include_once("common_lab_header.php");
Excerpt for Comment contredire un musulman by , available in its entirety at Smashwords




COMMENT

CONTREDIRE

UN

MUSULMAN

ISBN-13: 978-1507506561

Copyrights©2015 Hervé Jaubert

Tous droits réservés



La fixation matérielle de l'œuvre par tous procédés permettant de la communiquer au public de manière indirecte, et notamment par photocopie, imprimerie, dessin, photographie, enregistrement mécanique, électronique, magnétique ou cinématographique sont interdits sans l’autorisation expresse de l’auteur.







HERVE JAUBERT







Une liste exhaustive de faits et de questions pour démontrer

le caractère violent et discriminatoire de l'islam.





En 60 pages et 20 questions







Herve Jaubert



25 Décembre 2014



PRÉFACE

J'ai vécu et travaillé au Moyen-Orient pendant près de 15 ans. Comme visiteur, comme homme d'affaires, et surtout comme agent secret de la DGSE. Je me suis immiscé au sein de familles musulmanes, j'ai partagé leurs demeures et leurs repas. J'ai observé leurs vies, je les ai espionnés. J'ai combattu des terroristes musulmans, avec des armes ou au corps à corps. J'ai écouté des musulmans et j'en ai interrogé d'autres que nous avions capturés. J'ai lu le Coran, en français et en anglais. Sans être un professeur en études islamiques, mon expérience me qualifie à parler de l'islam et des musulmans.

J'ai publié ce livret en dehors de la communauté européenne, car il m'exposerait à des poursuites judiciaires. Il y a malheureusement bien longtemps déjà que la France a perdu son droit fondamental à la liberté d'expression et que la censure est de rigueur quand il s'agit de parler de l'islam.

J'ai écrit ce livret pour que les gens qui sont bombardés de fausses informations aient des éléments vérifiables, simples et concis sans avoir à étudier l'islam. Pour pouvoir confronter et couper court toutes conversations longues et inutiles, visant à disculper l'islam. Il permet d'exposer sans équivoque le caractère mensonger et pervers de l'islam. Je n'ai pas besoin de le démontrer, vous le verrez par vous-mêmes quand poserez mes 20 questions pièges à un musulman.







INTRODUCTION

Pratiquement tous les jours, on entend parler de terroristes musulmans qui massacrent des innocents en hurlant Allah est le plus Grand, et qui récitent des versets du Coran pour se justifier. Ces attaques sont commises au nom de l'islam et exposent sa véritable nature. À cause de cela, les musulmans sont aujourd'hui les personnes les plus haïes au monde. Le Gouvernement, les médias et les musulmans eux-mêmes bien sûr, continuent la politique de l'autruche en essayant de nous faire croire que la violence islamique n'a rien à voir avec l'islam parce que, disent-ils, c'est une religion pacifique.

L'insistance des autorités à essayer de nous convaincre que le terrorisme islamique n'est pas islamique est inquiétante. Toutes les excuses sont bonnes: que ce n'est pas du terrorisme, mais de la violence sur le lieu de travail, que les terroristes qui ont piraté l'Islam, ou alors que les terroristes ont mal-interprété le Coran. Ils ont même rajouté récemment une autre cause: que les terroristes sont atteints de maladies mentales! Il n'y a que les socialistes corrompus et autres humanistes pour refuser d'admettre que les terroristes ne font qu'appliquer le Coran.

Les gens qui ne sont ni musulmans ni experts en islam et qui n'ont pas lu le Coran peuvent être facilement trompés par la désinformation rampante à travers les médias.

Les musulmans sont sur la défensive et les institutions islamiques publient des communiqués pour se distancer du terrorisme islamique. Ces déclarations sont conçues uniquement pour tromper le public, et certainement pas pour dissuader les terroristes islamiques. En même temps, les musulmans accusent ceux qui critiquent l'Islam d'être raciste et islamophobe.

Il n'y a pas un seul musulman pour corriger les islamistes et leur expliquer comment ne pas mal-interpréter le Coran, pas un n'essaie de contredire les versets du Coran récités par les terroristes de l'ISIS ou par les auteurs d'attentats suicides. Pas un imam ne publie une fatwa interdisant les attaques terroristes. Les apologistes de l'islam et les politiciens ne font que répéter certains versets pacifiques du Coran qui ont en fait été abrogés depuis longtemps ou annulés par les versets prônant la violence.

Cette insistance à nous rabâcher que l'islam est pacifique conduit à L'ISLAMOPOLOGIE: l'effort sans relâche à matraquer l'opinion publique avec des excuses telles que l'islam n'a rien à voir avec la violence islamique. Dès qu'il y a une attaque terroriste, la réaction des autorités est d'éviter à tout prix d'associer les auteurs avec l'Islam. Quand l'origine musulmane des terroristes ne peut plus être cachée, les médias et le gouvernement essaient de dissocier leurs motifs de l'islam. Il y a en fait plus d'efforts à combattre les réactions négatives populaires aux attaques islamiques qu'il n'y a d'efforts pour combattre les origines de ces attaques islamiques. Le Gouvernement craint plus les Français anti islamiques que les islamistes anti-Français.

L'islamopologie non seulement défend l'islam mais attaque toutes critiques de l'islam. L'islamopologie cherche à apaiser les musulmans tout en essayant de créer un sentiment de culpabilité chez les non-musulmans. Comme si, quelque part c'était de notre faute si les pauvres musulmans sont violents. L'islamopologie joue la carte de la victime en faveur des musulmans, même après qu'un musulman ait commis un massacre les médias rejettent la faute sur quelqu'un d'autre.

Les médias utilisent d'autres mots pour cacher l'origine islamique de la violence islamique. Des mots tels que: islam modéré: pour séparer les musulmans des musulmans violents; islamophobie: pour culpabiliser toute critique de l'islam; islam radical: comme quoi les terroristes sont des radicaux et non pas des musulmans; bande de jeunes au lieu de musulmans de seconde génération d'immigrés; Asiatiques au lieu de terroristes arabes; combattant de la liberté au lieu de terroriste; rebelle au lieu de terroriste; militant au lieu d'islamiste; extrémiste au lieu de musulman radical. Tous ces jolis mots ne sont en fait même pas utilisés dans les pays musulmans, seulement chez nous, dans les pays démocratiques. Ne vous faites pas manipuler, l'islam est l'islam, il n'y a pas de variantes.

Les islamopologistes vont même plus loin, jusqu'à demander à ce que les gens, les citoyens, soient désarmés pour qu'ils ne soient plus capables de se défendre contre des terroristes armés.

L'islam commande la violence contre les non-croyants, l'islamopologie excuse la violence des musulmans contre les non-croyants.

Les non-musulmans qui ne sont pas experts en islam et qui n'ont pas lu le coran sont trompés par les messages contradictoires des médias. Les musulmans sont sur la défensive et les institutions islamiques publient des déclarations pour tromper les pays démocratiques, et non pas pour dissuader les musulmans de commettre des actes de terrorisme. En même temps, les islamopologistes traitent quiconque critiquant l'islam d'être islamophobe.

Alors que les musulmans rejettent le terrorisme islamique sur une mauvaise interprétation de l'islam, ils ne font rien pour expliquer point par point comment les versets ou sourates sont mal interprétés. Le gouvernement et les islamopologistes citent bien des versets tolérant pour tenter de prouver que l'islam n'est pas violent, mais en fait, ces versets tolérants ont été abrogés il y a bien longtemps par les nombreux versets violents. Les musulmans le savent très bien et ils nous mentent.

Mais comment pourriez-vous savoir quelle sourate est valable et quelle sourate ne l'est pas si vous ne connaissez pas le Coran. Quelle est la part de propagande et de désinformation? Qu'est-ce qui est islamique et qu'est-ce qui ne l'est pas. Y a-t-il un islam modéré, y a-t-il un problème avec l'islam?

Autant de questions auxquelles je réponds dans cette synthèse de 30 pages avec 20 questions à retourner aux musulmans et leurs défenseurs pour les contredire et les remettre à leur place avec leurs mensonges.

J'écris islam avec un i minuscule au lieu d'une majuscule de la même manière que j'écris communisme et nazisme avec une minuscule, car l'islam est une idéologie, une idéologie prétendant être une religion ne justifie pas d'être écrit avec une majuscule.











ISLAM

Islam est une religion monothéiste et Abrahamique articulée dans le Coran. Les musulmans croient que Allah (Dieu en arabe) est un, et que le seul but de leur existence est de prier Allah. Les musulmans croient aussi que l'islam est la religion finale, ultime, universelle et parfaite. La conclusion des religions qui furent révélées auparavant aux prophètes Adam, Noah, Abraham, Moise et Jésus. Mahomet étant le dernier prophète. Les musulmans et leurs défenseurs prétendent avec acharnement que l'islam est une religion de paix, de tolérance et de fraternité.

Ce que vous pouvez contredire:

Islam n'est pas une religion, c'est une idéologie autocratique, politique et sociale intrinsèquement violente prétextant d'être une religion. Le but de l'islam est de dominer le monde entier. Islam se traduit par soumission. Il n'y a pas de liberté de penser ou de liberté de faire quoi que ce soit. Toutes les actions humaines imaginables sont régies par l'islam. Depuis son réveil jusqu'au coucher, tout ce que fait un musulman est réglé par l'islam.

Les islamopologistes disent que l'islam et la Chrétienté vénèrent le même dieu, que Allah et Dieu représentent le même créateur. C'est totalement faux et les musulmans eux-mêmes vous le diront! Argument irréfutable: Allah n'a pas de fils, alors que Dieu a pour fils Jésus.







MUSULMAN

Un musulman est un adepte de l'islam.

Les musulmans et leurs partisans prétendent que les terroristes se sont approprié l'islam, et que les islamistes sont des extrémistes. Pour se dissocier des terroristes islamiques, les musulmans ont inventé le nom: islam modéré.

Ce que vous pouvez contredire:

Il n'y a pas d'islam violent ou d'islam modéré. Islam est-ce qu'il est, unique est basé sur le Coran. Il n'y a qu'un prophète, qu'un seul Coran, qu'un seul Mahomet dont l'exemple est a suivre. Un musulman radical lit le même Coran qu'un musulman traditionnel. Un musulman radical fut d'abord un musulman modéré. La différence entre un radical et un modéré est dans l'application de l'islam. Le Coran ordonne de tuer les non-croyants, le modéré ignore l'appel alors que le radical le suit à la lettre. Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais pratiquement tous les terroristes sont musulmans. Étant donné qu'il n'est pas possible de savoir à l'avance quel musulman va se mettre à tuer des gens, et quel musulman ne commettra pas d'attentats, tous les musulmans devraient être considérés comme une menace. D'autre part, un musulman place toujours sa religion avant sa nationalité, en conséquence, ils ne peuvent être considérés comme des citoyens loyaux.







LE CORAN:

Le Coran est considéré par les musulmans comme la parole divine d'Allah. Il est universel, éternel et parfait. Il fut révélé à Mahomet par l'ange Gabriel tout au long d'une période qui dura 20 ans. Il est facile de vérifier qu'en fait la majorité des musulmans n'ont même pas lu le Coran dans son intégralité. Avant de commencer une discussion avec un musulman demandez-lui s'il a lu le Coran. Rappelez-lui bien que d'écouter des sermons sélectionnés tous les vendredis à la mosquée, ne reviens pas à la même chose que de lire le Coran.

La Sunna vient après le Coran et est composée de hadiths. Ce sont des principes de gouvernance personnelle et collective édictés par les actes et paroles de Mahomet. C'est un recueil de paroles et d'actions attribuées au prophète. La sunna avec le Coran est à la base de la charia. La sunna a été écrite bien après la mort de Mahomet et à partir de citations qui ont été rapportées par ses fidèles.

Islam est une idéologie totalitaire, et par voie de fait, n'accepte pas la critique ou même une mise en question. Les musulmans veulent taire les critiques parce qu'ils n'ont aucune défense contre leurs arguments.

Mal en soit, l'islam ne peut être reformé. En fait, l'islam est en train d'être reformé, maintenant, et pour le pire: par les militants de l'ISIS comme il était pratiqué il y a 1,400 ans.

Le Coran averti qu'il est interdit de suivre certains passages et d'en ignorer d'autres (sourate 2:85). Le Coran ne peut être altéré, changé ou remplacé. Mais il peut être rejeté. Étant donné que le Coran appel au meurtre et à la discrimination, quiconque le publiant, le promouvant, ou le distribuant devrait être poursuivi pour incitation au meurtre et la haine. La liberté d'expression ne couvre pas les délits qui incitent à la violence.

Islam est la parole de Dieu ou elle ne l'est pas. Si elle l'est, il nous faut l'accepter et ne pas nous plaindre quand les musulmans exécutent les non-croyants, parce que c'est ce que le Coran ordonne. Si l'islam est une imposture, il nous faut la combattre jusqu'à extinction.



CHARIA:

La Charia est la loi islamique. L'obéissance à la charia est l'une des caractéristiques de la confession islamique.

La charia légifère les aspects laïcs aussi bien que les sujets personnels. En fait, il n'y a rien dans la vie d'un musulman qui ne soit pas réglementé par la charia.

Jurisprudence laïque:

Lois économiques, héritages, code pénal, code matrimonial. Esclavage, code militaire, code de procédure judiciaire, code civil.


Jurisprudence religieuse:

Prière et culte, apostasie, djihad, blasphème, statut des non-musulmans, code matrimonial, abattage rituel,

Et enfin, la jurisprudence du “de quoi je me mêle?”:

Lois diététiques, rapports sexuels, code vestimentaire, hygiène et toilette, règles pour aller aux toilettes, règles pour se moucher le nez, code du comportement, et tout ce qui touche aux activités humaines de jour comme de nuit.

La charia ne fait généralement pas recours à des avocats, il n'y a pas de jurés, les procès sont dirigés uniquement par un juge, parfois 3.

Il n'y a pas d'audience préliminaire, pas de contre-interrogatoire des témoins. Les verdicts n'établissent pas de précédents et les décisions sont laissées au libre arbitre des juges. Il n'y a pas de statuts juridiques codifiés comme notre code pénal.

Les règles qui régissent les preuves favorisent les témoignages verbaux. Les femmes doivent montrer 4 témoins pour prouver un viol, ce qui ne les empêche pas d'être condamnées pour sexe illégal de toute manière. Le viol en tant que tel n'existe pas dans la charia. Le sexe est soit légal (entre époux) , ou illégal (en dehors du mariage). Les procédures médico-légales sont une plaisanterie (empreintes digitales, balistiques, tests sanguins, ADN etc...). Les preuves circonstancielles sont habituellement rejetées en faveur de témoins oculaires, une pratique qui peut entraîner des difficultés majeures dans les cas de viols.

Dans les cas de conflits entre musulmans et non-musulmans, les contrats et autres promesses écrites ne valent même pas le papier sur lequel ils ont été imprimés.

- La consommation d'alcool et les paris sont punissables de coups de fouet.

- Les maris ont le droit de battre leurs femmes.

- Les voleurs se voient leurs mains et pieds tranchés.

- Les rapports sexuels hors mariages sont sanctionnés par le fouet ou la prison, y compris pour viol.

- L'adultère est punissable de mort.

- L'homosexualité est punissable de mort.

- Critiquer Mahomet, le Coran ou la charia est un blasphème et punissable de mort .

- L'apostasie est punissable de mort.

La charia est la loi d'Allah, tout le reste est pêché. Les érudits islamiques disent que la charia est parfaite, universelle et éternelle. Il est du devoir de chaque musulman d'obéir aux lois d'Allah. La charia n'est pas à interpréter, de même qu'elle ne peut être changée.

En Occident, la charia n'est pas appliquée, ce qui pose un problème de conscience aux musulmans qui refusent de suivre les lois humaines au lieu de la loi divine.



CHARIA RAMPANTE.

La charia rampante est une méthode consistant à faire avancer subrepticement la charia dans les institutions occidentales. Tout d'abord en l'incluant dans les lois locales jusqu'à atteindre un point de non-retour pour éventuellement les remplacer.

Les musulmans dans les pays occidentaux essayent d'incorporer la charia dans le Code pénal ou au moins de l'influencer.

Les musulmans croient que les lois des Occidentaux sont temporaires, limitées et vouées à disparaître.





MAHOMET

Mahomet est considéré dans l'islam comme le dernier prophète envoyé par Dieu pour guider l'humanité sur le droit chemin. (Coran 48:29). Il établit l'islam comme la seule et unique religion. Né en 570 dans une famille respectable de la Mecque, Mahomet reçu l'épithète “le loyal” il est dit qu'il reçut sa première révélation dans une grotte du mont Hira à l'âge de 40 ans en l'an 610. Ce fut le début des révélations du Coran qu'il reçut jusqu'à la fin de sa vie à l'âge de 62 ans. Les musulmans croient que Dieu ordonna Mahomet de prêcher l'unicité de Dieu. C'était un leader et un chef militaire.

Les musulmans considèrent Mahomet comme le plus grand exemple moral qu'il soit. Un homme que tout le monde devrait imiter. Les faits démontrent au contraire qu'il était loin d'être d'une moralité exemplaire et qu'il n'y a aucune raison de croire qu'il fut l'envoyé de Dieu. Il justifia ses actions par des révélations qui lui furent envoyées à point nommé et comme par hasard. Par exemple, alors que ses hommes prenaient ville après ville et qu'ils capturaient les femmes pour les vendre comme esclaves, ils étaient en manque sexuel et tentés. Mahomet reçut alors, comme par enchantement, la révélation divine autorisant les hommes à violer leurs prisonnières. (4:24;23:1-6; 33:50; 70:22-30).

Mahomet lui-même n'était pas très loin derrière pour s'adonner à cette débauche de sauvagerie. D'autre part, les preuves qu'il eut des rapports sexuels avec une fillette de 9 ans sont simplement trop nombreuses pour être écartées.

Mahomet avait néanmoins des qualités. On sait qu'il était courageux et que durant sa vie, il a même aidé la veuve et l'orphelin, probablement ceux des hommes qu'il avait tués. Il a parfois été miséricordieux bien que le reste du temps il fut un guerrier redoutable. Il a attaqué des villes entières, massacrant des hommes désarmés, décapité ses prisonniers, violé leurs femmes pour les vendre comme esclaves, et le tout au nom d'Allah. Ses successeurs, les soi-disant califes firent la même chose. Mais c'était à l'époque. Il n'y a aucune raison d'imiter un tel homme 1,400 plus tard. Il faut au contraire rejeter son exemple et condamner ceux qui veulent copier son comportement au nom de la religion. Il est vil de considérer aujourd'hui Mahomet comme un exemple parfait de moralité. Et pourtant, c'est ce que font les Wahhabis Saoudiens, les Iraniens et les terroristes de l'ISIS. ISIS est la réelle incarnation de la réforme islamique.




Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-16 show above.)