include_once("common_lab_header.php");
Excerpt for Retournez à l'évangile de l'eau et de l'esprit by , available in its entirety at Smashwords

CE LIVRE CHANGERA VOTRE VIE


Dans mon premier livre, [ETES VOUS VRAIMENT NE DE NOUVEAU D’EAU ET D’ESPRIT?], J’ai attesté l’évangile d’eau et d’esprit selon la Bible.


On peut dire que ce livre est la suite du premier, et j’ai essayer de fouiller profondément la vérité d’être né de nouveau à la manière de l’intention de Dieu.


En comparant l’évangile d’être né de nouveau d’eau et d’esprit avec le faux évangile qui est la plupart d’aujourd’hui, j’ai fais de mon mieux pour vous aider à comprendre le vrai évangile. Surtout, j’ai essayer de vous faire voir que l’actuel théologie a fait plonger beaucoup de gens dans la fausseté et que cela leur a fait perdre la vue du vrai évangile.


Maintenant retournons tous au merveilleu monde béni de l’évangile d’eau et d’esprit dont Dieu nous a donné.





Retournez à l’évangile de l’eau et de l’esprit


Smashwords Edition

Droits d'auteur 2005 by The New Life Mission


Tous droits réservés.

Aucune partie de cette publication ne doit être reproduite, stockée, ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit (électronique, mécanique, photocopie, enregistrement, ou autre) sans la permission écrite de l'éditeur et des propriétaires des droits d'auteur.


Les citations sont tirées de la Bible Louis Second Révisée

ISBN 978-89-282-1142-5




REMERCIEMENTS


Je remercie Dieu de nous avoir permis de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à travers l’église de Dieu en ces temps obscurs. Lorsque nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit à toutes les âmes du monde par le biais de ce livre, je suis sûr que Le Seigneur nous bénit de leur permettre de connaître la nouvelle naissance.


Je remercie de nouveau le Seigneur de nous avoir fourni les hommes de bonne volonté et les capacités nécessaires à l'accomplissement de l'œuvre de Dieu. J'aimerais vous dire combien je suis sensible à la gentillesse de M. David qui a effectué la traduction, de Sœur Sangmin Lee qui s'est chargée de l'édition, du Pasteur John K. Shin et de toutes les bonnes âmes de l'évangile qui ont aidé à la publication de cet ouvrage.


Ce livre, qui fait suite à mon premier ouvrage, permet de découvrir de façon plus approfondie l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ainsi que l’origine et la réalité de l’évangile erroné. J’espère que cela vous aidera à retourner au véritable évangile de l’eau et de l’Esprit, et je prie pour cela.


Je prie Dieu pour que toutes les âmes de ce monde croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et naissent de nouveau.


PAUL C. JONG





PRÉFACE



LE CHRISTIANISME A PERDU SA LUMIÈRE


Nous sommes dans une ère où les âmes sont en peine et en grande souffrance. Toutes ces peines spirituelles émanent de la pauvreté spirituelle de l’humanité. Il est dit dans la Bible, qu’au temps de Noé la méchanceté était grande sur terre parce que : “les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ce fut parmi elles qu’ils choisirent leurs femmes” (Genèse 6:2).


Lorsque les enfants de Dieu, ceux qui ont connu la nouvelle naissance par la parole de la vérité, méconnaissent la vérité et l’intégralité de l’évangile, ou ont dans leurs cœurs des paroles de pseudos-chrétiens maquillant la vérité par des pensées humaines, des églises pseudos-évangéliques naissent en quantité. Dieu a dit : “Mon Esprit ne restera pas toujours dans l’homme, car celui-ci n’est que chair” (Genèse 6:3).


Jésus a appelé les disciples ayant connu la nouvelle naissance “les lumières du monde” parce qu’ils ont reçu la lumière de la vie que seul Jésus peut donner. Cependant, les chrétiens d’aujourd’hui n’ont pas cette lumière de la vie. La lumière brille toujours dans l’obscurité, mais l’obscurité refuse de la recevoir.


Par conséquent, le Christianisme n’est plus qu’une simple religion. Même s’il y a plus de chrétiens qu’auparavant, ils ne sont pas tous sauvés. Ils étudient toujours la Bible, mais ne parviennent pas à la connaissance de la vérité et se vautrent dans le bourbier d’une vie hypocrite du point de vue religieux, tandis que leurs cœurs errent dans l’ignorance et le chaos. La plupart des chrétiens ignorent comment naître de nouveau et quel est le sens de cette bénédiction.


Tous ces efforts vains sont issus d’erreurs théologiques. Dans l’histoire du Christianisme, nombre de chefs religieux ont traduit et systématisé la parole de Dieu selon les pensées de leur chair.


Ils ont divisé le Christianisme en plusieurs confessions, augmenté le nombre de leurs fidèles et régné grâce au système régimentaire de leurs différentes églises. Ils ont justifié leurs faux enseignements par la théologie et ont formé leurs disciples à partir d’un système séculaire et populaire qu’on appelle la doctrine théologique.


Finalement, personne ne peut être racheté de ses péchés par le biais du Christianisme religieux, et nous ne pouvons que souffrir et nous lamenter sous le poids insupportable des péchés. Ceux qui ont l’aspect extérieur de la piété en renient la puissance (2 Timothée 3:5). Comme ils semblent consacrés vus de l’extérieur!


Cependant, le Christianisme actuel est “plein de rapine et de méchanceté” (Matthieu 23:25). Cela à cause du diable qui a semé la graine de la tromperie. Le Christianisme hérétique se maquille d’orthodoxie. Il s’oppose à la vérité de la parole de la vie.



DÉFINITION BIBLIQUE DE L’HÉRÉSIE ET SON ORIGINE


Les hérétiques de l’Église Chrétienne sont ceux qui croient en Jésus en tant que leur Sauveur mais pas selon les paroles de vérité de l’évangile. Ils donnent crédit aux mensonges du diable, n’ont pas été rachetés de leurs transgressions, et sont pris au piège de leur propre culpabilité. Le véritable évangile est “l’évangile de l’eau et de l’esprit.” Ceux qui n’ont pas “foi en la nouvelle naissance du salut de l’eau et de l’Esprit” sont des hérétiques aux yeux de Dieu.


Le véritable évangile atteste que Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, est venu en ce monde en homme incarné et a été baptisé au Jourdain par Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité. Il a pris tous les péchés du monde à Son compte, les a portés sur la Croix et a été crucifié pour sauver l’humanité entière de ses péchés et du jugement dernier.


On peut lire dans la Bible : “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle” (Jean  3:16). La volonté de Dieu est que nous croyions réellement en le fait que Jésus Christ a lavé tous les péchés de l’humanité par Son baptême et par Son sang sur la Croix afin de faire de nous les enfants de Dieu.


Cependant, aujourd’hui, la plupart des Chrétiens croient pouvoir être sauvés en ne croyant qu’en la Croix de Jésus, en ne tenant pas compte de Son baptême. Ils prétendent que tous les péchés ont été lavés par le Fils de Dieu, Jésus, lorsqu’Il a versé Son sang et est mort sur la Croix. Il s’agit là d’un évangile erroné, bien éloigné du véritable évangile qui permet de naître de nouveau de l’eau et de l’Esprit. Le Christianisme, caressé dans le sens de l’erreur théologique, est donc devenu hérétique.


Le diable a saisi l’occasion, tandis qu’Adam croyait à ses mensonges et s’est éloigné de la parole de Dieu, d’attirer l’humanité dans l’évangile erroné, loin de la vie véritable. Satan a maintenu longtemps l’homme dans le bourbier du mensonge et de l’évangile erroné, le condamnant ainsi à la destruction, au péché et à la mort. De la même manière, le diable tente toujours de faire accepter son mensonge en tant que vérité, de pousser l’humanité dans l’hérésie, de l’y maintenir et ne permet pas qu’elle connaisse la vérité.


Cela ressemble aux actes coupables de Jéroboam, premier roi du royaume du Nord d’Israël. Il craignait que son peuple ne retourne au royaume du Sud, où se trouvait le temple, alors il a métamorphosé le système sacrificiel que Dieu avait offert aux Israélites pour leur rédemption.


Il a fabriqué des veaux d’or et a demandé à son peuple de les adorer, faisant du Christianisme une religion hérétique. Il a fixé des jours de fêtes pour les Israélites, des jours qu’il a établis lui-même, comme la fête qui se célébrait en Juda. Il a également nommé des sacrificateurs qui n’étaient pas fils de Lévi, détournant ainsi tout son peuple du véritable rituel des expiations. Le Christianisme s’est donc métamorphosé et est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Une chose lamentable.


Jésus ne nous a-t-Il réellement sauvés que par Son sang sur la Croix? Si quelqu’un ne croit qu’en la crucifixion, ses péchés peuvent-ils être lavés? Non. Les disciples de Jésus n’ont jamais dit que le sang de Jésus représentait la totalité de l’évangile. Jean a attesté qu’il avait vu et touché Jésus Christ, la parole de vie, la véritable lumière. Il a attesté que Jésus Christ était venu “de l’eau et du sang.”


Jésus Christ est venu en ce monde pour servir d’offrande au péché de toute l’humanité, et pour ce faire, il s’est fait baptiser au Jourdain par Jean-Baptiste et a pris à Son compte tous les péchés des hommes. Ensuite, Il en a payé le salaire par Son sang sur la Croix. Ceci est le véritable évangile. La Bible dit que Jésus “est venu non seulement par l’eau, mais par l’eau et par le sang,”, que l’Esprit témoigne du fait que Jésus est Dieu, et que ces trois éléments, “l’Esprit, l’eau et le sang sont d’accord” (1 Jean 5:6-8). Seuls ceux qui partagent la foi de Jean détiennent la foi véritable qui peut sauver l’humanité.



VENEZ DONC ET PLAIDONS


En ayant foi en un seul de ces trois éléments, peut-on encore être sauvé? Non. L’Esprit, l’eau et le sang ne font qu’un. Aucun élément pris séparément ne peut symboliser l’évangile dans son intégralité et il est impossible d’être exempt de péchés si l’on en omet ne serait-ce qu’un seul. Si les hommes ne croient pas en le baptême de Jésus par lequel tous leurs péchés Lui ont été transférés, peuvent-ils être exempts de péchés?


Dieu nous appelle : “Venez donc et plaidons’ dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils deviendront comme de la laine. Si vous vous décidez pour l’obéissance, vous mangerez les meilleures productions du pays ; mais si vous refusez, si vous êtes rebelles, vous serez dévorés par l’épée, car la bouche de l’Éternel a parlé” (Isaïe 1:18-20).


À présent, plaidons ensemble la parole écrite de Dieu. Son Fils, Jésus Christ, n’a-t-Il pas ôté tous nos péchés? Comment s’y est-Il pris? Jésus Christ, qui est Dieu, est venu en homme incarné et a ôté tous nos péchés par Son baptême et par Sa mort sur la Croix.


À ceux qui obéissent volontiers à la parole de vérité, Dieu promet la grâce du millénium et la vie éternelle au royaume des cieux. Mais ceux qui refusent d’accepter Son amour et Son salut, ou qui ne viennent pas vers Lui avec foi, seront jugés et jetés à jamais dans les flammes de l’enfer.


Alors, pour nous tenir éloignés des tentations et de la condamnation de l’hérésie, en ces temps malheureux, nous devons suivre le véritable évangile. Nous pouvons vaincre les mensonges du diable et les souillures de ce monde si nous tenons compte de la parole de vérité, si nous y croyons de tout notre cœur, et si nous confessons que nous sommes nés de nouveau de l’eau et de l’Esprit. Jésus a dit : “Si vous vous attachez à mes paroles, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres” (Jean 8:31-32). Ce n’est qu’après avoir connu la nouvelle naissance “de l’eau et de l’Esprit,” que nous pouvons être sauvés, comme le reste de l’humanité, et être libérés de tous les péchés, du chaos et du néant qui nous habite.


Quand la véritable lumière luit, l’obscurité s’éloigne. La lumière et l’obscurité ne peuvent coexister. Même si vous vous trouvez dans une obscurité profonde, même si vous connaissez le chaos et le néant, dès lors que vous recevrez dans votre cœur “l’évangile de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit”, vous serez emplis de la lumière de vérité. “Car Dieu qui a dit : la lumière brillera du sein des ténèbres! a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ” (2 Corinthiens 4:6).



RETOURNONS À “L’ÉVANGILE DE L’EAU ET DE L’ESPRIT”


Il était question dans mon livre précédent “Êtes-vous vraiment né de nouveau d’eau et d’Esprit?” de l’évangile tel qu’il est écrit dans la Bible. Ce livre, qui en est la suite, revient sur le véritable évangile en le comparant à ceux qui sont erronés et qui se multiplient un peu partout aujourd’hui. Ce faisant, j’espère tenir les véritables chrétiens éloignés de la tromperie des théories théologiques, et les amener vers la profonde vérité de “l’évangile de l’eau et du sang” qui se trouve dans la Bible. En vous documentant sur les racines historiques, la réalité de l’évangile erroné et les enseignements hérétiques qui vont à l’encontre de la vérité de Dieu, j’espère vous amener à mieux connaître l’évangile de la vérité.


Mes amis, serviteurs de Dieu et moi-même voulons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’à la fin des temps, lorsque Jésus reviendra. Nous nous emploierons donc à publier davantage de livres spirituels en français, traitant de ce sujet sous plusieurs angles.


Le salut pour le péché a déjà été accompli. La porte des cieux est à présent ouverte. Quiconque accepte la parole de la vérité, confirme ce qui est dit dans la Bible et croit en “l’évangile de l’eau et de l’Esprit” se protége de l’évangile falsifié du diable et se sauve de tous ses péchés. Il reçoit la grâce de Dieu et a accès au royaume des cieux. Comme le peuple d’Israël, conduit par Moïse, a été délivré de l’esclavage en Égypte, j’espère que vous lirez ces deux livres et que vous aurez foi en la parole du salut afin de devenir un enfant de Dieu. Je prie pour cela.


Le Seigneur nous appelle vraiment lorsqu’Il dit : “O vous tous qui avez soif, venez vers les eaux, même celui qui n’a point d’argent! Venez, achetez et manger, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!” (Isaïe 55:1). Retournons à “l’évangile de l’eau et de l’Esprit!” Évitons le prochain jugement de Dieu et accédons au monde de Sa grâce et des merveilleuses bénédictions.




TABLE DES MATIÈRES


1. La Signification de l’Evangile Originel de la Nouvelle Naissance (Jean 3:1-6)

2. Le Pseudo et l’Hérésie dans le Christianisme (Isaïe 28:13-14)

3. La Véritable Circoncision Spirituelle (Exode 12:43-49)

4. Comment Faire une Confession des Péchés dans les Règles? (1 Jean 1:9)

5. L’Erreur de la Théorie de la Prédestination et de l’Élection Divine (Romains 8:28-30)

6. Évolution du Sacerdoce (Hébreux 7:1-28)

7. Le Baptême de Jésus est un Processus Indispensable à la Rédemption (Matthieu 3:13-17)

8. Accomplissons la Volonté du Père avec Foi (Matthieu 7:21-23)




SERMON 1


La Signification

de l’Évangile Originel

de la Nouvelle Naissance




La Signification

de l’Evangile Originel

de la Nouvelle Naissance


< Jean 3:1-6 >

Mais il y avait parmi les Pharisiens un chef des Juifs, nommé Nicodème ; Il vint de nuit auprès de Jésus et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de la part de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui. Jésus répondit : En vérité, en vérité je te le dis, si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus lui répondit : En vérité, en vérité je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né d’Esprit est esprit.”



LE SENS DE LA NOUVELLE NAISSANCE SELON LA BIBLE


Dans le monde, nombre de gens désirent naître de nouveau en Jésus. Mais d’abord je tiens à vous dire que naître de nouveau n’est pas une chose que l’on puisse accomplir seul, en d’autres termes, on ne peut y parvenir par nos propres moyens.


Le fait de naître de nouveau

engendre-t-il une émotion ou

un changement physique

Non. La nouvelle naissance est liée

à un changement spirituel.

Pour un pécheur, naître de nouveau signifie

devenir exempt de péchés.


La plupart des Chrétiens se font une idée fausse. Ils pensent naître de nouveau parce qu’ils construisent d’innombrables d’églises, parce que certains se consacrent, en tant que missionnaires, à prêcher le Christ aux peuples non-initiés dans des pays reculés, ou parce qu’ils refusent de se marier et dépensent toute leur énergie à faire ce qu’ils croient être l’œuvre de Dieu.


Et ce n’est pas tout. Il est aussi des gens qui font des dons importants à l’église, ou qui, peut-être balaient le couloir de l’église chaque jour. En tous cas, ils consacrent leur temps et leurs biens à l’église. Ils croient que tous leurs efforts leur permettront de remporter la couronne de vie. Ils pensent que Dieu reconnaîtra leurs efforts et leur permettra de naître de nouveau.


Le problème, c’est que nombre de gens dévoués désirent naître de nouveau. On en voit partout. Ils travaillent énormément, espérant qu’un jour Dieu les bénisse et leur permette de naître de nouveau. On les trouve dans les institutions religieuses, les séminaires et les hôpitaux. Quel dommage qu’ils ignorent la vérité de la nouvelle naissance!


À propos de leurs oeuvres, ils se disent : “Si j’agis de façon exemplaire, je naîtrai de nouveau.” Ils consacrent donc tous leurs efforts à ces oeuvres, croyant établir les choses nécessaires à la nouvelle naissance, et pensent : “Moi aussi, un jour je naîtrai de nouveau comme le pasteur Wesley!” Et lorsqu’ils lisent Jean 3:8, ils interprètent le verset comme si personne ne savait d’où vient ni où va la bénédiction de la nouvelle naissance.


Ils se contentent donc de travailler durement en espérant qu’un jour Jésus leur permette une nouvelle naissance. Beaucoup, également, pensent ainsi : “Si je continue comme ça, Jésus, un jour, me permettra de naître de nouveau. Je naîtrai de nouveau sans m’en rendre compte. Un matin, je me réveillerai né de nouveau et je saurai que je suis voué au paradis”. Comme leurs espoirs et leur foi sont vains!


Nous ne pouvons naître de nouveau de cette façon! Nous ne pouvons naître de nouveau en nous tenant éloignés de l’alcool et des cigarettes, ou en allant à l’église avec assiduité. Comme Jésus l’a dit, nous devons “naître de nouveau d’eau et d’Esprit” pour accéder au royaume des cieux. Et pour Dieu, l’eau et l’Esprit sont les seules conditions à la nouvelle naissance.


Avant de naître de nouveau de l’eau et de l’Esprit, les efforts pour devenir des justes aux yeux de Jésus ne servent à rien. On ne peut naître de nouveau par l’offrande, les dons ou la dévotion. On pense que, puisque seul Dieu sait qui est né de nouveau, on ne peut savoir si c’est le cas pour nous ou pas.


Il doit être pratique de penser ainsi, mais le fait de naître de nouveau n’est pas caché sous la table. On finit par le savoir soi-même, de même que les autres autour le sentiront.


Nous ne le sentons probablement pas physiquement, mais nous pouvons sans doute le sentir spirituellement. Les personnes ayant connu la véritable nouvelle naissance sont ces croyants qui sont nés de nouveau par la parole de Dieu, la parole de l’eau, du sang et de l’Esprit. Mais ceux qui n’ont pas connu la nouvelle naissance ne le comprendront pas, comme Nicodème.


Nous devons donc écouter la parole de vérité, la rédemption par le baptême et le sang de Jésus. En écoutant et connaissant la parole de Dieu, nous trouverons la vérité à ce sujet. Il est donc très important d’ouvrir son cœur et d’écouter attentivement.


Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de quiconque est né de l’Esprit” (Jean 3:8).


Si une personne n’ayant pas connu la nouvelle naissance lit ce passage, elle pensera : “Jésus dit que je ne peux savoir quand je suis né! Personne ne le sait!” Et cette pensée lui fera du bien. Mais ce n’est pas la vérité. On ne peut savoir d’où vient le vent ni où il va mais Dieu le sait.


Parfois, même parmi les personnes ayant connu la nouvelle naissance, il en existe qui ne le réalisent pas au début. On peut le comprendre. Mais dans le cœur de ces gens-là, vit l’évangile : la parole de la rédemption par le baptême et le sang de Jésus.


C’est le témoignage de la nouvelle renaissance. Celui qui entend l’évangile et se dit : “Mais alors je suis sans péché. J’ai été sauvé et suis né de nouveau.” Lorsqu’il y croit et garde l’évangile d’eau et d’Esprit dans son cœur, il devient un juste, un enfant de Dieu.


Certains peuvent s’entendre demander : “Êtes-vous né de nouveau?” À quoi ils répondront : “Pas encore.” “Alors, avez-vous été sauvé?” “Oui, je crois que j’ai été sauvé.” Mais il y a une contradiction, ne trouvez-vous pas? Il agit ainsi car il pense que, lorsque quelqu’un est né de nouveau, il doit également changer dans la chair.


Ce genre de personne pense que naître de nouveau apporte un changement radical dans le style de vie. Mais en réalité, il ne comprend pas l’évangile de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit.


Trop de gens ne comprennent pas la signification de la nouvelle naissance. C’est malheureux. Non seulement des laïcs, mais aussi la plupart des chefs religieux fonctionnent avec cette illusion. Le cœur de ceux qui sont nés de nouveau, comme nous, pleure pour ces gens.


Lorsque nous pensons ainsi, cela fait de la peine à Jésus, notre Dieu dans les cieux. Naissons tous de nouveau en croyant en l’évangile de la nouvelle naissance par le baptême de Jésus et par Son sang sur la Croix.


Naître de nouveau et être sauvé signifient la même chose. Mais beaucoup ne connaissent pas cette vérité. Naître de nouveau veut dire qu’on a été lavé de tous nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cela signifie devenir juste par la foi en le baptême de Jésus et en Son sacrifice sur la Croix.


Avant de naître de nouveau, l’homme est un pécheur, mais ensuite, il est exempt de péché tel un homme nouveau. Il devient un enfant de Dieu en croyant en l’évangile du salut.


Naître de nouveau signifie revêtir le vêtement du baptême de Jésus, mourir sur la Croix, et ressusciter avec Lui. Cela signifie qu’on est devenu un juste par la parole du baptême et par la Croix de Jésus.


Lorsque quelqu’un naît du ventre de sa mère, il est pécheur. Mais lorsqu’il entend le véritable évangile de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit, alors, il naît de nouveau et devient juste.


De l’extérieur rien n’est différent, mais de l’intérieur il est né de nouveau dans son esprit. Voilà ce que naître de nouveau signifie. Mais trop peu de gens connaissent cette vérité ; même pas une personne sur mille. Êtes-vous d’accord sur le fait que très peu de gens comprennent la véritable signification de la nouvelle naissance?


Ceux qui croient en le véritable évangile de l’eau et de l’Esprit et qui naissent de nouveau peuvent distinguer celui qui a connu une nouvelle naissance au milieu des Chrétiens ordinaires.



C’EST JÉSUS QUI CONTRÔLE LE VENT


Qui sait s’il est sauvé?

Seul celui qui a connu

une nouvelle naissance


Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de quiconque est né de l’Esprit.” Jésus parle à ceux qui n’ont pas connu la nouvelle naissance. Celui qui naît de nouveau sait ce que signifie naître de nouveau, mais Nicodème ne le savait pas. Dieu sait qui naît de nouveau, de même que ceux qui naissent de nouveau le savent.


Cependant, ceux qui ne sont pas nés de nouveau ignorent comment quelqu’un peut naître de nouveau, tout comme ils ignorent d’où vient et où va le vent.


Comprenez-vous cela? Qui déplace les vents? Dieu. Qui a créé le vent? Dieu dans les cieux. Qui contrôle le climat sur la terre, les cours du vent et de l’eau? Et qui donne le souffle de la vie aux êtres vivants? En d’autres termes, qui a créé toutes ces vies dans le monde et les fait fonctionner? Jésus Christ seul et personne d’autre. Et Jésus est Dieu.


Quand on ne connaît pas l’évangile de l’eau, du sang et de l’Esprit, on ne peut naître de nouveau et on ne peut éduquer spirituellement les autres. Jésus a dit qu’avant de naître de l’eau et de l’Esprit, on ne peut naître de nouveau.


Nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile puissant qui nous fait naître de nouveau. L’Esprit entre et reste dans le cœur de tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.


Jésus s’est fait baptiser pour ôter tous les péchés de l’humanité, et a versé son sang sur la Croix pour payer le prix de tous ces péchés. Il a fait pénétrer le salut de la nouvelle naissance dans le cœur de toute l’humanité. Lorsque l’on croit en cet évangile, l’Esprit entre dans nos âmes. C’est le salut de la nouvelle naissance. Lorsque l’on croit en le fait que tous nos péchés ont été lavés par le baptême de Jésus et par Son sang, on naît vraiment de nouveau.


Dans Genèse 1:2, il est écrit : “La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de labîme, mais lEsprit de Dieu planait au-dessus des eaux.” Il est dit que l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. L’Esprit de Dieu se déplace sur la surface de la terre.


Cela signifie que l’Esprit ne peut entrer dans le cœur des pécheurs. Le cœur de celui qui n’est pas né de nouveau est dans le chaos, il est noir de péchés. L’Esprit de Dieu ne peut donc pas habiter en son cœur.


Dieu a envoyé la lumière de Son évangile pour éclairer les cœurs des pécheurs. Dieu a dit : “Que la lumière soit,” et la lumière fut. Ensuite, et seulement ensuite, l’Esprit de Dieu peut résider dans le cœur de l’homme.


Dans le cœur de ceux qui sont nés de nouveau, dans celui de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vit l’Esprit de Dieu. Ils sont nés de nouveau car ils ont écouté et ont cru la parole du salut de l’eau et de l’Esprit!


Comment un homme peut-il naître de nouveau? Jésus L’explique à Nicodème, le Pharisien, lorsqu’il dit : “Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.” Nicodème a demandé : “Comment un homme peut-il naître de nouveau? Peut-on entrer de nouveau dans le ventre de notre mère et naître de nouveau?” Il a manifestement traduit cela littéralement et ne comprenait pas comment un homme pouvait naître de nouveau.


Alors, Jésus lui a dit : “Tu es docteur, et tu ne sais pas cela!” Jésus lui a dit que sans naître de nouveau de l’eau et de l’Esprit, il ne pouvait entrer dans le royaume des cieux, ni le voir. Jésus dit à Nicodème la vérité sur la nouvelle naissance.


Il est vrai que beaucoup de gens croient en Jésus sans avoir connu la nouvelle naissance. La plupart des Chrétiens, comme Nicodème, ne l’ont pas vraiment connue.


À l’époque, Nicodème était le chef spirituel d’Israël, un peu à l’image des chefs religieux actuels. En termes modernes, on pourrait le comparer à un membre du Congrès. C’était un maître religieux, un rabbi chez les Hébreux, il était un chef religieux chez les Juifs. C’était aussi un savant.


À l’époque, en Israël, il n’existait pas d’institution comparable à celle d’aujourd’hui, et tout le monde allait au temple ou à la synagogue pour apprendre les choses des “savants.” Ils étaient les maîtres du peuple. Comme aujourd’hui, existaient également nombre de pseudos-maîtres. Et ils dispensaient leur enseignement sans avoir connu la nouvelle naissance eux-mêmes.


De nos jours, trop de chefs religieux, officiels de l’église, prédicateurs, anciens et diacres n’ont pas connu la nouvelle naissance. Comme Nicodème, ils ne connaissent pas la vérité de la nouvelle naissance. Beaucoup pensent même qu’il est nécessaire de retourner dans le ventre de notre mère pour naître de nouveau. Ils savent qu’ils doivent naître de nouveau, mais ignorent comment.


Et à cause de leur ignorance, comme un aveugle touche l’éléphant pour percevoir de ses mains, leur connaissance se limite à leurs sentiments personnels et leurs expériences. Ils prêchent des valeurs mondaines à l’église. Et pour cette raison, beaucoup de gens prétendent être nés de nouveau.


Naître de nouveau n’a rien à voir avec nos bonnes actions. Nous naissons de nouveau en croyant en la parole de l’eau, du sang et de l’Esprit que Dieu nous a donnée. C’est l’évangile de Dieu qui nous change de pécheur en juste.


Jésus a dit : “Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?” En fait, les gens ne croient pas Jésus quand il dit la vérité, à savoir que l’expiation de tous nos péchés a été accomplie par Son baptême. Pourquoi ne le croient-ils pas? Ils ne croient pas que leur rédemption soit possible par le baptême de Jésus ni par Sa mort sur la Croix. C’est ce à quoi il pensait quand Il a dit que les gens ne le croiraient pas quand Il parlerait “de choses célestes.”


Pour nous laver de tous nos péchés, Jésus s’est fait baptiser par Jean-Baptiste et est mort sur la Croix, puis il est ressuscité pour paver la route aux pécheurs afin qu’ils naissent de nouveau.


Jésus a donc dit à Nicodème en citant l’Ancien Testament : “Personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même, que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle” (Jean 3:13-15). Quand Moïse a élevé le serpent dans le désert, c’est le Fils de l’homme qui a été élevé pour que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle.


Que voulait-il dire par ces mots : “Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même, que le Fils de l’homme soit élevé?” Il a pris ce passage de l’Ancien Testament pour illustrer comment Son baptême et Son sang apporteraient l’expiation de tous les péchés de l’homme.


Pour que Jésus meure sur la Croix, pour qu’Il soit élevé, Il devait d’abord prendre tous les péchés du monde à Son compte en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Étant donné que Jésus était exempt de péché, Il ne pouvait être crucifié. Pour qu’Il soit crucifié, Il devait être baptisé par Jean-Baptiste et prendre tous les péchés du monde à Son compte.


Ce n’est qu’en prenant nos péchés et en les payant de Son sang, qu’Il pouvait sauver la totalité des pécheurs de la condamnation. Jésus nous a donné le salut de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit.


Alors, ceux qui croient en Jésus en tant que leur Sauveur revêtent le vêtement de Son baptême, meurent avec Lui, et naissent de nouveau avec Lui. Plus tard, Nicodème a compris cela.



COMME LE SERPENT A-T-IL ÉTÉ ÉLEVÉ?


Pourquoi Jésus a-t-il été

crucifié?

Parce qu’Il a pris tous les péchés

par Son baptême


Connaissez-vous l’histoire de Moïse qui a élevé le serpent d’airain dans le désert? L’histoire est décrite dans les Nombres, chapitre 21. Il y est dit que les âmes des enfants d’Israël étaient découragées après l’exode d’Égypte. Et que cela leur a fait dire des choses à l’encontre de Dieu et de Moïse.


Du coup, le Seigneur a envoyé des serpents brûlants au peuple, ils sont entrés sous les tentes, ont mordu les gens et les ont tués. Lorsqu’ils ont été mordus, leurs corps ont transpiré et beaucoup sont morts.


Quand le peuple commença à mourir, Moïse, leur chef, pria Dieu : “Seigneur, je t’en prie, sauve-nous.” Dieu lui dit de fabriquer un serpent brûlant d’airain et de l’attacher à un poteau. Il dit que quiconque le regardera sera sauvé. Moïse fit comme Dieu avait dit et proclama la parole de Dieu au peuple.


Tous ceux qui ont cru en sa parole et qui ont regardé le serpent d’airain ont été guéris. De même, nous devons être soignés du poison que le diable nous a transmis. Le peuple d’Israël a écouté Moïse et a regardé le serpent d’airain sur le poteau, et a été guéri.


La révélation du serpent sur le poteau était la condamnation de tous les péchés commis par l’homme qui ont été transmis à Jésus Christ par le baptême et par Sa mort sur la Croix. Il les a tous pris à Son compte pour payer le salaire des péchés de tous les pécheurs du monde. Ainsi, Il a mis un terme au châtiment de nos péchés.


Jésus est venu dans le monde pour sauver tous les hommes destinés à mourir à cause “du venin du serpent,” la tentation de Satan. Pour payer le prix de tous nos péchés, Il devait se faire baptiser et mourir sur la Croix avant de ressusciter et de sauver ceux qui croient en Lui.


Comme les Israélites de l’Ancien Testament ont été guéris en regardant le serpent sur le poteau, aujourd’hui, ceux qui croient en Jésus et ont foi en le fait qu’Il a payé tous nos péchés par Son baptême et par Son sang, peuvent être sauvés et naître de nouveau.


Jésus a payé intégralement tous les péchés de l’humanité par Son baptême, reçu de Jean-Baptiste, au Jourdain, Sa mort sur la Croix, et Sa résurrection. Désormais, ceux qui croient en Lui sont bénis du salut de Sa grâce.


Personne nest monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel” (Jean 3:13). En compensation de nos péchés, Jésus a été baptisé et a versé son sang sur la Croix et Il nous a ouvert la porte des cieux : “Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi” a dit Jésus dans Jean 14:6.


Jésus a été baptisé et est mort crucifié sur la Croix pour nous ouvrir à tous la porte des cieux ; ceux qui croient en Son salut sont sauvés. Jésus a déjà payé le salaire de nos péchés, donc tous ceux qui croient en la vérité de l’eau, du sang et de l’Esprit peuvent entrer au royaume des cieux.


Jésus nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Naître de nouveau est possible en ayant foi en le baptême, en le sang de Jésus et en la connaissance qu’Il est Dieu.


Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même, que le Fils de l’homme soit élevé” (Jean 3:14). Que signifie cela? Pourquoi Jésus a-t-Il dû être crucifié? A-t-Il, comme nous, commis des péchés? Comme nous, est-Il faible? Comme nous, est-Il incomplet? Non, Il n’est rien de tout cela.


Alors, pourquoi a-t-Il dû être crucifié? Pour nous sauver et compenser nos péchés. Il a été baptisé et crucifié pour nous sauver de nos péchés.


Il s’agit là de la vérité du salut de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. Jésus offre une nouvelle vie à ceux qui croient en Son baptême et en Sa mort sur la Croix, qui sont la compensation de nos péchés



LA SIGNIFICATION DE L’EAU ET DE L’ESPRIT


Que représentent l’eau

et l’esprit?

L’eau représente le baptême de Jésus et

l’Esprit signifie qu’Il est Dieu


La Bible nous dit que si l’on croit en le baptême de Jésus et en Son sang sur la Croix, on peut naître de nouveau. Devenir un enfant de Dieu, naître de nouveau, sont des faits qui s’accomplissent par la parole écrite de Dieu, l’évangile de l’eau, du sang et de l’Esprit qui sont la compensation de nos péchés.


Selon la Bible, “l’eau” représente le baptême de Jésus (1 Pierre 3:21), et “l’Esprit” signifie que Jésus est Dieu. Cela est la vérité de la nouvelle naissance, le fait que Jésus est venu au monde de chair humaine pour payer nos péchés par Son baptême et par Son sang.


Il a pris tous nos péchés à Son compte par Son baptême et a payé le salaire du péché par Sa mort sur la Croix. En se faisant baptiser et en versant son sang sur la Croix, Il a sauvé tous ceux qui croient en Lui.


Nous devons reconnaître que le baptême et le sang de Jésus représentent notre salut et que celui-ci nous sauve de tous nos péchés. Seuls ceux qui sont nés de l’eau et de l’Esprit peuvent entrer au royaume des cieux. Jésus nous a sauvés par l’eau de Son baptême, Son sang et l’Esprit. Y croyez-vous?


Jésus est le souverain sacrificateur du ciel qui est descendu sur terre pour payer le prix de tous les péchés de l’humanité. Il a été baptisé, a versé son sang sur la Croix et est ressuscité. Ensuite, Il est devenu le Sauveur de tous ceux qui croient en Lui.


Jésus a dit dans Jean 10:7 : “Je suis la porte des brebis.” Jésus attend à la porte des cieux. Qui nous en ouvre la porte? Jésus Christ.


Il détourne la tête de ceux qui croient en Lui sans la connaissance de la vérité de Son salut. Il ne permet pas à ceux qui ne croient pas en Son baptême, en Son sang et en l’Esprit de naître de nouveau. Il détourne sa tête de tous ceux qui ne croient pas en Sa parole écrite, de ceux qui refusent d’accepter Sa sainteté, et qui ne Le reconnaissent pas en tant que Dieu.


Tous ceux qui refusent de croire en la vérité écrite attestant qu’Il est venu en ce le monde incarné, a été baptisé, et est mort sur la Croix pour compenser tous les péchés de l’humanité, ou qu’Il est mort sur la Croix pour recevoir le jugement de nos péchés, ou qu’Il est ressuscité trois jours après avoir été crucifié, seront repoussés par Lui et périront, comme il est écrit : “Car le salaire du péché, cest la mort.”


Mais ceux qui croient en la bénédiction de la rédemption par Son baptême et par le sang, ceux qui sont devenus saints dans leurs cœurs, sont autorisés à accéder au royaume des cieux. Tel est le véritable évangile de la nouvelle naissance, l’évangile qui vient à nous par l’eau, par le sang et par l’Esprit.


Le fait de naître de nouveau de l’eau et de l’Esprit s’appelle l’évangile céleste. Seuls ceux qui croient en le baptême et en le sang de Jésus peuvent naître de nouveau. Ceux qui croient en l’évangile de l’eau, du sang et de l’Esprit sont sans péché ; ils sont ceux qui naissent vraiment de nouveau.


Mais aujourd’hui, à l’image de Nicodème qui ne connaissait pas la vérité, la plupart des gens croient en Jésus sans connaître le véritable évangile. Quel homme de haut niveau était Nicodème! Il a entendu le véritable évangile de Jésus, et ensuite, lorsque Jésus a été crucifié, il est celui qui a enterré Son corps. À partir de ce moment-là, Nicodème y a cru tout à fait.


Aujourd’hui, trop de gens ignorent la vérité au sujet de l’eau et de l’Esprit de Jésus. De plus, beaucoup de personnes n’acceptent pas la vérité quand elles ont la chance d’accéder au véritable évangile. Cela est malheureux.


Jésus nous a donné la possibilité de naître de nouveau. Qu’est-ce qui nous permet de naître de nouveau? L’eau, le sang et l’Esprit. Jésus a ôté nos péchés lors de Son baptême. Il est mort sur la Croix et est ressuscité.


Il a donné à tous ceux qui croient en Lui la bénédiction de la nouvelle naissance. Jésus est le Sauveur qui permet de naître de nouveau à tous ceux qui croient en Lui. Priez pour croire à jamais en Jésus, celui qui a créé les cieux, la terre et tout ce qui se trouve entre les deux.


Jean 3:16 dit : “Que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.” Nous avons la vie éternelle en croyant en Jésus. Nous naissons de nouveau en croyant en l’eau et en l’Esprit. Il est vrai que si l’on croit en l’évangile du salut, en le baptême et en le sang de Jésus, et en le fait que Jésus est le Sauveur et Dieu, il est possible d’être sauvé.


Mais si l’on ne croit pas en cette vérité, on sera jeté dans l’enfer à jamais. C’est pourquoi Jésus a dit à Nicodème : “Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?”


Qu’a accompli Dieu pour nous? Le salut de Jésus nous a permis de naître de nouveau. Jésus nous a sauvés du monde, du diable et du péché de l’humanité. Pour sauver tous les pécheurs du jugement du péché, Il a ôté tous nos péchés par Son baptême, a été crucifié sur la Croix et est ressuscité.


Libre à nous de croire en ce salut ou pas. Le salut de la nouvelle naissance vient de la foi en le salut par le baptême et par le sang de Jésus.


Il est écrit que Dieu nous a réservé deux bénédictions. La première est la bénédiction générale, qui comprend toutes les choses de la nature, y compris le soleil et l’air. Elle est connue en tant que bénédiction générale parce qu’elle est accordée à tout le monde qu’on soit pécheur ou juste.


Alors, quelle est cette bénédiction spéciale? La bénédiction spéciale consiste à naître de nouveau de l’eau et de l’Esprit, elle est celle qui sauve les pécheurs de la mort causée par leurs péchés.



LA BÉNÉDICTION SPÉCIALE


Qu’est-ce que la bénédiction

spéciale de Dieu?

Le fait qu’Il nous fait naître de nouveau

par Son baptême, Sa crucifixion,

et Sa résurrection


Il est dit dans Jean 3:16 : “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin quequiconque croit en lui ne périsse pas, mais quil ait la vie éternelle.” Cela fait référence à la bénédiction spéciale de Dieu : Jésus est venu dans le monde en homme incarné, a effacé tous les péchés par Son baptême et a été crucifié pour nous. Telle est la bénédiction spéciale de Dieu, la vérité, le fait que nous ayons été sauvés de tous nos péchés.


Il est vrai que Jésus nous a sauvés et nous a changés de pécheurs en justes. Il est possible de recevoir la bénédiction spéciale de Dieu en croyant simplement à cette vérité. Y croyez-vous tous?


Votre foi est vaine si vous refusez cette bénédiction spéciale de Dieu même si vous avez mené une vie de fidèle.


Je prêche sans cesse et n’omets pas de prêcher cette croyance qui fait que le baptême de Jésus et Sa Croix sont la seule voie de la nouvelle naissance. Tous les livres de la Bible révèlent que la bénédiction de la nouvelle naissance par Jésus est “la bénédiction spéciale” dont nous parlons. Rien n’illustre mieux la bénédiction de Dieu que le salut des pécheurs par le baptême de Jésus et Sa crucifixion


Le baptême de Jésus et Sa crucifixion sont la bénédiction spéciale de Dieu. Les pseudos-prêcheurs de ce monde n’ont rien à dire sur le sujet. Ces pseudos-prêcheurs apparaissent en habit d’ange de lumière, drapés de la morale du Christianisme et de l’humanisme. C’est vrai. Les miracles qu’ils accomplissent, les guérisons des malades, sont des choses diaboliques si elles n’ont aucun rapport avec la bénédiction spéciale de Dieu.


Cette bénédiction spéciale de Dieu nous donne à nous, pécheurs, l’évangile d’expiation. Avec cette bénédiction spéciale, Dieu nous permet de naître de nouveau. Il fait de nous des hommes nouveaux par Son baptême, Son sang, Sa mort et Sa résurrection. Il fait de nous Ses enfants, libérés du péché.


Y croyez-vous? - Oui. - Êtes-vous vraiment bénis? - Oui. Le baptême de Jésus, Son sang, Sa mort et Sa résurrection sont la bénédiction spéciale qui nous est donnée par l’eau et par l’Esprit. Tel est l’évangile de la bénédiction spéciale. Gloire au Seigneur de nous avoir sauvés par Sa bénédiction spéciale.


Il est malheureux qu’aujourd’hui trop de Chrétiens ne soient pas au courant de la bénédiction spéciale de Dieu, de l’évangile du baptême et du sang de la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit. Ils tentent, aveuglés qu’ils sont, de trouver le chemin dans la théologie et la morale religieuse. Quels ignorants ils font!


Nous vivons avec le Christianisme depuis longtemps et nous nous en sommes rapprochés depuis cinq cents ans, depuis la Réforme, cependant, en Corée et dans les autres pays du monde trop de gens ignorent la vérité de la nouvelle naissance et de la bénédiction spéciale de Dieu.


Cependant, j’espère et je crois qu’Il me permettra désormais de leur faire connaître la vérité car nous sommes dans une ère proche de la fin du monde.


Les pécheurs doivent naître de nouveau et accepter la vérité de l’eau et de l’Esprit pour devenir des justes et entrer au royaume des cieux. Beaucoup de Chrétiens tentent de naître de nouveau.


Mais s’ils s’y essayent sans la connaissance de la véritable signification de la nouvelle naissance, leur foi est vaine. Ils prétendent qu’ils doivent naître de nouveau pour entrer au royaume des cieux, mais ils n’ont pas la clef de la vérité de la nouvelle naissance.


Ils pensent que puisqu’ils y croient fidèlement, comme ils sentent le feu dans leurs cœurs, ils peuvent naître de nouveau. Mais tenter de naître de nouveau avec ses sentiments personnels ou avec des actes religieux fervents, ne conduit qu’à une foi erronée.



LA PAROLE DE DIEU QUI NOUS GUIDE VERS LA NOUVELLE NAISSANCE


Quelle différence y a-t-il

entre foi et religion?

La foi consiste à croire en ce que Jésus

a fait pour nous sauver, alors que la religion

se base sur les pensées et les actes

de chacun


Il est clairement dit dans 1 Jean 5:4-8 qu’on ne peut naître de nouveau qu’en croyant en l’eau, en le sang et en l’Esprit. Pour naître de nouveau, nous devons garder à l’esprit que nous ne pouvons naître de nouveau que par la parole écrite de Dieu, la parole de vérité. Nous devons savoir que les visions, le parler en langues ou les expériences sensationnelles ne peuvent nous conduire à naître de nouveau.


Jésus a dit dans Jean chapitre 3 que personne ne peut entrer au royaume des cieux avant d’être né de nouveau de l’eau et de l’Esprit. Si l’on veut naître de nouveau, l’on doit, en règle générale croire deux fois en Jésus. Premièrement, on tend à croire en Jésus d’une manière religieuse, en reconnaissant ses péchés au travers de la Loi de Dieu. La première fois que nous croyons en Jésus, c’est à travers la Loi de Dieu et c’est là que nous réalisons que nous sommes de terribles pécheurs.


Nous ne devons pas croire en Jésus comme en une religion possible. Le Christianisme n’est pas une religion. C’est la seule voie pour atteindre la vie éternelle par la foi.


Ceux qui croient en Jésus en tant que religion se retrouveront les mains vides. Ils demeureront avec des tas de péchés dans leurs cœurs, dans le chaos et dans le vide. N’est-ce pas la vérité? Vous ne voulez pas être hypocrites comme les Pharisiens de la Bible?


Chacun veut devenir un chrétien ayant connu une nouvelle naissance. Mais si l’on croit au christianisme en tant que religion, on finit par devenir un hypocrite et à avoir le cœur empli de péchés. Nous devons connaître la vérité concernant la nouvelle naissance.


Quiconque croit en le christianisme en tant que religion sans connaître la nouvelle naissance est sûr de finir dans la confusion, le vide au cœur. Si l’on croit en Jésus sans naître de nouveau, notre foi est incorrecte. On devient donc un imposteur, tentant de se faire passer pour un saint auprès des autres mais on finit misérablement.


Aussi longtemps que vous croirez en le Christianisme en tant que religion, vous demeurerez un pécheur, un hypocrite, et vous passerez votre vie à vous lamenter à cause de vos péchés. Si vous voulez être libérés de vos péchés, vous devez croire en la vérité écrite, en l’évangile de l’eau, du sang et de l’Esprit.



RECHERCHE DU SECRET DE LA RÉDEMPTION PAR LE BAPTÊME DE JÉSUS


Qu’est-ce qui nous permet

de naître de nouveau?

Le baptême de Jésus, Sa mort

sur la Croix et Sa résurrection


La Bible dit que quiconque peut naître de nouveau par la parole de Dieu, qui est immuable. À présent, étudions la parole de l’apôtre Pierre dans 1 Pierre 3:21. “C’était une figure du baptême qui nous sauve.”


Dans la Bible, il est dit que le baptême de Jésus est une figure qui nous sauve. Ceux qui croient en Jésus doivent le savoir, cela ne concerne pas notre propre baptême, mais le baptême de Jésus. Le baptême de Jésus donne une vie nouvelle aux pécheurs. Croyez-le, vous naîtrez de nouveau et vous obtiendrez la bénédiction du salut.


En comprenant que le salut s’acquiert par la croyance en le baptême de Jésus, nous pouvons être sauvés, devenir des justes et accéder à la vie éternelle. En d’autres termes, si nous croyons en la vérité du salut de la parole de Dieu, nos péchés seront lavés à jamais.


Naître de nouveau, c’est naître pour la deuxième fois. La plupart d’entre nous commencent à croire en Jésus en tant que religion, et finissent par naître de nouveau en réalisant la vérité. Jésus signifie : “Celui qui sauvera son peuple de ses péchés” (Matthieu 1:21).


Si nous croyons en Jésus en sachant ce qu’Il a fait exactement pour l’humanité, nous sommes libérés de nos péchés et naissons de nouveau ; c’est le point de départ d’un nouveau peuple. Au début, on croit en Jésus en tant que religion, ensuite, quand on entend l’évangile du baptême de Jésus et de Son sang et qu’on y croit, on naît de nouveau.


Quelle est la vérité qui nous fait naître de nouveau? C’est d’abord le baptême de Jésus, puis, Son sang qui a coulé sur la Croix, et enfin Sa résurrection. Naître de nouveau signifie croire en Jésus en tant que notre Dieu, en tant que notre Sauveur. Observons comment les gens de l’Ancien Testament naissaient de nouveau.



LA COMPENSATION DU PÉCHÉ DANS L’ANCIEN TESTAMENT : L’IMPOSITION DES MAINS ET L’OFFRANDE DU SANG


Où se trouve l’évangile de la nouvelle naissance dans l’Ancien Testament? Lisons d’abord le Lévitique, chapitre 1:1-5, “L’Éternel appela Moïse ; depuis la tente de la Rencontre il lui parla et dit : Parle aux fils d’Israël et dis-leur : Lorsquun homme d’entre vous fera une oblation à l’Éternel, il offrira une oblation de gros ou de menu bétail. Si son oblation est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut ; il l’offrira à l’entrée de la tente de la Rencontre pour qu’il soit agréé devant l’Éternel. Il posera sa main sur la tête de l’holocauste qui aura l’agrément de l’Éternel pour lui servir d’expiation. Il égorgera le veau devant l’Éternel ; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, offriront le sang et le répandront sur le pourtour de l’autel qui est à l’entrée de la tente de la Rencontre.”


Dieu nous explique dans le Lévitique comment les Israélites s’unissaient à Dieu par le système sacrificiel. Il est vrai que nous devons croire et comprendre cela. Étudions donc encore une fois ces paroles.


Dieu a appelé Moïse et lui a parlé dans la tente de la Rencontre. Cela concernait l’expiation des péchés des Israélites. Quand le peuple d’Israël a commis le péché de désobéissance à la Loi de Dieu, il expiait ses péchés en offrant à Dieu un bétail sans défaut.


Ces animaux sacrificiels devaient être choisis par Dieu et sans défaut. Aussi, devaient-ils être offerts selon le rituel ordonné par Dieu. Le sacrifice se présentait comme décrit ci-dessous.


Lorsque quelqu’un avait péché, au temps de l’Ancien Testament, il devait offrir un sacrifice à Dieu pour la rémission du péché. D’abord, le sacrifice devait être sans défaut, et le pécheur devait imposer ses mains pour transférer ses péchés sur sa tête.


Ensuite, il était tué, son sang était répandu sur les cornes de l’autel, et le reste était répandu par terre. C’était le rituel du saint tabernacle que Dieu avait ordonné à Son peuple en tant que bénédiction de rédemption.


La Loi et les commandements de Dieu se composent de 613 articles indiquant ce que le peuple “doit faire,” ou “ne pas faire.” Dieu a confié la Loi et Ses commandements au peuple d’Israël. Même si le peuple savait que la Loi et les commandements étaient justes, il ne pouvait les observer car chacun naît avec douze sortes de péchés hérités d’Adam.


Il a donc perdu la capacité d’être juste devant Dieu. Les Israélites ont perdu la capacité d’être des justes. À l’inverse, ils ne pouvaient s’empêcher de pécher, même s’ils tentaient de vivre exempts de péchés. Tel est le destin de l’humanité de naître et de mourir pécheresse.


Mais Dieu, en Sa grâce infinie, a confié à Son peuple le système sacrificiel par lequel il pouvait expier ses péchés. Il a confié le rituel du saint tabernacle afin que le peuple d’Israël et les autres peuples du monde puissent être rachetés de leurs péchés. Il a témoigné par le système sacrificiel de Sa justice et de Son amour à toute l’humanité. Il a montré au monde le chemin du salut.


Dieu a offert au peuple le système sacrificiel et a demandé à Lévi de s’occuper du sacrifice. Des douze tribus d’Israël, seule la famille de Lévi a été ordonnée pour s’occuper du sacrifice concernant le peuple d’Israël.


Moïse et Aaron étaient de la maison de Lévi. La Bible rapporte les lois et les règles pour réaliser le sacrifice du saint tabernacle, l’évangile des expiations par imposition des mains.


Donc, si nous comprenons bien le rituel sacrificiel des Lévites, nous pouvons également naître de nouveau. C’est pourquoi nous devons étudier la parole de Dieu en observant le sacrifice du saint tabernacle. Il s’agit de la partie la plus importante de l’Ancien Testament. Enfin, quand nous arrivons au Nouveau Testament, nous avons la bénédiction de la nouvelle naissance par l’eau et par l’Esprit.



L’EXPIATION DU PÉCHÉ DANS L’ANCIEN TESTAMENT


Quels sont les attributs de Dieu?

La Justice et l’Amour


Dieu a appelé Moïse, de la maison de Lévi, sous la tente de la Rencontre et a nommé son frère, Aaron, souverain sacrificateur. Aaron devait transférer les péchés du peuple sur l’offrande pour les péchés.


Voici ce que Dieu a demandé à Moïse comme cela est dit dans le Lévitique 1:2 : “Parle aux fils d’Israël et dis-leur : Lorsqu’un homme d’entre vous fera une oblation à l’Éternel, il offrira une oblation de gros ou de menu bétail.” Dieu a déterminé l’offrande sacrificielle. Si un membre du peuple devait expier ses péchés, il devait offrir un taureau ou un mouton du bétail.


Dieu a dit encore : “Si son oblation est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défait ; il l’offrira à l’entrée de la tente de la Rencontre pour qu’il soit agréé devant l’Éternel” (Lévitique 1:3).


Le sacrifice était accepté par Dieu à la place de la vie de celui qui devait mourir pour ses péchés. Les Israélites pouvaient transférer leurs péchés en posant leurs mains sur la tête des animaux. Les animaux sacrificiels devaient être offerts par la volonté de l’homme. Maintenant, voyons ce que le verset 4 dit : “Il posera sa main sur la tête de l’holocauste qui aura l’agrément de l’Éternel pour lui servir d’expiation.” Ainsi, l’offrande était acceptée par Dieu. Quand le pécheur posait sa main sur la tête de l’holocauste, ses péchés étaient transférés sur la tête de l’animal. Un pécheur devait donc poser sa main sur la tête de l’offrande au nom de Dieu, puis Dieu l’acceptait et permettait l’expiation de ses péchés.


Ensuite, il tuait l’offrande et répandait son sang sur les cornes de l’autel et versait le restant sur son pourtour. Pour le prix des péchés et pour en être libéré, il fallait offrir le sacrifice selon la Loi donnée par Dieu.


On peut lire dans le Lévitique 1:5 : “Il égorgera le veau devant l’Éternel ; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, offriront le sang et le répandront sur le pourtour de l’autel qui est à l’entrée de la tente de la Rencontre.” À l’intérieur du tabernacle, près de la porte, se trouvait l’autel de l’holocauste avec ses cornes aux quatre coins.


Après avoir imposé sa main sur la tête de l’holocauste pour lui transférer ses péchés, le pécheur devait tuer l’animal sacrificiel, puis le sacrificateur répandait son sang sur les cornes. Les cornes de l’autel ont un rapport avec le jugement des péchés. Répandre le sang sur ces cornes signifie que l’animal a versé son sang pour payer le prix des péchés du pécheur. Lorsque Dieu voyait le sang sur les cornes de l’autel, Il expiait les péchés du pécheur.


Pourquoi l’offrande du péché devait-elle verser le sang? Car “le salaire du péché, c’est la mort” (Romains 6:23) et parce que la vie de la chair est dans le sang. Il est dit dans Hébreux : “Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon.” (Hébreux 9:22). Le sang de l’offrande du péché accomplissait donc la Loi de Dieu, qui affirme que le salaire du péché, c’est la mort.


Quoi qu’il en soit, le sang offert devait provenir du pécheur, mais l’offrande du péché versait le sang à sa place pour l’expiation. Ensuite, le sacrificateur répandait le sang sur les cornes de l’autel pour signifier que le salaire du péché était payé.


Si on lit l’Apocalypse 20:11-15, dans le Nouveau Testament, on s’aperçoit que les cornes représentent le livre de vie. Cela pour attester que le jugement du péché était accompli par l’imposition des mains et le sang de l’offrande du péché.



LES PÉCHÉS SONT CONSIGNÉS DANS DEUX ENDROITS


Les péchés de l’humanité à l’encontre de Dieu sont consignés dans deux endroits. Le premier est la tablette de leur cœur, le deuxième, le livre des oeuvres tenu par Dieu.


Il est dit dans Jérémie 17:1 : “Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer, avec une pointe de diamant ; Il est gravé sur la tablette de leur cœur, et sur les cornes de vos autels.”


Continue reading this ebook at Smashwords.
Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-34 show above.)