Excerpt for Ensorcelée by , available in its entirety at Smashwords

Au Nom d’ALLAH

Le Tout Miséricordieux,

Le Très Miséricordieux










Ensorcelée






Et le magicien [le sorcier] ne réussit pas, où qu’il soit.

Sourate Ta-Ha. Verset 69

Céline B.

www.apprends-moi-ummi.com

contact@apprends-moi-ummi.com




ISBN : 978-2-9551508-3-2

© Copyright : Éditions Nour



Toute reproduction, totale ou partielle, est strictement interdite par l'auteur.



Shaykh Ibn Baz Rahimahu Llãh n'a pas permis de repiquer des biens protégés sans l'autorisation de leurs auteurs, compte tenu des propos du Prophète Salla Llahu 'alayhi wa sallam : « Les musulmans sont tenus de respecter les conditions qu'ils formulent ».


Shaykh Ibn 'Uthaymine Rahimahu Llãh :

« Si le propriétaire précise l’interdiction du repiquage, il n'est alors pas du tout permis ».


Et Allah est Le plus Savant.

Bismi Llãh Ar Rahman Ar Rahim


Toutes les Louanges appartiennent à Allah, nous Le louons, nous Lui demandons Son aide et im­plorons Son pardon. 

Nous cherchons protection auprès de Lui contre tout mal venant de nous-mêmes, et contre les méfaits de nos mauvaises actions. 


Celui qu'Allah guide - personne ne peut l'éga­rer, et celui qu’Allah égare - personne ne peut le guider. 


J'atteste qu'il n'y a de divinité qu’Allah, Le Seul et Unique méritant d'être adoré.

J'atteste que Muhammad (salla Llahu 'alayhi wa sallam) est Son serviteur et messager.

 

« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes.

Craignez Allah au nom duquel vous vous implo­rez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang.

Certes Allah vous observe parfaitement. » (4 : 1)


« Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumis­sion. » (3 : 102) 

« Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés.

Quiconque obéit à Allah et à Son messager ob­tient certes une grande réussite. » (33 : 70-71).


Ceci dit :

La parole la plus véridique est celle d'Allah (Éle­vé Soit-Il), la meilleure guidée est la guidée de Muhammad (salla Llahu 'alayhi wa sallam), les pires des choses sont les nouveautés (dans la re­ligion), toute nouveauté (dans la religion) est une innovation, toute innovation est un égare­ment, et tous les égarements mènent au Feu.













À Marina, ainsi qu’à son foyer, et à toutes mes sœurs atteintes, de près ou de loin, d’un mal occulte…















Il y a des choses dans cette vie d’ici-bas, des choses qui nous heurtent et des choses qui nous touchent. Des choses qui nous ralentissent et des choses qui nous font avancer. Et puis il y a ces choses, qui méritent d’être partagées, développées et dans certains cas d’en écrire un livre…



Chapitre 1


Rien n’arrive par hasard…



Il y a des choses dans cette vie d’ici-bas, des choses qui nous heurtent et des choses qui nous touchent. Des choses qui nous ralentissent et des choses qui nous font avancer. Et puis il y a ces choses, qui méritent d’être partagées, développées et dans certains cas d’en écrire un livre…


J’ai toujours été convaincue par ma religion et ses préceptes, de ce qui en découle. J’ai compris au fur et à mesure de mon cheminement que le hasard ne fait pas partie de l’Islam, mais que le destin prend place et a beaucoup plus de valeur. Tout est déjà écrit c’est certain, à nous de faire les causes pour pouvoir avancer au mieux et œuvrer dans le bien.


Chaque être que j’ai pu rencontrer durant ce passé m’a beaucoup apporté, et même si bien souvent je n’y voyais que du mal, avec le recul et le temps, j’ai pu comprendre la sagesse de ces rencontres.

Il y en a une qui m’a particulièrement émue, frappée, touchée en plein cœur. Des larmes j’en ai versées c’est certain, par des situations qui m’étaient exposées et qui ne faisaient que confirmer l’existence de notre Créateur.


Bien que le doute ne m’ait jamais traversé, encore une fois, Il me montrait qu’Il était là, et que nous, créatures, étions des causes qui, par Sa Grâce, pouvaient contribuer au bien, fortement.


C’est ainsi que je me suis armée, solidement, psychologiquement, avec tout mon cœur et toute ma foi, pour pouvoir aider, exposer et donner le meilleur : l’Islam…


Rien n’arrive par hasard c’est certain, chacun son chemin, Allah les unit comme Il les délie.


Chaque personne peut faire les causes, l’important n’est pas de tisser des liens ou y voir son propre intérêt, quoi que bien souvent en aidant autrui on s’aide bien plus soi-même…













« Ne sais-tu pas qu’Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre ? Tout cela est bien dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile »

Sourate 22. Verset 70






Chapitre 2


Une rencontre



Année 2016, riche en émotions. Le quotidien, le travail, les enfants. On reste parfois trop dans notre bulle jusqu’à oublier ce qui nous entoure. Terrés dans ce stress, ces épreuves, les œillères nous empêchent de voir ce qui pourrait nous être bénéfique.


Cette année-là, j’ai bien réfléchi : il fallait que j’avance, comme toute personne ayant un objectif. Ce besoin de bonnes actions n’est assouvi chez personne.


Me tourner vers mon voisin est toujours une de mes priorités, peut-être trop empathique, je prends beaucoup sur moi ce que vit autrui. Mais j’aime cela, et ça me permet de me rapprocher de mon Seigneur, en aidant et me sentant utile.


Entourée je suis, de peu de personnes certes, mais celles qui sont saines et sereines. Je connais quelques personnes non musulmanes dans certains organismes extérieurs, où je me rends principalement pour mes enfants. J’ai toujours souhaité pouvoir les voir s’intégrer à la vérité, à ma croyance. Comme toute personne proche de ma personne, notamment ma famille.


Ces personnes non musulmanes respectent beaucoup, ne comprennent pas souvent, mais prennent en compte et respectent mes avis, ma pratique, et tout ce qui en découle.


Pour moi, cette tolérance me touche, et j’espère à chaque instant qu’elle puisse être bilatérale.


J’ai toujours été tolérante, mais peu l’ont été en retour envers moi et ces quelques personnes intelligentes me touchent en plein cœur.


Parmi elles, Camille. Une jeune femme, douce, avec de grands principes. C’est étrange, bien qu’elle soit non musulmane, nous nous comprenons sur les choses nocives de ce bas-monde, qui pour elle aussi ne courent qu’à la perte.


Je lui parle fréquemment de religion, elle comprend certaines choses, d’autres non. Pour moi l’essentiel est qu’elle puisse me respecter en tant que femme musulmane, en tant qu’être ayant ses propres convictions et principes. Elle le fait, et même très bien.

Nous nous voyons dans le cadre de sorties pour mes enfants, puisqu’elle travaille dans une aire de jeux couverte. Nous y allons une fois par semaine au minimum, et c’est ainsi que de fil en aiguille, nous avons discuté, échangé, et appris à nous connaître.


Par la suite, dans ce même cadre, j’ai rencontré sa maman, et sa sœur Marina. Une personne très gentille, naïve, sans aucun apriori.

Une famille qui ne mérite que la guidée, ce que je souhaite, tout comme je le souhaite à chaque foyer non musulman.


Les contacts n’ont lieu que lors de mes visites à cette aire de jeux, et puis le temps passe, chacun vaque à ses propres occupations.


Il y a des rencontres banales, que l’on fait tous les jours, qui à première vue ne laissent rien paraître, et pourtant Allah sait déjà ce qu’il adviendra…














Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-9 show above.)