l’écran est plus clair, l’interface graphique est plus légère, de nombreux détails améliorent la fluidité de la saisie pendant qu’on travaille. En fait, je ne m’aperçois du changement ni sur le bureau ni sur l’application. C’est bon signe. Cela veut dire que le changement de version ne perturbe pas nos habitudes. Nous pouvons prendre nos marques tranquillement.


J’ai vu passer quelques questions sur la nécessité du changement de logiciel. Est-il indispensable de passer sur Scrivener 3 quand on est habitué à Scrivener 2 ?


Première question : avez-vous un ordinateur permettant de passer à Scrivener 3 ?

Tous les ordinateurs ne peuvent pas bénéficier de Scrivener 3. Les Systèmes requis sont : MacOS12 Sierra et MacOS13 High Sierra.

La version Scrivener 2 reste disponible sur le site L&L pour des ordinateurs Mac et la version 1.9 pour les PC plus anciens.

Le lien se trouve en bas de la page Download :

http://www.literatureandlatte.com/legacy-download


Rien n’est indispensable, on peut se passer de tout !

Pour moi, rien n’est indispensable. J’étais très satisfaite de Scrivener 2 qui m’avait permis de débloquer des publications que je n’avais jamais pu faire avec mes précédents outils d’écriture, en particulier des ouvrages illustrés devenant vite trop lourds à gérer. Les compilations m’étaient familières et optimales.

Je n’éprouvais pas le besoin de changer, surtout depuis que l’application me permettait de travailler dans mon lit ou sur les chemins et que je pouvais écrire et publier encore plus et mieux qu’avec le logiciel Scrivener 2 seul. Je combats la surenchère à « qui aura le dernier gadget sorti » et tiens à n’acheter que ce qui est strictement indispensable pour combler mes besoins réels. L’application a été un excellent investissement qui a amélioré ma vie d’écriture et ma vie tout court.


Est-il obligatoire d’apprendre encore un autre logiciel ?

Apprendre de nouvelles procédures permet de bien exercer sa cérébralité. Continuer à apprendre est une des garanties d’un bon vieillissement, en bonification comme les grands vins. J’ai appris Scrivener 3 dans l’élan de la sortie, avec le souci d’aider les auteurs à exprimer leur potentiel créatif.


Tester Scrivener 3 avant de l’acheter

Vous ne risquez rien à l’essayer. L’essai est gratuit, il dure 30 jours, assez pour savoir si vous en avez besoin. Pour moi, qui fais toujours ce que je conseille, je le teste dans sa version d’essai valable 30 jours et c’est sûr, je vais l’acheter. En attendant, je fais le chemin avec vous qui me lisez, comme vous le ferez vous-même, pour analyser toutes les étapes de découverte de la version 3 de Scrivener.


N’attendez pas trop longtemps. Vous n’exploiterez bien les ressources du logiciel qu’en l’utilisant régulièrement, pas seulement une ou deux fois en passant « pour voir », car vous oublieriez les procédures qui doivent devenir automatiques. L’écriture doit être une pratique de tous les jours pour améliorer le style et l’aisance d’expression.

Nulla dies sine linea, disait Pline l’Ancien.

« Pas de jour sans une ligne » est notre devise.

Articles sur Le Blog L&L

Depuis la fin du mois d’août 2017, Keith Blount publiait sur le blog de Literature & Latte des articles sur les nouvelles procédures du logiciel d'écriture Scrivener. Lien au blog


À la même époque, un groupe ScrivenerFR était créé sur Facebook pour soutenir et aider celles et ceux qui écrivent sur Scrivener.


Le créateur du groupe, Mathieu Nicolas, a traduit les premiers articles sur Scrivener 3 sur son propre blog. Je vous encourage à vous y référer, c’est une des premières sources documentaires sorties en français sur Scrivener 3, avec les articles de blog que je publie au fur et à mesure de ma familiarisation avec la nouvelle version du logiciel. Arkhaiel


Cette première étape dans l’apprentissage de la version 3.0 du logiciel me permet de tester les nouvelles fonctions en me référant aux articles sortis et traduits.

Lien au groupe francophone d’utilisation de Scrivener


J’ai décliné l’invitation du créateur de ScrivenerFR, Mathieu Nicolas, à en être administratrice, ne voulant pas m’engager sur de nouveaux créneaux en plus de ceux que je m’impose déjà. Mais je réponds toujours aux questions des membres, si je vois que personne n’apporte de solution et que j’en connais une. Ou nous cherchons ensemble et l’émulation est inspirante pour tous.


J’ai reçu Mathieu Nicolas un jour de la Toussaint avant le NaNoWriMo de novembre 2017 et nous avons passé quelques heures passionnantes à parler de Scrivener, de littérature et de vie. Une rencontre comme on en rêve plus souvent, où chacun s’enrichit près de l’autre.

Sortie du Logiciel et Mise à Jour de l’Application

L’application Scrivener pour iOS, disponible sur iTunes Apple, a été conçue en parallèle avec la nouvelle version du logiciel de bureau. Ils ont été développés pour travailler ensemble.

En même temps que la sortie du logiciel Scrivener 3.0 a eu lieu la mise à jour de l’application iOS en 1.4.4.


Le logo a changé dans la barre de menu de l’iPad avant la sortie du logiciel.



La fluidité est flagrante et très agréable.


L’application pour iPad et iPhone, en anglais lors de sa sortie en juillet 2016, a été francisée à l’occasion de la mise à jour de Scrivener 3. Sa francisation va permettre un meilleur accès pour les francophones.

Traduction francophone

Duplicate = Dupliquer

Le logiciel Scrivener a été mieux traduit que la version 2. J'ai la bonne surprise de constater que le terme de Doublon, qui m'avait tellement perturbée au début où j'essayais d'utiliser Scrivener, est devenu Dupliquer comme dans la version Windows.


Raccourci Pomme+D ou Commande+D.

On peut dupliquer aussi bien des fichiers que des dossiers ou des parties.


Quelques petites hésitations sur le sens des mots ont émaillé certains billets dans notre groupe ScrivenerFR au lancement de la version 3.

J’avais trouvé que Word (marque de logiciel) était littéralement traduit par Mot (nom commun) !

Ou dans les Styles, Christian se demandait ce que voulait dire une « Section en vedette ». Il s’agissait de Heading ou En-tête de Partie, Chapitre ou Section.


Pour suivre le Tutoriel Interactif, j’ai changé la Langue du logiciel en langue anglaise dans les Préférences, pour comprendre de quoi il était question en lisant le Manual de Keith Blount, les Scrivener minicourses de Gwen Hernandez et le livre de Kirk Elnaear Take Control of Scrivener 3.

Je repasserai en version francisée quand j’aurai tout compris et maîtrisé.


Conseil : pensez à paramétrer les Icônes en même temps que le texte pour apprendre à mieux connaître Scrivener 3.

Afficher Icône et Texte

Poser le pointeur de la souris sur la barre grise du haut, n’importe où en faisant un clic droit (Ctrl+clic), une fenêtre s’affiche vous permettant de choisir l’affichage des icônes.



Déjà, cet écran montre que le correcticiel Antidote, s’il est installé sur votre ordinateur, vous sera proposé dans le logiciel même, accessible d’un simple clic droit ou Ctrl+clic.

Documentation anglophone

Pour rédiger ce nouveau guide plus simple, je ne me suis pas contentée de me fier à mon intuition en furetant ici ou là dans le logiciel selon mes seuls besoins personnels.

Nous n’utilisons jamais toutes les fonctions du logiciel et nous pouvons passer à côté de formidables facilités pour nos écritures si nous nous contentons de le survoler pour écrire nos textes et gérer nos recherches.

J’ai le goût cartésien de la méthode et j’ai pris la peine de lire :


  • • le Manual, PDF de 846 pages, écrit par Keith Blount, le concepteur de Scrivener,

  • • le livre Take Control of Scrivener 3 by Kirk McAeleard, 350 pages,

  • les articles du mini-cours que Gwen Hernandez, l’auteur de Scrivener for Dummies, a eu la gentillesse de mettre à notre disposition lors de la sortie de Scrivener 3.


J’ai aussi testé en anglais le Tutorial et le Guide du passage de Scrivener 2 à Scrivener 3.

Je lis les articles que commencent à sortir des bêta-testeurs de Scrivener.

Je me réfère au forum si j’ai un doute sur une question.


Voir la bibliographie

Un Manuel Complet en anglais

Un manuel complet en anglais est disponible sur le site :

http://www.literatureandlatte.com/learn-and-support/user-guides


Voici l’organisation du manuel de 846 pages écrit par Keith Blount, essentiel de la documentation fournie par Literature & Latte dans la partie Learn & Support du site.


  • • Introduction sur les généralités accessibles surtout aux nouveaux utilisateurs

  • Préparation du travail, organisation des écrits

  • Écrire, ou comment insérer des images ou des notes de bas de page, des commentaires comment formater la mise en page

  • Phases finales : sortir le manuscrit du logiciel et le mettre entre les mains de l’agent, de l’éditeur, des lecteurs, comment exporter des fichiers et imprimer des copies

  • Appendices : analyse détaillée de tous les menus et différentes références contenues dans le logiciel, pour bien approfondir son utilisation.


Autant dire qu’il est difficile pour un non-anglophone de lire ce manuel de la première à la dernière page. Mais on peut s’y référer lorsque l’on est bloqué sur un sujet si on se débrouille un peu en anglais. Les traductions par Google donnent parfois des résultats surréalistes, mais on peut s’en sortir quand même.

Je mets un point d’honneur à lire pour vous toute cette documentation, pour faire le meilleur guide possible et vous permettre d’aller à l’essentiel plus rapidement que moi.

Je fais ces lectures dans un but d’immersion rapide dans l’écriture et la publication. Je ne peux pas détailler toutes les procédures, mais j’espère qu’après avoir lu ce livre, vous saurez approfondir vous-mêmes les recherches qui vous seraient nécessaires. Car vous connaissez vos besoins, qui ne sont pas forcément les miens. J’essaie d’avoir une vision la plus universelle possible, mais je ne saurais tout couvrir.


Manual, Keith Blount, 856 pages, Édition novembre 2017

https://www.literatureandlatte.com/learn-and-support/user-guides

Sélectionner Scrivener for MacOS et télécharger User Manual : macOS/PDF

Sélectionner également : Extras Pack/ZIP pour avoir quelques exemples de compilations et formatages proposés par le développeur et son équipe.


J’ai rédigé un module d’introduction à ces documents proposés en anglais. Vous pouvez commencer par Scrivener 3.0 Introduction aux Tutoriels anglais pour bien prendre en main le Tutorial et le Guide de passage de Scrivener 2 à Scrivener 3.

Installer le Logiciel

Mise en garde de Scrivener

L’équipe de Scrivener a fait son possible pour que la transition se fasse le mieux possible, d’une version à l’autre, sans dégât pour vos écrits.


Toutes les préférences et réglages divers n’ont pas pu être conservés pour le passage à la version 3.

Si vous êtes en phase de finitions d’un projet vital, ne passez pas sur la version 3, attendez un moment où vous êtes plus disponible pour faire un excellent apprentissage. On ne change pas une équipe qui gagne en cours de match, finissez la partie et passez ensuite à la nouvelle version.


Utiliser plusieurs versions de Scrivener

Chaque version a ses propres préférences.

Les anciennes versions peuvent être ouvertes par la nouvelle version, l’inverse est impossible. Mais vous pouvez toujours exporter votre nouveau projet de la version 3 vers Scrivener 2.


Note : il vaut mieux faire ce genre de transfert sur votre Mac, sans passer par Dropbox pour éviter des problèmes de synchronisation.


Fichier > Exporter > comme projet Scrivener 2...

Sélectionnez un lieu de sauvegarde de la copie et donnez un titre au projet

Sauvegardez.


Note : pendant la phase d’apprentissage, je préfère utiliser ce mode de travail, pour compiler si besoin selon l’ancien mode, car je n’ai pas encore tout compris du nouveau !

Conseil avant l’installation

Renommez l’application Scrivener de votre ordinateur en Scrivener 2. Ainsi le logiciel s’installera en Scrivener 3. Les deux icônes sont différentes, mais les choses seront plus claires.


Note de sécurité : ouvrez les fichiers que vous voulez retravailler sur Scrivener 3, exportez les préférences en les enregistrant dans un dossier sur votre ordinateur. Ainsi vous serez sûrs de les retrouver telles que vous les aviez faites lorsque vous avez redémarré sur de nouveaux projets.


Après l’installation

Redémarrez votre Mac. Cette pratique que nous faisions autrefois systématiquement sur nos ordinateurs peut vous éviter quelques problèmes, si on en croit le forum Scrivener. Pas de panique, prenez votre temps, c'est une mise à jour majeure, c'est un nouveau programme, une nouvelle application qu'il vous faut découvrir. Oubliez vos habitudes, surtout pour la compilation et lancez-vous dans l'aventure avec confiance.

Téléchargements divers

Télécharger sur le site L&L

Le site est en anglais, vous cliquez sur Download et le logiciel se télécharge sur votre Mac.

Une fenêtre s’affiche, vous glissez l'icône de Scrivener dans le dossier Applications et c’est bon.



Une autre fenêtre vous proposera de garder les deux versions ou d’écraser la première. J’ai gardé les deux pour pouvoir les comparer. Si vous n’avez pas ce souci, vous pouvez ne prendre que la version 3. De toute façon, les versions précédentes restent disponibles sur le site de Literature & Latte.

Nouvelle icône de Scrivener 3

Lorsque votre programme est installé, vous voyez deux icônes dans le dossier Applications (Mac).



Ici, la version 2 est celle de Scrivener 3 et Scrivener est la version 2. Il me faudrait renommer ces deux applications pour que ce soit plus clair, mais je me réfère visuellement à la nouvelle icône ronde.


Vous pouvez glisser un alias dans le Dock de votre Mac, comme un raccourci sur le bureau d’un PC.



Il est bon de prendre son temps pour se familiariser avec la version 3, surtout si vous avez l’habitude de la 2, pour intégrer les changements qui peuvent bouleverser vos schémas mentaux qu’il faut parfois revoir.

Payer le logiciel

Vous pouvez toujours payer tout de suite 45$. C’est une somme modique pour une telle qualité. Quand je pense aux rentes à vie qui engraissent des multimilliardaires qui ont fourni des logiciels Microsoft depuis 25 ans, je me demande comment fait l’équipe de Scrivener. Je lance un coup de chapeau à leur esprit démocratique et leur belle philosophie de vie que je partage dans l’harmonie avec le monde.


Coupon Discount pour les anciens utilisateurs de la version 2

Si vous avez acheté votre version 2 sur le site de L&L (Literature & Latte, l’entreprise de diffusion de Scrivener), retrouvez votre facture avec l’adresse de courriel et vous aurez votre mise à jour disponible.


Si vous avez acheté votre version 2 sur le site d’Apple, retrouvez aussi votre facture et envoyez-la à updates@literatureandlatte.com.


Vous allez recevoir un coupon pour une réduction de 20 dollars (18,75€ environ).


Coupon Discount pour les finalistes du NaNoWriMo 2017

Les premiers testeurs de Scrivener l’ont fait sur le NaNoWriMo 2006. Depuis, Scrivener fait partie des sponsors du site nanowrimo.org et propose une version d’essai pendant le mois de novembre, avec possibilité d’achat avec 50% de réduction. Vous ne paierez que 22,50 euros au lieu de 45. Cette opportunité est valable à partir du 1er décembre, lendemain de la fin du NaNo et est valable jusqu’au 7 décembre. Ce coupon n’est pas valide pour une Mise à jour, mais pour un achat après essai d’un premier logiciel.


Attention : si vous aviez fait le NaNo de novembre avec le modèle Scrivener, la version était celle de Scrivener 2. Lorsque vous achetez la version 3, n’essayez pas de faire une mise à jour à partir de cette version. Il faut télécharger le nouveau logiciel.

Acheter et enregistrer Scrivener 3

La période d’essai du logiciel Scrivener dure 30 jours. Chaque matin, en allumant votre Mac à l’ouverture du logiciel vous verrez s’ouvrir une fenêtre vous avisant du nombre de jours qui vous restent à tester. Cliquez sur Essayer.



Lorsque vous aurez acquis la certitude que Scrivener 3 est fait pour vous, vous pouvez Acheter en ligne, puis Saisir le numéro de licence…


Si vous attendez la fin de la période d’essai, comme je l’ai fait, vous aurez cette fenêtre.



Il est temps de payer la licence pour continuer à utiliser Scrivener 3 dans les meilleures conditions.


Dans la fenêtre Aide de la barre de menu Scrivener, en haut de l’écran, on trouve le champ Acheter Scrivener.



Vous avez le choix entre payer avec une carte bancaire ou payer avec le compte PayPal. Si vous êtes comme moi, auteur-éditeur publiant sur d’autres plateformes qu’Amazon (Amazon paie les redevances sur le compte bancaire que vous lui avez indiqué), vous avez dû créer un compte PayPal pour percevoir vos redevances sur les ventes sur Draft2Digital, IggyBook ou Smashwords, de préférence un compte Business conçu pour la perception des transactions numériques.


Personnellement, je préfère payer par PayPal qui m’évite de débloquer ma carte bancaire sur Internet, carte bloquée contre les piratages éventuels. J'ai déjà expérimenté la sécurité de PayPal, bien plus rapide à réagir que les banques.



Le prix donné en ligne est Hors Taxe, la TVA française est de 20%, le total monte à 50,03€.



Si vous avez obtenu un code Discount en le demandant à Scrivener avec le justificatif de votre facture Apple, vous pouvez avoir une réduction de 18,53 €.


Vous retournez dans Aide ou sur le site de Literature & Latte, vous cherchez la version 3 de Scrivener pour MacOS. Vous cliquez sur Buy. Vous saisissez le code reçu par courriel dans la case COUPON CODE.



Après le paiement, l’activation du logiciel se fait sur l’ordinateur.



Vous avez payé votre licence, Scrivener est prêt pour de nouvelles aventures ! Larguez les amarres !

Compatibilités entre Plateformes

J’ai fait des essais entre Scrivener 3 Mac et l’application iOS mise à jour à la sortie de la nouvelle version du logiciel : je n’ai rencontré aucun problème pour un projet créé sur iPad et enregistré sur Dropbox.


Projet ouvert sur Scriv3 Mac : fluide et rapide.

Projet ouvert sur iPad : proposition de synchronisation immédiate : pas de problème.


On peut rencontrer des problèmes en essayant d’ouvrir sur l’iPad un dossier ancien, fait sur une ancienne version de Scrivener (années précédentes) sans l’avoir converti et mis à jour avant de le mettre dans le dossier de synchronisation de Dropbox.


Dans le cas d’un problème de synchronisation, il faut revenir sur le bureau du Mac et convertir d’abord le projet en Scrivener 3. Une version 2 est sauvegardée dans le même dossier. Ensuite seulement, glissez le projet mis à jour dans le dossier Dropbox, où votre iPad le lira comme si c’était lui qui l’avait créé, en toute transparence, grâce et fluidité.


Sur Scrivener 3, on aura cette fenêtre proposant la mise à jour.



Essayez d’ouvrir la sauvegarde que Scrivener 3 vient de faire d’un ancien projet mis à jour. Il est en Scrivener 2 et la fenêtre apparaît ainsi :



Vous mettez à jour. Au travail !

Conseils avant de démarrer

Scrivener propose de nombreux outils, on n’est pas obligé de les utiliser tous. Très vite, on se fait la main selon les besoins, en partie selon les habitudes prises dans d’autres traitements de texte. Mais Scrivener est beaucoup plus qu’un simple traitement de texte. Il vaut mieux oublier ses habitudes et en prendre de nouvelles.

Croyez-en mon expérience, on perd beaucoup de temps à tenter de reproduire ce qu’on faisait si bien avant sur Word et d’autres logiciels. Si c’était bien avant, pourquoi avoir eu besoin de changer ? Laissez-vous porter par des conceptions tout à fait nouvelles en matière d’écriture. Scrivener répond aux besoins des écrivains du XXIe siècle.

DÉMARRER

Télécharger des exercices pratiques

Pour mieux comprendre les explications écrites, vous pouvez télécharger des documents et faire les exercices sur Scrivener 3 grandeur nature. C’est en se documentant que l'on comprend, c’est en pratiquant qu’on apprend.


Hashtag de Fractionnement en chapitres

Pour importer un texte ancien dans un nouveau projet par Importer et fractionner, j’ai choisi un texte du domaine public, Le Grand Meaulnes par Alain-Fournier, disparu pendant la Guerre de 14, dont le texte garde après un siècle sa grandeur, son mystère et son rêve.

http://mhledoze.free.fr/ACD2018/RomanDiese.zip


Dans ce dossier zippé, vous trouverez :


  • • Le fichier source publié par ebooksgratuits.com au format .doc,

  • Le fichier modifié avec un # devant chaque titre en .doc,

  • Le fichier modifié avec un # devant chaque titre en .RTF.


Vérifiez le fichier. Créez un Nouveau Projet et importez-le en allant dans Menu Scrivener : Fichier > Importer > Importer et fractionner.


Observez ce qui se passe dans votre projet.

Dans le modèle, j’ai mis les fichiers Chapitres sous les Parties qui deviennent des Dossiers.

On voit la procédure plus en détail dans Créer un Projet avec Hashtag sur un ancien Document.

Créer un projet en Mindmap sur le Tableau d’affichage (Liège)


http://mhledoze.free.fr/ACD2018/MindmapLiege.scriv.zip


Dans ce dossier, vous trouverez le modèle dont on voit le résultat dans la Partie PLANIFIER :

Corkboard = Tableau de Liège

Téléchargez un projet exemple avec différents modèles de Plan (Outliner)


Vous trouverez un manuscrit type de roman et un manuscrit d’essai en Non-Fiction dans un seul projet pour vous exercer sans risque en découvrant les nouvelles fonctionnalités.

Planifier un manuscrit avec le Tableau de liège et le Plan

Mindmap sur Liège

Plan général


Créer un PDF avec le format d’impression et l’impression

Modèle de recueil de recettes de cuisine

Plusieurs façons de démarrer un Projet Scrivener

Il y a toujours avec Scrivener plusieurs façons de faire les choses. Ici, nous allons voir comment nous pouvons démarrer un projet.

Créer un projet vierge

Quand on est habitué à Scrivener, on peut créer soi-même ses projets.

On clique sur Nouveau Projet... > Vierge et on construit ses parties, en créant des dossiers, des chapitres en créant des dossiers et des scènes en créant de nouvelles pages chaque fois qu’on en commence une autre.

Le raccourci utilisé est le simple retour chariot pour ajouter une page à une autre, dans le classeur.


Quand on n’est pas encore très sûr de soi, on peut importer un modèle de roman, de journal ou de scénario comme ceux que je vous propose sur mon blog. Modèles pour les auteurs francophones


Importer un modèle

Deux façons d’importer un modèle Scrivener :


  • • Soit à partir du tableau de départ dans Options en bas de la fenêtre sur la gauche : Importer des modèles...

  • • Soit à partir d’un projet vierge, dans le dossier Ébauche : Fichier > Importer > Projet Scrivener.


On crée d’abord un nouveau projet, Nouveau Projet... > Vierge, puis on va dans le Classeur, on clique sur l’icône d’Importation, on cherche le modèle, Importer, et on le voit apparaître dans un nouveau projet vierge.

Ce modèle restera disponible à l’ouverture de Scrivener dans la fenêtre du tableau de bord à Fiction ou Non-Fiction.

Enregistrer un modèle

Lorsqu’on est satisfait du projet, on peut, après avoir mis au point un projet avec de bons paramétrages selon les besoins d’écriture, on peut l’enregistrer en modèle pour le réutiliser dans des projets ultérieurs.

(Templates dans le Tutorial).

Fichier > Enregistrer comme modèle

Pas de catégorie figée, on choisit la sienne.

Importer un fichier OPML

On peut aussi importer un fichier OPML que l’on a créé sur une application ou un logiciel de Mindmapping (traduit pompeusement en français par cartographie conceptuelle), une carte mentale où vous avez remué vos méninges jusqu’à traiter un sujet avec ses diverses ramifications pour en faire l’embryon de votre projet.


Ces procédures sont détaillées dans mes guides précédents ou dans mes articles de blog. Elles restent les mêmes dans Scrivener 3.


Dans ce guide, nous allons opérer différemment, eu égard aux nouvelles possibilités de Scrivener 3, en faisant des Travaux pratiques et en planifiant par le Tableau de liège et le Plan général. Ces manipulations se faisaient aussi sur Scrivener 2, mais de nouvelles fonctions les rendent plus efficaces sur la version 3.

Créer un Projet avec Hashtag sur un ancien Document

Lorsque l’on a beaucoup écrit, la première chose qu’on désire en changeant de logiciel, c’est retravailler ses anciens documents créés sur Word, Pages, Open Office, Simple Text, ou tout autre traitement de texte.

Rien n’est plus simple de le faire avec Scrivener, la subtilité efficace de l’importation par Hashtag est un peu magique et fait gagner beaucoup de temps. C’est pourquoi je démarre ce nouveau guide complémentaire avec cette fonction de départ.

Travaux pratiques

http://mhledoze.free.fr/ACD2018/RomanDiese.zip


Dans ce zip, je vous fournis un modèle à télécharger : Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournir, 1913, Édition du groupe Ebooks libres et gratuits.

Le document avec # est enregistré au format Word .doc comme le serait un de vos documents anciens que vous souhaiteriez travailler sur Scrivener 3.


Ouvrez-le : vous voyez que j’ai posé un signe Dièse devant chaque titre.

Refermez-le.

Ouvrez un Nouveau Projet Vierge dans Scrivener 3.

Allez dans Menu Fichier > Importer > Importer et fractionner

Importez-le dans un Nouveau Projet > Importer > LeGrandMeaulnes.doc.


Admirez ce qu’il se passe !

Application concrète

Pour faire cette manipulation sur vos propres documents, vous ouvrez votre manuscrit ancien dans votre traitement de texte habituel et vous posez un Hashtag devant chaque titre.


Vous enregistrez le document en .doc ou en .RTF.

Vous ouvrez un Nouveau Projet Vierge dans Scrivener 3.

Vous allez dans Menu Fichier > Importer > Importer et fractionner

Le texte s’importe dans votre nouveau projet, et magie, magie, vous voyez dans le Classeur s’afficher les différents chapitres de votre texte. Tout le projet est déjà construit en quelques clics. Il ne vous reste plus qu’à relire, réécrire, travailler, ajouter, retrancher, vérifier. Belles écritures !


Raccourci Cmd+K de fractionnement

Si vous n’avez pas le temps de faire ce travail de préparation avec le Hashtag (signe Dièse), vous avez une autre solution aussi efficace, mais moins impressionnante : le raccourci Cmd+K qui doit faire partie de vos automatismes d’apprentissage, car vous vous en servirez souvent pour fractionner une page trop longue et déplacer des morceaux de texte.


Ouvrez un Nouveau Projet Vierge dans Scrivener 3.

Allez dans Menu Fichier > Importer > Fichiers… cherchez votre document, importez-le.

Regardez dans le Classeur. Vous voyez votre document importé.

Ouvrez-le, cherchez vos débuts de chapitre et faites le raccourci Cmd+K devant chaque titre ou chaque début de chapitre.

S’il n’y a pas de titre explicite à vos chapitres, des numéros seront posés automatiquement.

Conservez les titres des chapitres ou sections

Si vous voulez conserver les titres, vous les sélectionnez avant de faire le raccourci Cmd+K.

Menu Documents > Fractionner > avec la sélection comme titre.


Vos chapitres se succèdent selon votre travail précédent.

Il vous reste l’immense faculté de tout réécrire selon des procédures beaucoup plus agréables et précises qu’auparavant.


Cette technique existait déjà dans les versions précédentes de Scrivener. Je la rappelle, car il semble que beaucoup de personnes utilisant le logiciel soient passées à côté de ces fonctionnalités qui existent encore dans la version 3.


Cette construction est l’alpha et l’oméga de Scrivener, le début de vos écritures et la finalisation de votre manuscrit, puisque c’est sur elle que se fera la compilation en différents formats.

Importance de la manipulation sur Scrivener

J’insiste sur le fait qu’il vaut mieux, pour démarrer, s’entraîner sur des fichiers et projets anodins, ne pas commencer sur vos grands projets en cours dans Scrivener 2.


Créez-en un nouveau pour faire vos tests et apprendre :


  • • à bien déplacer les fichiers, les dossiers,

  • à scinder les paragraphes dans les pages,

  • à les changer de place, puis à les fusionner,

  • à sélectionner plusieurs fichiers ou dossiers dans le classeur,

  • à les dupliquer pour les retravailler ailleurs.


Maîtriser ces manipulations de base vous facilitera la tâche quand vous serez en phase de création. Votre subconscient vous dictera la bonne procédure sans que vous ayez besoin de vous demander comment il faut faire pour avoir tel ou tel résultat.

Faites confiance à votre cerveau, c’est votre meilleur outil. Scrivener lui apporte une bonne nourriture avec de nombreux trucs brillants et intelligents.

Les Manipulations de Base

Les manipulations de base se font souvent par quelques raccourcis qui doivent devenir automatiques, pour être efficaces sans même y penser. Il est bon de les rappeler.


Clic droit sur souris Mac = Ctrl+clic : révèle des menus supplémentaires dans vos fenêtres.


Drag and Drop (Tirer-lâcher traduit par Glisser-déposer) : déplace tout document dans le Classeur, le Tableau d’affichage, le Plan.


Faire une Sélection multiple


Sélectionner des Fichiers se suivant : touche Majuscule temporaire (Shift).

Cliquez sur le premier fichier, gardez le doigt de gauche sur la touche Majuscule temporaire du clavier et descendez jusqu’au dernier fichier, tous les fichiers sont sélectionnés, vous pouvez lâcher la touche.

Pour les désélectionner, vous cliquez sur un document qui apparaîtra dans l’éditeur central où vous pouvez écrire ou lire vos textes.


Sélectionner des Fichiers non contigus : touche Command (l’ancienne Pomme des premiers claviers, revenus sur les derniers Bluetooth).

En cliquant sur la touche Cmd, vous sélectionnez les fichiers nécessaires dans plusieurs dossiers éventuels. Ils deviennent bleus.

Puis, lâchez la touche Cmd et faites ce que vous avez prévu. Les fichiers sont sélectionnés jusqu’à ce que vous passiez à un fichier unique qui apparaît alors dans l’Éditeur.


Ces manipulations existent depuis les débuts des logiciels bureautiques des années 80-90, elles sont indispensables pour de bons usages de l’informatique. Si vous ne les maîtrisez pas, entraînez-vous, c’est une base indispensable à la bonne gestion de vos écritures. La créativité est libérée quand le cerveau n’a plus à se préoccuper de la technologie bien comprise. C’était l’optique de Steve Jobs dès 1984, c’est une formidable réalité en 2017.

SYNCHRONISER

Scrivener pour IOS

Utiliser le logiciel avec l'application Scrivener pour iOS est un grand plaisir. Je suis une adepte absolue de l’application, toujours disponible dans ma poche, mon sac à dos, ou sur ma table de chevet pour noter et rédiger les idées quand elles surgissent.


Cette partie du guide Scrivener 3 plus simple décrit des procédures qui améliorent le travail entre les deux systèmes, Mac OS et iOS, et la bonne synchronisation des deux supports : fixe et mobile, Mac mini et iPad mini 4 pour moi, chez moi tout est mini, mais ça fait le maxi !


Écrire sur l’application Scrivener de l’iPad est une cérémonie secrète très intime, que je n’ai jamais connue sur mes autres ordinateurs. C’est celle que je connaissais autrefois quand j’écrivais mon Journal dans mes cahiers en papier. Sauf que maintenant, tout est déjà saisi, clair et net, prêt à être travaillé pour une éventuelle publication.


La fluidité est parfaite entre l’application iOS et Scrivener 3.


Les explications de cette partie traitent des relations entre le logiciel de bureau et l’application sur iPad ou iPhone. Ce n’est pas un mode d’emploi de Scrivener pour iOS, qui fait l’objet d’un guide plus complet : Scrivener plus simple pour iPad et iPhone.

Les Plus du Système IOS11

Le système iOS 11 a apporté quelques améliorations dans l’utilisation de Scrivener for iOS.

Le Split View (Le fractionnement d’écran)

La prise de notes est facilitée avec cette méthode.

Fenêtre flottante

En tirant le bas de l’écran vers le bas, on fait apparaître la barre de menu des applications.

On sélectionne l’application à mettre au-dessus de celle qui est en cours de lecture, on la remonte avec le doigt et on lâche. On peut la faire glisser d’un côté ou de l’autre de l’écran.

Double fenêtre

On peut aussi pousser un peu plus l’icône sélectionnée et la ranger à côté de la première application ouverte. L’écran est alors partagé en deux, une sur deux tiers, une sur un tiers. En sélectionnant la poignée du milieu, on peut répartir les tailles d’écran de chacune.

Quand on n’a plus besoin de l’une ou de l’autre, on la pousse et c’est bon ! Magique !


C’est une façon efficiente de prendre des notes, l’esprit reste dynamique et le résultat reste tangible.

Je sais qu’on peut encore prendre des notes sur papier. Mais j’ai toujours vu les gens qui écrivaient sur papier chercher en vain leurs notes au moment où ils en avaient le plus besoin. Pour paraphraser Picasso, mes notes, « je ne les cherche pas, je les trouve ». Tout est déjà rangé dans mes projets et dans des pages Scrivener dédiées au sujet.

C’est, entre autres, une des raisons qui me permettent d’écrire et publier en beaucoup moins de temps qu’avant l’ère numérique.

Captures d’écran sur iOS

Les captures d’écran sur l’application sont devenues beaucoup plus simples à faire depuis la mise à jour du système iOS 11.

On utilise toujours la manipulation suivante :

Appui simultané sur les boutons Home et alimentation.

La photo reste dans le coin gauche en bas de la page en cours. On clique sur elle, elle s’affiche avec les outils de modifications déjà préparés pour le recadrage.

Modifier la capture d’écran

On recadre la partie utile pour notre démonstration. Si on veut l’annoter, on clique sur la croix Plus bleue, près des crayons et la gomme en bas à droite, on clique sur le rouge on sélectionne le rectangle, on entoure la partie à souligner. On clique sur OK.



Le message propose d’enregistrer la photo dans Photos ou de la supprimer. On enregistre.

Dans la page en cours, on choisit l’endroit de l’illustration, on clique en bas de page sur : Lien > Insérer une image, on va dans Photos et on insère l’image.



C’est beaucoup plus simple qu’avant. On gagne en temps et en précision des tâches. Ce genre de petit détail fait une grande différence lorsqu’on travaille sur un manuel illustré.

Scrivener et iOS 11

J’ai fait un article de blog sur les avantages de l’application Scrivener depuis la mise à jour du système iOS 11 sur iPhone et iPad :

http://gaellekermen.net/2017/10/09/scrivenerapp-et-ios11-mises-a-jour-de-rentree-2017/


J’ai retenu quatre grands axes pouvant améliorer la pratique de l’application Scrivener sur iPad : le Multitâche, le Glisser-Déposer, le dossier Files ou Fichiers et Notes.


J’ai analysé les nouvelles possibilités pour l’application Scrivener :


Facilité de lire des notes dans une fenêtre et d’écrire dans l’autre

Rapidité d’intégration des photos dans une page

Notes devient une vraie application et un précieux auxiliaire

Petits trucs du clavier virtuel.

Importance des gestes

Beaucoup d’éléments nouveaux sont accessibles par des appuis, des sélections, des frottements, des glissements, à droite comme à gauche, en haut comme en bas. Essayez et vous verrez. En fait, il ne faut pas hésiter à manipuler les fichiers et les éléments, c’est comme si on les prenait en main pour les mettre ailleurs. Pratique !

Nouvelles fonctions

Glisser-Déposer

Une nouvelle façon de manipuler les outils est le Glisser-déposer que nous faisions avec nos souris, puis avec nos doigts sur les tablettes tactiles. On sélectionne, on appuie, on glisse, on lâche.

Le Dock

Première expérience : faites glisser le bas de votre écran vers le haut : le Dock apparaît en bas de votre écran.

Le Dock en bas d’écran où vous pouvez stocker vos applications les plus utilisées, vous les faites glisser comme vous le faites sur Mac ou sur Android.

À droite : les trois dernières applications utilisées.

Le nouveau panneau de contrôle

Refaites le même geste et vous voyez apparaître le nouveau panneau de contrôle.

Vous voyez les dernières pages utilisées dans le grand écran, sur le côté le nouveau panneau de contrôle, en bas le nouveau Dock.

Selon l’appui, on fait apparaître différents éléments.

Par exemple, le panneau de contrôle ne présente que quatre éléments en haut lorsqu’on le fait apparaître : mode Avion, Données cellulaires, Wifi et Bluetooth.

En appuyant, on voit apparaître deux autres éléments : AirDrop et Partage de connexions.

Six éléments dans le panneau de contrôle après appui long.

Multitâche

Le Multitâche du système iOS11 s’apparente au Finder des ordinateurs Mac de bureau.

En faisant glisser le Dock, on peut partager des fenêtres d’applications. On peut aller jusqu’à quatre. Sur mon iPad mini 4, deux fenêtres me suffisent déjà à compléter beaucoup d’éléments de mes écritures. Sur un grand iPad Pro, peut-être cette pléthore se justifie-t-elle, mais l’expérience m’a appris que souvent « le mieux est l’ennemi du bien ». Je ne prends donc que ce dont j’ai vraiment besoin en adéquation avec ma philosophie de vie.


Les manipulations s’appellent Split View et Slide Over. Il me suffit de comprendre comment ça marche pour faire ce que je veux : écrire. Donc je fais glisser jusqu’à avoir ce que je souhaite pour travailler avec mes fenêtres et faire apparaître les éléments dont j’ai besoin, comme des photos ou du texte.


Deux applications peuvent être l’une à côté de l’autre comme Notes et Photos pour faire glisser une photo d’un côté ou de l’autre. On peut régler les fenêtres en déplaçant la poignée au milieu. On peut supprimer temporairement Photos en glissant l’application vers la droite.


J’ai fait glisser une photo de la Pellicule de Photos dans une page de Scrivener. La manipulation est pratique. L’album reste à disposition si j’en ai besoin plus tard. Tout est très rapide. La poignée du milieu sert à gérer la largeur des pages.

Files ou Fichiers Explorer

Je retrouve dans ce nouveau dossier Files ou Fichiers un élément que j’aimais dans le système Android et qui me manquait depuis que j’étais passée sur iOS. J’aimais bien fouiller un peu partout et j’avais du mal avec l’iPad. C’est plus clair maintenant. On peut aussi sauvegarder des documents ailleurs que sur Dropbox, sur iCloud bien sûr, mais aussi sur Google Drive, ou d’autres nuages, ce qui permet de passer plus aisément d’un système à l’autre. On pouvait le faire avant par l’intermédiaire des applications. Là, c’est plus direct.

L’application Notes

Notes est devenu une application très complète qui peut remplacer un traitement de texte pour des pages rapidement traitées.

Les Avantages pour Scrivener


Facilité de lire des notes dans une fenêtre et d’écrire dans l’autre

En ayant deux fenêtres d’application sous les yeux, il est beaucoup plus facile de travailler avec une documentation extérieure. On avait déjà deux fenêtres de travail verticales ou horizontales sur le Scrivener de bureau, mais il fallait d’abord importer une page Web dans un dossier en dehors du Manuscrit ou avoir importé un texte dans une autre page.

Rapidité d’intégration des photos dans une page

Si j’avais eu ces nouvelles possibilités d’intégration des photos dans les guides que j’ai écrits ces deux dernières années, j’aurais été encore plus efficace ! Pour mémoire, pour les premiers guides pour Mac et Windows, j’utilisais des recadrages internes aux deux systèmes et c’était beaucoup plus long. Pour le guide Scrivener plus simple pour iPad et iPhone, j’utilisais l’application Skitch, puis finalisais le formatage sur le système Mac de bureau. Pouvoir recadrer et annoter d’un geste, dès la capture d’écran, une illustration d’un texte est un gain de temps.

Notes : un précieux auxiliaire

L’application Notes a beaucoup évolué pour être compatible avec Apple Pencil utilisé sur iPad Pro. Mais, même sans cet usage, elle est très agréable à utiliser en auxiliaire de recherches et de notes. Personnellement, je l’utilise énormément. J’ai laissé tomber Simplenote, que j’utilisais beaucoup sur mes tablettes Android, depuis que je suis passée sur iOS. Avec les nouvelles mises à jour, il est encore plus facile de transmettre une information de Notes à Scrivener pour l’exploiter dans un texte.

Petit truc du clavier virtuel

Le nouveau clavier virtuel présente d’autres caractères grisés au-dessus des lettres habituelles. Pour les écrire dans un texte, il suffit de faire glisser la lettre vers le bas. On gagne un temps fou à ce petit jeu d’apparence anodine, car on n’a plus besoin de faire apparaître le clavier des chiffres, ou, sur un clavier physique, d’appuyer sur la touche majuscule pour obtenir les chiffres. C’est très rapide et agréable de pouvoir d’un geste avoir les accents et les caractères spéciaux comme le hashtag ou l’arobase rassemblés sur la gauche.

Conclusion

Voici donc quelques manipulations nouvelles à faire sur l’iPad ou l’iPhone pour écrire avec encore plus d’efficacité qu’avant sur l’application Scrivener for iOS 11 en parfaite harmonie avec Scrivener 3.

Limites de l’application iOS

Si l’application Scrivener pour iOS est un formidable outil d’écriture en liberté, ne croyez pas y trouver tout ce que propose le logiciel Scrivener 2 ou Scrivener 3 sur votre bureau fixe ou nomade pour les utilisateurs de Macbook.


Vous n’y trouverez pas

  • • deux projets en même temps,

  • • le Plan général (Outliner),

  • l’Inspecteur séparé (mais dans chaque page),

  • l’appareil photo des Instantanés (Snapshots).


Mais vous y trouverez

  • • une grande facilité d’écriture pure et dure,

  • une meilleure concentration intellectuelle,

  • une plus grande rapidité de saisie des idées,

  • de meilleures recherches grâce à la nouvelle fonction Split View de iOS 11.


Chaque outil a sa spécificité. Travailler sur l’application et sur le logiciel permet de développer notre potentiel créatif et productif.

Synchroniser l’application et le Logiciel via Dropbox

Rappel des procédures

Installez l’application Dropbox sur l’iPad et l’iPhone.

Faites cette procédure quand vous avez une bonne connexion Internet en WiFi. Certains problèmes de synchronisation viennent d’une perte de connexion. Il faut parfois faire preuve de patience. Il faut aussi veiller à ce que tout soit bien fermé de chaque côté, mobile et fixe. On ne peut pas reprocher à Scrivener nos propres négligences ou manquements. Si on fait les choses correctement, Scrivener marche parfaitement.

Pour lier l’iPad/iPhone vers Dropbox

Dans le tableau de bord de l’application, cliquez sur Modifier (Edit).



En bas, cliquez sur la roue dentée des Réglages (Settings).



Cliquez sur Lien vers Dropbox.



Autorisez Scrivener à Sélectionner un dossier qui peut être le dossier créé par l’application ou un dossier créé au préalable depuis le bureau du Mac.



Apps/Scrivener ou un autre dossier comme sur mon écran (SCRIVENER16).



Sur votre Mac, vous glissez le projet à synchroniser dans le dossier choisi.

Cliquez sur OK en haut à droite.

Sur l’iPad/iPhone, la synchronisation se fait dès que vous cliquez sur OK.



La première synchronisation peut être longue, c’est pourquoi il vaut mieux ne mettre que les projets en cours de travail.

Lorsque la synchronisation est faite, vous voyez les projets du dossier Dropbox dans votre tableau de bord de l’application Scrivener pour iPad/iPhone. Vous pouvez écrire.

Désormais, chaque fois que vous aurez fini d’écrire, vous cliquerez sur l’icône iOS de synchronisation (les deux flèches en cercle).

Si vous avez bien paramétré l’application, vous avez demandé la synchronisation à la fermeture du projet.

Dans ce cas, il vous suffit de quitter votre projet en cours, pour revenir au tableau de bord et la synchronisation se fait avant de quitter Scrivener for iOS.


Supprimer le lien vers Dropbox

En cas de problème grave de synchronisation, vous pouvez repartir de zéro.



Une fenêtre vous propose de conserver ou supprimer les projets en local, sur votre iPad. Conservez-les, au cas où…



Faites les manipulations décrites ci-dessus, et, lorsque la synchronisation sera terminée entre votre Mac ou votre PC de bureau, vous pourrez les supprimer de votre iPad, pour éviter de repartir sur une version plus ancienne.

Ouvrir les Projets sur iOS

N’essayez pas d’ouvrir vos projets directement sur Dropbox. Vous aurez un message d’impossibilité de lire ce document.



Synchronisez bien vos projets entre les plateformes. Et ouvrez vos projets sur le tableau de bord Scrivener de l’application iOS.

Problèmes de synchronisation

Certains utilisateurs avaient eu quelques sueurs froides lors des Conflits entre l’application mobile et le logiciel de bureau, au point de renoncer à la synchronisation, pourtant si pratique.


Il semble que Scrivener 3 ait résolu quelques problèmes. Il est toujours très prudent et fait un message en cas de doute entre les deux dernières versions du projet, lorsqu’on passe du mobile au bureau.

Je choisis toujours le fichier le plus récent, si je suis sûre d’avoir fait ma synchronisation.

Du côté Mac, l’enregistrement est automatique dès qu’on ferme le projet ou qu’on cesse d’écrire pendant 20 secondes, si le paramètre par défaut a été laissé dans les Préférences générales à Sauvegardes.

Mais du côté iPad ou iPhone, il faut forcer la synchronisation ou fermer son projet après avoir paramétré la sauvegarde à la fermeture. Il faut penser à synchroniser le travail sur tous les supports mobiles.


Scrivener rend compte des progrès de résolution des conflits.



Scrivener informe de l’éventuelle cause de conflit.



Et par grande sécurité, un dossier est créé en bas du Classeur sur l’iPad et sur le Mac. On peut y jeter un œil et vérifier que rien n’a été perdu.



Sur l’iPhone, on retrouve le même dossier en bas du Classeur.



On peut comparer les textes et retrouver une partie qui n’aurait pas été synchronisée.

Comment j’utilise l’application Scrivener pour IOS

L’application mobile Scrivener pour iOS est un outil essentiel de ma créativité. C’est le premier pas de tous mes projets que je complète et finalise sur le logiciel de bureau. J’ai suffisamment testé Scrivener 3 pour savoir qu’il me fera gagner du temps au moment des compilations finales, avant la publication de mes projets en cours ou futurs.


Je continue à écrire et créer mes projets sur l’iPad mini 4 qui marche toujours très bien et je continue à vérifier la structure de mes projets, la cohérence de la succession des sections et sous-sections sur le tout petit iPhone 5C, qui marche toujours très bien aussi. Je relis mes manuscrits sur l’iPad historique de 2010 qui marche toujours très bien lui aussi. J’utilise un iMac de 1998 tous les jours et il est aussi impeccable qu’à sa sortie d’usine. Obsolescence programmée, dit-on ? Je m’égare, ce n’est pas notre sujet.


J’ai recomposé tous les plans de mes guides, même ceux des coffrets, complexes, sur mon petit iPhone. J’ai aussi recomposé le plan de ce guide Scrivener 3 sur l’iPhone, puis l’iPad. C’est pour moi une question de concentration importante. Je n’ai aucune distraction. Quand je suis dans mon projet, j’y suis entièrement. Comme disait Montaigne : « Quand je danse, je danse ! Quand je dors, je dors ! »


Je supprime les notifications des réseaux sociaux et je suis dans mes écritures, comme si ma vie en dépendait, comme si j’allais mourir demain.


Je ne travaille jamais plus de deux ou trois heures d’affilée, le matin, mais ce sont des heures intenses. C’est tout pour la journée. Parfois, je reprends en fin d’après-midi, sur le logiciel de bureau, surtout en phase de corrections et de publication. Parfois non, plus rien. Mais je ne m’angoisse jamais, si une idée passe en faisant la cuisine ou allant chercher du bois dans la prairie, je vais la noter dans l’iPhone, dans le projet, tout de suite à sa place, dans la hiérarchie des sections.


Il n’y a qu’en période de publication en précommande que je travaille plus de quatre heures par jour, lorsqu’il faut reprendre un manuscrit pour lui donner un meilleur formatage numérique. C’est à ces essais grandeur nature en ligne que sert la précommande.


Si l’application m’est aussi utile, c’est parce que je dissocie l’écriture des recherches et de la mise en forme. Si je suis sur l’iPad, je fais mes recherches sur l’iPhone. Je ne quitte pas mon écran d’iPad et reprends tout de suite le fil. Si je dois transmettre un document ou une image de l’iPhone à l’iPad pour l’intégrer dans le projet, je le fais par l’intermédiaire de AirDrop.


Je plus souvent, je complète les recherches dans la deuxième phase de relecture. Je note dans l’Inspecteur la recherche à compléter et je continue ma route. C’est ainsi que j’avance très vite et que je mène à bien plusieurs projets de publication chaque année depuis que j’ai Scrivener pour MacOS et Scrivener pour iOS.


L’habitude de fractionner des tâches m’a été imposée par les travaux physiques que j’ai dû faire seule sur mon domaine pour le conserver et le restaurer. Mes chantiers m’ont appris à développer des stratégies efficaces en gestion de mes énergies intellectuelles comme physiques. Je les analyse et les transmets dans des essais de philosophie pratique en cours, pour une vie créative plus simple en écriture, bricolage, jardinage, cuisine.


Vouloir tout faire en même temps et que tout soit parfait tout de suite est le meilleur moyen de procrastiner et de bloquer les élans de l’inspiration. J’ai appris à séquencer les actions, à structurer les phases de travail, à ne jamais tout mélanger. Mais si une idée passe, je la saisis au lasso !

La mise en forme

Je ne me soucie pas de la mise en forme quand j’écris, seulement du fond, des idées et de leur avancement.

Je peux écrire des pages avec une mise en forme et une police différentes, je ne m’en soucie pas, j’avance le développement des idées, page par page. Je pourrais importer les Préférences de Scrivener de bureau. Je ne le fais même pas. La mise en page par défaut de l’application me suffit. J’agrandis juste l’écran pour un meilleur confort visuel.


Si j’importe un document fait sur un autre support, comme un de mes articles Wordpress que je juge assez abouti pour figurer dans ce guide ou un essai, je peux toujours remettre la mise en forme de l’application. Il me suffit d’aller dans le haut de la page en cours d’importation, de cliquer sur le gros Pinceau, descendre dans Options de mise en forme et Utiliser la mise en forme par défaut. En deux clics, le tour est joué.



Je sais d’expérience que la mise en forme donnée à mes pages en cours d’écriture n’a rien à voir avec celle que je ferai pour les différents formats de sortie de mes projets, PDF, ePub et mobi, qui ont chacun des paramètres différents.

Je sais d’expérience que le formatage que j’aurai donné à mon manuscrit sera encore converti et modifié par chaque plateforme de publication numérique.

Je sais d’expérience que chaque lectrice ou lecteur choisira son propre format de confort de lecture. Je ne perds donc plus de temps à formater au préalable mes pages. J’écris et j’avance.

Les recherches

Je ne fais pas les recherches en même temps que l’écriture du premier jet. Je les fais dans la deuxième partie du travail, quand je reprends la lecture du livre entier, pour le retravailler, enlever ce qui est superfétatoire, ajouter les précisions acquises lors des recherches sur Internet.


Pour que les Recherches soient productives, je les ai notées pendant l’écriture initiale, ou à la première relecture, dans le champ Notes de l’Inspecteur de l’application ou du logiciel.


Continue reading this ebook at Smashwords.
Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-73 show above.)